Fil info
23:03"Never say never in Nevers" Dans l', a eu bon nez !
21:20Bergerac : Bergeracois : cinq Gilets Jaunes risquent dix ans de prison | L'Echo https://t.co/CGbsMOvqvr via
20:19Tulle : La session rime avec transition et évolution de la gestion -> https://t.co/Vd9WWfvN8c
19:24Bergerac : Bergeracois : cinq Gilets Jaunes risquent dix ans de prison | L'Echo https://t.co/ZzzY82Kpyd via
19:23Bergerac : Bergeracois : cinq Gilets Jaunes risquent dix ans de prison | L'Echo https://t.co/HcbVnB6BoF via
18:35Nontron : Nontronnais : cambriolages élucidés -> https://t.co/t3YKAWrgAY
18:33Indre : La maison du futur déjà construite à Coings -> https://t.co/df6Mt6lBMp
18:31Indre : Les parcours du cœur : deux jours pour parler pathologie cardiaque -> https://t.co/1j7x7C2EH0
18:22RT : Madame la députée qui grandit la politique chaque jour, nous donne des leçons... https://t.co/dxiZMNv2zX
18:06Région : Les auteurs interpellés -> https://t.co/sb4W2ttmQu
17:49Région : Migrants au CRDP de Limoges, la Région saisit le tribunal | L'Echo https://t.co/NUdU1hk3e0 via
17:00# # - : 19-Mars 1962: Rochechouart se souvient -> https://t.co/omtXpXngtT
16:57Ce matin les syndicats des finances publiques ont rencontré Gérald Darmanin, soutenus par des salariés d'autres sec… https://t.co/RU9Aia3tzg
16:48 Atomisé Madame O'Petit !!!
16:46RT : Oh c'est moi ! Fière d'être candidate sur cette liste pour les européennes 🚩 https://t.co/ysTKpteEx2
16:44Sport : Le mini-tour cycliste creusois démarre fort! -> https://t.co/ECktHtSRkW
16:43Bergerac : Bergeracois : cinq Gilets Jaunes risquent dix ans de prison -> https://t.co/HietPCYPxk
16:41RT : Fermeture du Blanc (Indre) le petit Anatole est né dans la salle à manger, dans la nuit de mardi à mercr… https://t.co/KWxCskfpYe
16:39RT : À Claire O'Petit qui veut des contreparties au RSA : "À quand des contreparties aux aides publiques aux grosses ent… https://t.co/mK9lpOVDQq
16:27# # - -Vienne : Huit adolescents de La Bastide sous une tente berbère -> https://t.co/ITSqedlfMt
15:57Région : Un cambrioleur interpellé -> https://t.co/i2YdnOVX14
15:49Région : Deux cambrioleurs interpellés pour des faits commis à Mont-de-Marsan -> https://t.co/ZQcpG1sWpA
14:40Tulle : Une pause poétique avec Fabienne Yvert | L'Echo https://t.co/ekIQpBCFfp via
14:39Région : Travaux sur la RN 147 -> https://t.co/8nzzEgPzA9
13:22France : Le Sénat saisit la justice de cas de proches d'Emmanuel Macron devant la justice -> https://t.co/VSN3KqbHWq
12:28RT : "Gilets jaunes": Sentinelle mobilisé samedi https://t.co/bF7hZf4SwA
12:28RT : Retraites: "tous les jours vous mettez du sel sur les plaies. C'est honteux". La colère froide de face… https://t.co/X1Q8w2FvhK
09:53Bergerac : Amiante et anxiété : un procès déterminant pour les exposés -> https://t.co/SNVwDbExUi
09:24# # - Dorat : Les tondeurs au Salon de l'Agriculture -> https://t.co/fVaQPDjo2Z
09:22# # - : Santé et grand âge sous « surveillance » -> https://t.co/s5EtzMhXKs
09:19# # - : Ricochets... au paradis des chineurs -> https://t.co/pKvJ9rLz8P
09:17# # - : 19 mars : une vraie grande date -> https://t.co/h8K5F3BX47
09:14# # - -Chervix : Journée dédiée au cirque -> https://t.co/RRTJMR4BrW
09:12# # - -Yrieix-la-Perche : Trois auteurs de polars à la FNAC -> https://t.co/78jWs6J79j
09:09# # - -Yrieix-la-Perche : 289 adhérents à la FNATH -> https://t.co/DtUQ2XcIhj
09:07# # - -Junien : La Roue des Métiers a bien tourné -> https://t.co/Nkj1OIIMrf
09:00# # - -Junien : Les instituts médico-éducatifs se rencontrent au palais des sports -> https://t.co/hXsU5a98oE
08:58# # - -Junien : L’hommage aux victimes de la guerre d’Algérie -> https://t.co/7EPMBL8vsq
08:54# # - -Gence : Cérémonie du souvenir -> https://t.co/AxGi14ktdp
08:51# # - -Vienne : Nantiat, Chaptelat, Balledent, Vaulry, théâtre, spectacle et conte musical dans nos campagne… https://t.co/VnaGg11SvT
08:39# # - -Vienne : Informatique hospitalière, le numérique au service de la santé -> https://t.co/ctb9VPfsIN
08:37# # - -Vienne : Les Veyracos samedi en avant-première au Mas-Martin -> https://t.co/SXGQh8KGML
08:35# # - -Vienne : Vendredi à Bellac, samedi à Limoges, un tour de France a capella -> https://t.co/uj5GFlIgVe
08:30Il est temps de découvrir Saint-Hilaire les places 👀 📌 Rdv en direct à 10:30, 14 & 15:00 dans#TLCMAV sur https://t.co/8pxq8frlxU
07:57# # - -Vienne : Recueillement devant le commissariat -> https://t.co/yMkf01o6Si
07:56# # - : Les gilets jaunes demandent à Emmanuel Macron de prendre ses responsabilités -> https://t.co/uAHwxWNhx9
07:54# # - -Vienne : Darmanin, sa réforme de l’organisation des finances... ne fait pas recette -> https://t.co/R1ysWW2B7X
07:52# # - -Vienne : Les agents des routes demandent à être respectés -> https://t.co/wCuGAM8fKv
07:50# # - -Vienne : Sécheresse : 500 dossiers sur le carreau -> https://t.co/QeM3SrQo8E
07:49Région : Accompagnants mal accompagnés -> https://t.co/hjRSOM6yTG
07:47Région : Vassivière, «Nos yeux vivants», une odyssée visuelle et sonore -> https://t.co/hP14fm2t2K

