Fil info
20:08Périgueux : Des petites voitures pour apaiser le passage à l’hôpital -> https://t.co/ztOxC0MiAL
20:02Coulounieix-Chamiers : Un marché bio chez Emmaüs -> https://t.co/2ip0ThVUlP
19:40RT : Ces chiffres de l'OCDE sur les 15-34 ans résument tout le mal français.
18:47Région : Vaste chantier, oui mais... -> https://t.co/PEDFJDvVvu
18:32Sainte-Féréole : La Nuit de la bourrée en Limousin c’est samedi ! -> https://t.co/XJBhLEGM2C
18:15# # - -Vienne : La face sombre du Brésil et la vitalité des luttes -> https://t.co/sNu40manf1
17:18Indre : Gilets jaunes : déjà deux mille personnes inscrites pour le 2 février -> https://t.co/Vb2spLO9xe
17:04Sarlat-la-Canéda : Installation du NRO de Sarlat -> https://t.co/5K9nBd29Ry
17:00# # - -Vienne : Expulsions du territoire : René Bokoul doit rester en France ! -> https://t.co/8JvbCDawIu
16:18RT : On ne parle pas assez des bienfaits du calva 😃 https://t.co/19MoJ7qVeH
16:18RT : Petite balade à Montmartre sous la neige ce matin quand soudain magnifique rencontre avec ce chanteur... avec cette… https://t.co/bZ9DxrrmnF
16:04# # - -Vienne : Rocío Márquez : pur flamenco -> https://t.co/4KedhmzEy0
15:49Périgueux : 1 000 euros récoltés au profit des clowns hospitaliers -> https://t.co/QUffOt5vYY
11:51 Dupuytren 2 et ils fermeront bientôt St-Junien et St-Yrieix !!! Complètement à côté de la plaque !!!
11:43Pour ne prendre aucun risque sur la neige aujourd’hui, l’atelier “comprendre comment mon enfant se sent aimé” animé… https://t.co/tyIN7407KI
11:11Bergerac : Six mois de travaux et un accueil de la mairie entièrement repensé -> https://t.co/UCNI92L8W5
09:14Sport : Lucas Pouille en 1/2 finale de l'open d'Australie -> https://t.co/EiKadoldBD
08:32 il faut améliorer le cheminement des visiteurs et malades qui viennent à la journée c'est h… https://t.co/1BzdlWBdiu
08:30 # - -Vienne : Les Steva ne sont guère enthousiastes -> https://t.co/1QerQipBbz
08:28RT : Région : Le CHU Dupuytren 2 ouvre en mars -> https://t.co/047eEyCcvO
08:23Région : Le CHU Dupuytren 2 ouvre en mars -> https://t.co/047eEyCcvO

Hausse persistante des précaires

CHÔMAGE. Les temps partiels ou contrats courts obligés de rester inscrits sont en hausse, continue, depuis 2008.

PÔLE EMPLOI
Baisse du chômage ? Non, hausse des travailleurs précaires. Pôle emploi a publié hier les chiffres du premier trimestre 2018, une première, ces données étant jusque là publiées mensuellement. Moins 0,9% de chômeurs annonce cette nouvelle mouture censée être plus proche des variations du marché de l’emploi. Mais d’autres chiffres montrent que le nombre de demandeurs d’emploi exerçant une activité poursuit sa hausse, ininterrompue depuis la crise de 2008. Ces personnes -qui travaillent souvent à temps partiel ou en contrats courts, mais restent inscrites à Pôle emploi car elles cherchent un meilleur emploi ou un emploi plus durable- sont 2,23 millions au 1er trimestre, soit 1,5% de plus que fin 2017.
« La reprise économique se traduit, dans un premier temps, par des créations d’emplois plutôt précaires - des CDD, de l’intérim... -, donc des allers-retours entre l’activité et le chômage », explique Bruno Ducoudré, économiste à l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE). « Quand vous travaillez un jour par-ci, un jour par-là, dans la restauration par exemple, vous n’allez pas vous désinscrire de Pôle emploi », développe-t-il.
Et d’ajouter qu’un autre facteur, réglementaire, explique aussi cette situation : la mise en place, depuis 2014, d’un mécanisme de droits rechargeables. Ceux-ci allongent la durée d’indemnisation des demandeurs d’emploi lorsqu’ils retravaillent, ce qui les « incite à rester inscrits à Pôle emploi ».
Ces chiffres de Pôle emploi montrent également une forte hausse du chômage de longue durée. Petite activité incluse, 2,74 millions de demandeurs d’emploi sont inscrits depuis plus d’un an. Un chiffre en hausse de 1,9% sur le trimestre et de 6,5% sur l’année. Ces mauvais chiffres empêchent de se réjouir des 32 100 chômeurs en moins au 1er trimestre.
Si, sur un an, le nombre de chômeurs a décru de 1,2%, il reste toujours élevé, avec 3,70 millions de personnes concernées.
Hier également, le Conseil économique, social et environnemental (CESE) s’alarme du sort réservé aux Seniors qui, s’ils connaissent un taux de chômage moins élevé que celui des autres classes d’âge, présentent une « vulnérabilité particulière » : une fois au chômage, « il leur est très difficile de retrouver un emploi », ce qui explique qu’ils soient plus fréquemment « chômeurs de longue durée ».
Il recommande notamment d’évaluer « l’impact » des ruptures conventionnelles individuelles « sur l’emploi des seniors ». Lancé en août 2008, ce dispositif permet à un employeur et un salarié de rompre d’un commun accord le CDI qui les lie. Les salariés seniors y sont sur représentés. Parmi les « 50 ans et plus » qui s’inscrivent à Pôle emploi, 9,1% le font après une rupture conventionnelle, contre 6,9% pour l’ensemble des actifs.
A.S. avec AFP