Fil info
19:36Région : Pas de justice environnementale sans justice sociale -> https://t.co/UA5mJQ5Xuy
19:04Châteauroux : Une centaine de marcheurs pour le climat -> https://t.co/HZfjdm59wj
19:03Indre : Téléthon : 47 055 euros récoltés dans l’Indre au 36 37 -> https://t.co/8ZjSgzVifY
19:02Indre : Gilets jaunes : 500 sous la pluie -> https://t.co/BnP7ygfor3
18:43# # - -Vienne : Un espace dédié à la jeunesse -> https://t.co/zvhtWrDsQz
18:42Brive-la-Gaillarde : Une avenue à côté de la plaque pour la LDH | L'Echo https://t.co/iZEN0mUs2L via
18:42Corrèze : Des chutes d'eau extraordinaires au barrage du Chastang | L'Echo https://t.co/LaGqDYxpkx via
18:38# # - -Vienne : Un Téléthon marqué par la pluie et les mouvements sociaux -> https://t.co/rGqDu5mjBP
18:11Périgueux : La saison des truffes est ouverte -> https://t.co/d90ExcPOij
18:07Dordogne : La voiture de Jacqueline Dubois et celle de son époux incendiées -> https://t.co/AiizANR4TZ
18:07La Sainte-Barbe du centre de secours Maurice-Lebon à Guéret était l’occasion, outre la passation de commandement en… https://t.co/dMQzMy3oc5
18:01Dordogne : Les Gilets jaunes demandent à être enfin entendus -> https://t.co/HAF2OIwRUr
18:00Dordogne : Ils ont marché pour le climat -> https://t.co/w41a9zDeLV
17:57Sarlat-la-Canéda : La fin d’une époque pour Majuscule -> https://t.co/dTt7fRn2UJ
17:23France : Ligne Limoges-Ussel -> https://t.co/SJWMWJo3Uf
17:20# # - -Vienne : Des Gilets jaunes dans l’attente -> https://t.co/2Qab5JramC
17:09Région : La gare de Limoges «bouclée» -> https://t.co/Q30Xdy1YCS
17:00Région : Marche pour le climat: la gare de Limoges «bouclée» | L'Echo https://t.co/jacK0BRELN via
16:59Région : Marche pour le climat: la gare de Limoges «bouclée» | L'Echo https://t.co/4prmNAbd6v via
16:57Région : Marche pour le climat: la gare de Limoges «bouclée» | L'Echo https://t.co/1D2y4CGXUG via
16:56Région : Marche pour le climat: la gare de Limoges «bouclée» -> https://t.co/N3tyxfvUeh
16:47 ça vous dirait de soutenir un projet agricole et ? - > https://t.co/6A6WjbdUC2
14:37Dordogne : Le PCF au cœur des luttes -> https://t.co/H9VcVEashq

SNCF : pourquoi le président monte en première ligne

ANALYSE

En s’exprimant à 13 heures sur TF1, le chef de l’État entre dans l’arène. Un impératif pour celui qui veut être le patron de l’Europe et qui doit pour cela donner des gages à ses pairs avec sa réforme du rail.
Attention ! Un discours peut en cacher un autre. Aujourd’hui à 13 heures sur TF1, puis dimanche soir sur BFMTV, RMC et Mediapart, Emmanuel Macron passe à l’offensive pour, dans sa stratégie, donner un coup d’arrêt à la colère sociale qui se cristallise avec la grève des cheminots.
Quelques jours après cette blitzkrieg (guerre éclair) médiatique, Emmanuel Macron s’exprimera mardi 17 avril devant le Parlement européen à Strasbourg pour expliquer son projet européen.
On l’imagine déjà monter à la tribune du même pas que celui adopté lors de son entrée théâtralisée sur le parvis de la Pyramide du Louvre, le soir de son élection, le 7 mai 2017.
Il avait choisi d’avancer sur les notes de l’Ode à la joie, l’hymne européen, emprunté à Beethoven, en lieu et place de la Marseillaise. Un hymne national qui, pour la petite (ou la grande) histoire, fut chanté pour la première fois à Strasbourg.
Ce n’était pas encore la Marseillaise mais « le chant pour l’Armée du Rhin ». Chant guerrier qui sied parfaitement au bras de fer qui se joue avec les cheminots français.
Ironie du calendrier, ce même mardi 17 avril, à Paris, dans l’hémicycle du Palais Bourbon, les députés s’apprêteront à voter en première lecture le « nouveau pacte ferroviaire ». Autrement dit, un texte qui permet d’ouvrir à la concurrence le transport ferré
de voyageurs, de transformer la SNCF en société anonyme et de supprimer le statut des cheminots.
Après une semaine d’âpres passes d’armes où seuls les députés de gauche (communistes, insoumis, Nouvelle gauche) ont bataillé à coups d’amendements contre le dépeçage de l’entreprise publique. Nul doute que les députés de la République en marche et une bonne partie de la droite voteront ce texte.