Fil info
18:50Indre : Changer le regard sur Alzheimer pour mieux comprendre -> https://t.co/beuifJVFP1
18:49Châteauroux : [intégral] Adam et Eve entrent en scène -> https://t.co/B5pzdszS5h
18:33Périgueux : La cérémonie des pauvres -> https://t.co/NUQzzRvMDQ
18:311er match du les en grève sont présents pour les soutenir ! https://t.co/gJJ48CCFrq
18:31Périgueux : La suppression du Tode sera-t-elle la fin des saisonniers ? -> https://t.co/zN4kWBFT0Q
18:28Périgueux : Une association, pas une entreprise -> https://t.co/y9lpcQ63nn
18:25Périgueux : La santé, les impôts, les énergies renouvelables -> https://t.co/hYpZRJJd69
17:48Conseil municipal de Guéret : la vidéosurveillance un premier débat avant d'autres https://t.co/wqZxsvgOnE https://t.co/wqZxsvgOnE
16:50Bergerac : Les ordures au menu du conseil d’agglo de rentrée -> https://t.co/Tf4tQjepMZ
16:45Soulac-sur-mer : le désamiantage du Signal va pouvoir commencer - France 3 Nouvelle-Aquitaine https://t.co/l7KcQqjZPn
16:31RT : Parking payant à Hospital de , ce nouveau recul de l’accès aux soins pour tous est inacceptable.https://t.co/10plAr9IBr
16:25Le Pont-Chrétien-Chabenet : Être Pontcabanois rassemble 90 convives -> https://t.co/oZQnZ4C2cI
16:21 Si à vous découvrez cette taxe cela fait longtem… https://t.co/mVTNsIBN8q
16:10 Partenariat public-privé,ils disent.
16:00RT : Parking payant à Hospital de , ce nouveau recul de l’accès aux soins pour tous est inacceptable.https://t.co/10plAr9IBr
15:26Périgueux : Un nouvel écrin pour la Vélorution -> https://t.co/4FNeOX5VBg
15:23Marsac-sur-l'Isle : Le cirque Falck pose sa piste aux étoiles au parc des expos -> https://t.co/t09m7UI5qs
12:56RT : L’Histoire retiendra qu’un continent de 500 millions d’habitants a regardé ses pieds lorsque 58 naufragés frappèren… https://t.co/abxWhFhYop
12:55RT : L' est le dernier bateau à secourir les migrant.e.s naufragé.e.s en Méditerranée. Et on veut l'en empêcher… https://t.co/dKpRGX6ur3
10:40RT : Région : Steva (Bessines): un sursis de six mois -> https://t.co/62pluIWoEb
10:35Région : Steva (Bessines): un sursis de six mois -> https://t.co/62pluIWoEb
06:44Parking payant à Hospital de , ce nouveau recul de l’accès aux soins pour tous est inacceptable.https://t.co/10plAr9IBr

Hausse persistante des précaires

CHÔMAGE. Les temps partiels ou contrats courts obligés de rester inscrits sont en hausse, continue, depuis 2008.

PÔLE EMPLOI
Baisse du chômage ? Non, hausse des travailleurs précaires. Pôle emploi a publié hier les chiffres du premier trimestre 2018, une première, ces données étant jusque là publiées mensuellement. Moins 0,9% de chômeurs annonce cette nouvelle mouture censée être plus proche des variations du marché de l’emploi. Mais d’autres chiffres montrent que le nombre de demandeurs d’emploi exerçant une activité poursuit sa hausse, ininterrompue depuis la crise de 2008. Ces personnes -qui travaillent souvent à temps partiel ou en contrats courts, mais restent inscrites à Pôle emploi car elles cherchent un meilleur emploi ou un emploi plus durable- sont 2,23 millions au 1er trimestre, soit 1,5% de plus que fin 2017.
« La reprise économique se traduit, dans un premier temps, par des créations d’emplois plutôt précaires - des CDD, de l’intérim... -, donc des allers-retours entre l’activité et le chômage », explique Bruno Ducoudré, économiste à l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE). « Quand vous travaillez un jour par-ci, un jour par-là, dans la restauration par exemple, vous n’allez pas vous désinscrire de Pôle emploi », développe-t-il.
Et d’ajouter qu’un autre facteur, réglementaire, explique aussi cette situation : la mise en place, depuis 2014, d’un mécanisme de droits rechargeables. Ceux-ci allongent la durée d’indemnisation des demandeurs d’emploi lorsqu’ils retravaillent, ce qui les « incite à rester inscrits à Pôle emploi ».
Ces chiffres de Pôle emploi montrent également une forte hausse du chômage de longue durée. Petite activité incluse, 2,74 millions de demandeurs d’emploi sont inscrits depuis plus d’un an. Un chiffre en hausse de 1,9% sur le trimestre et de 6,5% sur l’année. Ces mauvais chiffres empêchent de se réjouir des 32 100 chômeurs en moins au 1er trimestre.
Si, sur un an, le nombre de chômeurs a décru de 1,2%, il reste toujours élevé, avec 3,70 millions de personnes concernées.
Hier également, le Conseil économique, social et environnemental (CESE) s’alarme du sort réservé aux Seniors qui, s’ils connaissent un taux de chômage moins élevé que celui des autres classes d’âge, présentent une « vulnérabilité particulière » : une fois au chômage, « il leur est très difficile de retrouver un emploi », ce qui explique qu’ils soient plus fréquemment « chômeurs de longue durée ».
Il recommande notamment d’évaluer « l’impact » des ruptures conventionnelles individuelles « sur l’emploi des seniors ». Lancé en août 2008, ce dispositif permet à un employeur et un salarié de rompre d’un commun accord le CDI qui les lie. Les salariés seniors y sont sur représentés. Parmi les « 50 ans et plus » qui s’inscrivent à Pôle emploi, 9,1% le font après une rupture conventionnelle, contre 6,9% pour l’ensemble des actifs.
A.S. avec AFP

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.