Fil info
00:07France : En juin, les abeilles et pollinisateurs sont à l'honneur dans les villes -> https://t.co/QoDpdy2pzH
00:03France : « Toujours le même refus de contraindre les entreprises » -> https://t.co/rOhf5ALNPV
23:50France : Loi asile : rififi chez les marcheurs -> https://t.co/w2FwlhCmjC
21:53«On vit dans un monde où on ne peut plus faire confiance à son prochain », s’insurge Ibrahima dans le box des accus… https://t.co/SXckvLJc4Q
21:26Région : Le fret ou l’erreur d’aiguillage -> https://t.co/eza8X0WfD1
20:56Basket : Se méfier de l'euphorie -> https://t.co/W7XubA54vk
20:54Football : Surtout, ne pas faiblir! -> https://t.co/fcbABnA6Ro
19:58RT : Les de installent 12m de rail devant la filiale et transporteur routier Geodis. https://t.co/MwHEVq1Bfy
18:35Mauvières : Bientôt 27 500 œufs de poule dans la commune ! -> https://t.co/rhFGMKYfbW
18:34Châteauroux : Le conservatoire revisite l’opéra bouffe -> https://t.co/AEkQjgY4Ee
18:18La Souterraine : Ne rien lâcher... médailles comprises | L'Echo https://t.co/9Z5nEnK2NU via
18:03# # - : Le verre de terre: un «projet pour la planète» -> https://t.co/LA6X0hzySf
18:00# # - -Denis-des-Murs : Chez «Les Troubadours de la Combade» -> https://t.co/3pYneQbetH
17:57 - -Yrieix-la-Perche : Une mobilisation hautement sécurisée -> https://t.co/qw24FtyyjT
17:54# # - -Junien : Un entraînement de haut niveau pour 55 jeunes judokas motivés -> https://t.co/OCBzXu7EdN
17:52# # - : Questions pour un champion -> https://t.co/nAKNMMUjE6
17:08Terrasson-Lavilledieu : Un tourisme à visage humain -> https://t.co/cDyWP0MQzU
17:04Dordogne : Une rénovation arrosée -> https://t.co/QisHwWJoKv
17:02Sarlat-la-Canéda : Une rénovation arrosée -> https://t.co/CvEI8fZdEP
15:41Périgueux : Quatre nouvelles boîtes à livres installées dans la ville -> https://t.co/ERLAdYHQp6
15:18RT : Les de installent 12m de rail devant la filiale et transporteur routier Geodis. https://t.co/MwHEVq1Bfy
14:45Dordogne : Les cheminots ne faiblissent pas -> https://t.co/uNi0eqlcZg
13:03RT : Région : Photonis : «Prudence et diplomatie» de mise -> https://t.co/zNeBvgBKqJ
13:01Région : Photonis : «Prudence et diplomatie» de mise -> https://t.co/zNeBvgBKqJ
12:21RT : Les de installent 12m de rail devant la filiale et transporteur routier Geodis. https://t.co/MwHEVq1Bfy

Bataille d’amendements

ASSEMBLÉE. Poursuite du débat parlementaire après le vote sur le changement de statut de la SNCF.

FERROVIAIRE
Si le rapport de forces numérique n’est pas en faveur des défenseurs du service public au sein de l’hémicycle, ceux-ci ont néanmoins décidé hier de se saisir des outils à leur disposition pour faire vivre autant que faire se peut le débat démocratique.
C’est donc au travers de nombreux amendements et interpellations du gouvernement que les députés communistes et insoumis - rejoints par les socialistes sur certains points - se sont faits l’écho de ceux, qui dans les gares et dans la rue, refusent le démantèlement du secteur ferroviaire.
Et ce au lendemain de l’adoption, dans la nuit de lundi à mardi, du statut de la SNCF. Premier acte de la réforme,
il est ainsi prévu que l’entreprise publique devienne, au 1er janvier 2020, une « société nationale à capitaux publics ». Alors que la ministre des Transports Elisabeth Borne se défend de pratiquer le « passage en force » - mais qui y ressemble étrangement -, les députés de gauche se sont montrés extrêmement critiques. Sébastien Jumel (PCF) a ainsi estimé que « le modèle de ce gouvernement c’est Thatcher relookée », tandis que Loïc Prud’homme (LFI) s’est inquiété de ce « premier pas vers la privatisation ». Quant au socialiste Olivier Faure, il prédit que le gouvernement va « rencontrer la colère des Français ».
Hier, lors d’une conférence de presse, les députés communistes ont ironisé sur la création d’une société baptisée « Portion de chemin de fer » (PCF) en symbole de leur vive opposition à la réforme ferroviaire et pour un « rappel à la réalité » au gouvernement.
« J’ai amené avec moi un rail, un bout de ligne abandonné comme il en existe beaucoup trop dans notre pays et peut-être encore plus demain si la réforme du gouvernement devait aboutir », a déclaré Pierre Dharréville.
A.M. avec AFP

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.