Fil info
20:08Périgueux : Des petites voitures pour apaiser le passage à l’hôpital -> https://t.co/ztOxC0MiAL
20:02Coulounieix-Chamiers : Un marché bio chez Emmaüs -> https://t.co/2ip0ThVUlP
19:40RT : Ces chiffres de l'OCDE sur les 15-34 ans résument tout le mal français.
18:47Région : Vaste chantier, oui mais... -> https://t.co/PEDFJDvVvu
18:32Sainte-Féréole : La Nuit de la bourrée en Limousin c’est samedi ! -> https://t.co/XJBhLEGM2C
18:15# # - -Vienne : La face sombre du Brésil et la vitalité des luttes -> https://t.co/sNu40manf1
17:18Indre : Gilets jaunes : déjà deux mille personnes inscrites pour le 2 février -> https://t.co/Vb2spLO9xe
17:04Sarlat-la-Canéda : Installation du NRO de Sarlat -> https://t.co/5K9nBd29Ry
17:00# # - -Vienne : Expulsions du territoire : René Bokoul doit rester en France ! -> https://t.co/8JvbCDawIu
16:18RT : On ne parle pas assez des bienfaits du calva 😃 https://t.co/19MoJ7qVeH
16:18RT : Petite balade à Montmartre sous la neige ce matin quand soudain magnifique rencontre avec ce chanteur... avec cette… https://t.co/bZ9DxrrmnF
16:04# # - -Vienne : Rocío Márquez : pur flamenco -> https://t.co/4KedhmzEy0
15:49Périgueux : 1 000 euros récoltés au profit des clowns hospitaliers -> https://t.co/QUffOt5vYY
11:51 Dupuytren 2 et ils fermeront bientôt St-Junien et St-Yrieix !!! Complètement à côté de la plaque !!!
11:43Pour ne prendre aucun risque sur la neige aujourd’hui, l’atelier “comprendre comment mon enfant se sent aimé” animé… https://t.co/tyIN7407KI
11:11Bergerac : Six mois de travaux et un accueil de la mairie entièrement repensé -> https://t.co/UCNI92L8W5
09:14Sport : Lucas Pouille en 1/2 finale de l'open d'Australie -> https://t.co/EiKadoldBD
08:32 il faut améliorer le cheminement des visiteurs et malades qui viennent à la journée c'est h… https://t.co/1BzdlWBdiu
08:30 # - -Vienne : Les Steva ne sont guère enthousiastes -> https://t.co/1QerQipBbz
08:28RT : Région : Le CHU Dupuytren 2 ouvre en mars -> https://t.co/047eEyCcvO
08:23Région : Le CHU Dupuytren 2 ouvre en mars -> https://t.co/047eEyCcvO

« Toujours le même refus de contraindre les entreprises »

ÉCONOMIE CIRCULAIRE. Les promesses de faire de la France le «leader» se résument finalement à un plan déchet et recyclage.

FEUILLE DE ROUTE
C’est avec beaucoup de retard que le gouvernement a présenté hier sa feuille de route sur l’économie circulaire.
Objet d’une grande concertation, elle a, d’évidence, fait également l’objet d’intenses pressions de la part des fabricants et du ministère des Finances. Les mesures annoncées hier ciblent en effet essentiellement le tri des déchets – où la France est indéniablement en retard – et le recyclage – où des filières doivent être indubitablement organisées. Rien ou si peu sur la réparation et le réemploi si ce n’est l’amélioration de l’affichage sur la durée de vie des produits avec vérifications annoncées de la direction des fraudes et facilitation du dépôt de plainte auprès de la répression des fraudes. Rien qui ne puisse rendre la réparation économiquement rentable comme le demandaient les associations.
Chargée de campagne « mode de production et consommation responsable », Alma Dufour a participé à la consultation sur l’économie circulaire.
La réparation est l’acte 1 de l’économie circulaire. Où en est le secteur ?
Il va mal. En France, 60% des biens de consommation hors garantie ne sont pas réparés parce que ce n’est pas possible ou parce que cela a été rendu tellement compliqué que cela coûte trop cher. Résultat, le secteur est en grande difficulté. Il a perdu 3000 emplois entre 2010 et 2012 et on attend les nouveaux chiffres qui ne devraient pas être meilleurs. Une étude récente a aussi montré que 1/4 des réparateurs se payaient moins que le Smic et 1/3 pas du tout.
Quels sont les freins ?
La réparation n’est pas du tout dans l’intérêt des fabricants surtout dans un marché saturé comme la France. La logique reste celle des actionnaires et elle est basée sur le nombre de ventes. Résultat, la réparation est bloquée en étant rendue très complexe par les fabricants et parce que les pièces détachées sont rares et très chères car ils margent beaucoup dessus.
Quid de Seb où le gouvernement a choisi d’aller communiquer ?
Sa stratégie de miser sur des produits réparables durant 10 ans fonctionne car il est le seul à le faire. C’est une sorte de niche qui lui permet de gagner des marchés qui contre-balancent les coûts élevés que suppose de garder des pièces disponibles.
Que pensez-vous des annonces?
Peu de choses ont été annoncées pour la réparation et si des points nous semblent positifs - comme de faire payer les devis par les fabricants ou le malus dans l’éco-participation qui donnerait un vrai signal prix sur les produits non durables - encore faut-il que cela se mette en place.
Mais surtout, il y a toujours le même refus d’obliger les entreprises, le même discours sur la foi dans leur volontariat. Mais si on n’oblige pas, par exemple, les fabricants à avoir des pièces détachées à des prix raisonnables, le risque est qu’il ne se passe pas grand chose.
Angélique Schaller