Fil info
11:25RT : Au coeur de la revolution syrienne: Burning Country. Presentation avec Leila Al-Shami au MGT 26.04 21h https://t.co/u6PolgPAVH
10:35RT : Aux conférences de presse, l’ n’aime pas les questions qui fâchent. a demandé à plusieurs reprise… https://t.co/EmdPzLDPlE
10:34RT : Donc la suppression de l'ISF, c'est "pragmatique". Un cadeau de 33 euros par jour pour les 358 000 Français les pl… https://t.co/RJ9stHviQS
10:33RT : Une conférence de presse sans surprise https://t.co/YSvu6cPGJU
10:33RT : Vous avez tort de dire que est sourd. Il n'est pas sourd. Il entend. Le problème est qu'il n'entend que de… https://t.co/OuIXypL91c
10:33RT : C'est sympa de nous emprunter notre slogan, nous sommes communistes, donc partageurs. Je rêve mieux encore : que… https://t.co/lVjj5H4fY4
05:16 : Un planning familial rural dont l’utilité n’est plus à prouver https://t.co/sSWwZ0nll6 via
19:17Indre : La MSA Berry-Touraine à un an des élections internes -> https://t.co/EmRZJxR7Rd
19:02Région : Un planning familial rural dont l’utilité n’est plus à prouver -> https://t.co/XVqh7Gf2m7
18:55Châteauroux : Chœur et chants venus de Russie dimanche à Saint-André -> https://t.co/wPaBfPeVWw
18:45Indre : Le PCF veut convaincre les abstentionnistes -> https://t.co/QOI3EvQ73Z
18:27# # - -Vienne : Le développement de la fibre optique se poursuit sur le territoire de Limoges Métropole -> https://t.co/DdBYH6yIf5
18:26RT : devrait annoncer, dans ses conclusions du « grand débat », son intention de faire « travailler davantage »… https://t.co/NJS30ctbyU
18:24# # - -Vienne : Anne Frank, une histoire d’aujourd’hui pour ne pas oublier hier -> https://t.co/DDQeqqZvu3
18:20RT : « Est-ce que depuis deux ans on a fait fausse route ? » s’interroge . Et là on a envie de dire : « b… https://t.co/EuBnR6N1z8
18:20RT : Pour le moment, il enfile tellement bien les perles qu'il y a de quoi remplir toutes les vitrines de la Place Vendôme...
18:20Samedi, c'est l'ouverture de la pêche du brochet. Hauts-viennois, voisins proches et même touristes en quête de sec… https://t.co/rZuogHCjcs
18:18France : Opéra de Limoges: on revisite la musique de Bach -> https://t.co/3ljG8uALHk
18:07Région : Encourager le tourisme vert -> https://t.co/JUcJWfN6kJ
17:00Le plan d’action, check ! La partenaire, check ! Ne reste que la préparation physique, en bonne voie, et qu’un peu… https://t.co/eMlRQgAwHJ
16:57RT : Le 26 mai, mettons un carton rouge à Macron. Mettons un bulletin rouge, celui de . https://t.co/zwKiMRzyOt
16:55Périgueux : La SNC au service de l’emploi -> https://t.co/7hMcQav05C
16:50Boulazac : Un nouveau timbre célébrant la grotte de Lascaux -> https://t.co/T0YRnEOFVF
16:45Pour ceux qui aiment, Chimène Badi sera à l'espace culturel E. Lelcerc, demain dès 16h. Le public est invité.
15:57Châtillon-sur-Indre : Une semaine magique à Poudlard avec l’accueil de loisirs -> https://t.co/lXc93O8AR3
15:56Argenton-sur-Creuse : Un auteur « préhistorique » à la Maison de la Presse -> https://t.co/f8PoYa5mVT
15:55La Châtre : Soixante exposants et Anaïs Delva attendus à la foire-exposition -> https://t.co/yNDpSn0VIJ
15:44Montignac : Le 8e art à l’honneur à Montignac -> https://t.co/309rQBfHRy
15:42Trélissac : L’engagement d’un homme de bien -> https://t.co/pN2XV7nlpj
12:33RT : De nouveau réunis L’au-delà n’aura jamais été aussi classieux truculent épicurien et stylé https://t.co/J2dERXsnYu
12:30RT : De nouveau réunis L’au-delà n’aura jamais été aussi classieux truculent épicurien et stylé https://t.co/J2dERXsnYu
12:30RT : Près de 1000 personnes, Bravo ! C'est tout simplement le plus grand meeting du à depuis 1… https://t.co/w9FZVYnR4u
12:29RT : Salut l’artiste ! Passe le bonjour à NOIRET et ROCHEFORT... Ils sont désormais ensemble nos Grands Ducs et on les p… https://t.co/yaKY3NndGV
12:26RT : “J’ai la patate” entame avec bonne humeur ce dernier mois de campagne. Via . https://t.co/MFR1ucQRKl
12:26RT : . avait crevé l'écran lors du débat de France 2, il veut aujourd'hui redonner de l'oxygène au PCF. ⬇️ B… https://t.co/UCmakxP009
12:26RT : Européennes. Ian Brossat est politiquement bon, il est jeune et il est unitaire. Pourquoi s’étonner que sa campagne… https://t.co/8JJLwvadoE
12:25RT : ❤❤❤ https://t.co/pPgsCX7fz5

