Fil info
19:36Région : Pas de justice environnementale sans justice sociale -> https://t.co/UA5mJQ5Xuy
19:04Châteauroux : Une centaine de marcheurs pour le climat -> https://t.co/HZfjdm59wj
19:03Indre : Téléthon : 47 055 euros récoltés dans l’Indre au 36 37 -> https://t.co/8ZjSgzVifY
19:02Indre : Gilets jaunes : 500 sous la pluie -> https://t.co/BnP7ygfor3
18:43# # - -Vienne : Un espace dédié à la jeunesse -> https://t.co/zvhtWrDsQz
18:42Brive-la-Gaillarde : Une avenue à côté de la plaque pour la LDH | L'Echo https://t.co/iZEN0mUs2L via
18:42Corrèze : Des chutes d'eau extraordinaires au barrage du Chastang | L'Echo https://t.co/LaGqDYxpkx via
18:38# # - -Vienne : Un Téléthon marqué par la pluie et les mouvements sociaux -> https://t.co/rGqDu5mjBP
18:11Périgueux : La saison des truffes est ouverte -> https://t.co/d90ExcPOij
18:07Dordogne : La voiture de Jacqueline Dubois et celle de son époux incendiées -> https://t.co/AiizANR4TZ
18:07La Sainte-Barbe du centre de secours Maurice-Lebon à Guéret était l’occasion, outre la passation de commandement en… https://t.co/dMQzMy3oc5
18:01Dordogne : Les Gilets jaunes demandent à être enfin entendus -> https://t.co/HAF2OIwRUr
18:00Dordogne : Ils ont marché pour le climat -> https://t.co/w41a9zDeLV
17:57Sarlat-la-Canéda : La fin d’une époque pour Majuscule -> https://t.co/dTt7fRn2UJ
17:23France : Ligne Limoges-Ussel -> https://t.co/SJWMWJo3Uf
17:20# # - -Vienne : Des Gilets jaunes dans l’attente -> https://t.co/2Qab5JramC
17:09Région : La gare de Limoges «bouclée» -> https://t.co/Q30Xdy1YCS
17:00Région : Marche pour le climat: la gare de Limoges «bouclée» | L'Echo https://t.co/jacK0BRELN via
16:59Région : Marche pour le climat: la gare de Limoges «bouclée» | L'Echo https://t.co/4prmNAbd6v via
16:57Région : Marche pour le climat: la gare de Limoges «bouclée» | L'Echo https://t.co/1D2y4CGXUG via
16:56Région : Marche pour le climat: la gare de Limoges «bouclée» -> https://t.co/N3tyxfvUeh
16:47 ça vous dirait de soutenir un projet agricole et ? - > https://t.co/6A6WjbdUC2
14:37Dordogne : Le PCF au cœur des luttes -> https://t.co/H9VcVEashq

Les robes noires dans la rue pour une journée « justice morte »

RÉFORME

Après la mobilisation du 30 mars, magistrats, avocats et personnels organisent ce mercredi une nouvelle journée d’action contre un projet de loi mortifère selon eux pour la Justice.
La réforme de la Justice fait consensus. Contre elle. Aussi, magistrats, avocats et personnels de greffe appellent-ils à une nouvelle journée « Justice morte » ce mercredi pour exprimer leur refus d’une justice « illisible, déshumanisée et privatisée ». Objet de leur protestation : un projet de loi de programmation qui sera présenté en Conseil des ministres le 18 avril. Et qui mobilise depuis plusieurs semaines déjà.
A Nice, les avocats ont lancé une « grève totale et illimitée », occasionnant de nombreux reports d’audience. Ce qui a fait sortir de ses gonds un magistrat qui, en guise d’invective, leur a lancé : « Vous êtes des cheminots en robe noire. » S’il ne faut voir dans le propos du magistrat un quelconque soutien aux défenseurs du rail, la comparaison n’est pas si absurde. Car sur bien des points des similitudes peuvent être établies : manque de concertation, mépris et casse du service public.
« A notre mouvement, (la ministre de la Justice) ne répond que par une communication usée : nous n’aurions pas compris ce texte, il faudrait nous l’expliquer », relèvent ainsi les syndicats des professions concernées. Pour eux, « le véritable objectif est de permettre le maintien de la Justice dans son état de misère budgétaire en sacrifiant toute notion de qualité au nom de la productivité ».
De la même manière, plus de 250 magistrats ont adressé une lettre ouverte à Nicole Belloubet et au Premier ministre Edouard Philippe
afin d’alerter sur les conséquences pour les justiciables, en termes de proximité, de la fermeture des tribunaux d’instance. Fermeture que réfute la ministre. « Nous savons bien ce qui sera objecté : on ne fermera pas les "tribunaux d’instance", ils deviendront des chambres détachées du tribunal de grande instance que l’on appellera "tribunaux d’instance" », dénoncent-ils, pas dupes du tour de passe-passe. Si les magistrats ne bénéficient pas du droit de grève, ils ont en revanche celui de manifester. Et n’ont pas l’intention de s’en priver.
A.M.