La gauche fait résonner la lutte des cheminots dans l’hémicycle

ASSEMBLÉE NATIONALE. Alors que le débat parlementaire se poursuit jusqu’au 17 avril, les députés communistes, insoumis et socialistes entendent faire barrage à la casse du service public.

RÉFORME
« Nous vous ferons reculer. » Le propos d’Alexis Corbière (LFI) donne le ton de l’état d’esprit des députés de gauche quant au débat parlementaire sur la réforme de la SNCF.
Ainsi, jusqu’au 17 avril, date du vote à l’Assemblée, ceux-ci comptent bien se faire l’écho, au sein de cet hémicycle, de la lutte entamée par les cheminots dans l’ensemble des gares de l’Hexagone. Un relais politique qui se traduira notamment par un nombre conséquent d’amendements. Les groupes LFI, Nouvelle Gauche et PCF en ont déposé 140 au total. De quoi alimenter un débat qui promet d’être vif. A l’instar des premiers échanges ayant eu lieu hier.
« Libéraux autoritaires »
A la ministre des Transports, Elisabeth Borne, martelant que l’intention du gouvernement n’est pas de « passer en force », ceux-ci ont répondu en dénonçant le décalage entre le discours et les actes. Le socialiste Christophe Bouillon a une nouvelle fois insisté sur le manque de démocratie inhérent à « la méthode » employée : le recours aux ordonnances. Sur ce point, le communiste Hubert Wulfranc a évoqué une certaine filiation de « libéraux autoritaires de la trempe de M. Juppé qui sont d’ailleurs nombreux sur vos bancs ». L’attitude du gouvernement qui se caractérise par l’absence de dialogue social et le mépris pour le débat politique n’est en effet pas sans rappeler le mouvement social de 1995.
Quant à l’affirmation selon laquelle « l’ouverture à la concurrence serait un aiguillon stimulant », selon les termes de la ministre, elle n’a pas manqué de provoquer une vague de protestations.
Elisabeth Borne a beau répéter que les craintes des cheminots sur « la casse du service public ferroviaire » et « la privatisation rampante » ne sont pas fondées, difficile d’y accorder un quelconque crédit lorsque les orientations libérales sont à ce point criantes. Christophe Bouillon a ainsi rappelé qu’un changement de statut en société anonyme, comme c’est actuellement prévu pour la SNCF, « a été souvent l’amorce de privatisations » de par le passé.
« Train de mensonges »
« Un train de mensonges peut en cacher un autre » et « rien ne sera réglé parce que vous êtes en train de faire », a renchéri Alexis Corbière. Celui-ci estime que le gouvernement « (veut) porter à la ceinture le scalp » des cheminots en touchant à leur statut.
Statut autour duquel le gouvernement et ses relais tentent de cristalliser les mécontentements, au travers de discours simplistes qui feraient endosser à une poignée de « privilégiés » la responsabilité des dysfonctionnements de l’entreprise.
« Vous bâtissez une réforme sur des contre-vérités », n’a pas manqué de relever Hubert Wulfranc.
Une manière selon lui de « passer sous silence » des questions telles que la dette. Même analyse du socialiste Boris Vallaud qui regrette qu’« aucun des deux vrais sujets » ne soit abordé, faisant lui aussi référence la dette, ainsi qu’aux investissements.
La droite est elle aussi, dans une moindre mesure, montée au créneau, se cantonnant à une posture d’opposition sur la forme, pointant par exemple « un texte bâclé ». Elle n’a en revanche visiblement rien trouvé à redire sur le fond.
Preuve, s’il en fallait, de la bataille idéologique qui se joue à travers la réforme du service public ferroviaire. Une bataille serrée que le pouvoir aura du mal à remporter à coups d’opérations de communication.
A.M. avec AFP