Quartiers prioritaires : 5,5 millions de citoyens concernés

MARC VUILLEMOT. Président de l’association Ville & Banlieue, maire (PS) de La Seyne-sur-Mer (Var), l’élu commente les principales orientations du rapport Borloo remis hier au Premier ministre.

SOLIDARITÉ
Les grandes lignes du plan « Vivre ensemble - vivre en grand la République » ont été annoncées hier. Jean-Louis Borloo a été chargé
par le Président de la République de rédiger le rapport mais c’est un travail de plusieurs mois qui a associé des dizaines et des dizaines de maires, de responsables d’intercommunalités, de responsables associatifs, d’acteurs économiques et sociaux, commente Marc Vuillemot, maire de la Seyne et président de l’association Villes & Banlieue qui en explicite les principaux points. Verbatim.
Un « recrutement massif en alternance »
« La clé de voûte des 19 propositions est bien que tout soit mis en oeuvre pour créer les conditions de l’accès à l’insertion professionnelle pour le maximum des habitants des quartiers prioritaires. Car si l’on prend juste la tranche d’âge des moins de 25 ans, le chômage y est deux fois et demie supérieure à la moyenne nationale des moins de 25 ans. Rien que cet indicateur-là justifie que l’effort majeur engagé soit engagé là-dessus.
Relance de la rénovation urbaine A côté de ces mesures spécifiques dédiées particulièrement à la formation professionnelle, à l’insertion
professionnelle, à la création d’emplois, à l’implication du monde économique dans les territoires prioritaires, le reste n’est pas pour autant anecdotique. L’une des 19 propositions concerne par exemple la promotion de la pratique du sport. On pourrait considérer
qu’il s’agit de loisir, mais non. Car on y voit aussi le fait que dans une pratique sportive, on apprend des savoir-être nécessaires à l’insertion professionnelle, le respect de règles, de codes, le respect de l’adversaire, la coopération... Tout ça concourt à l’objectif majeur qu’est l’emploi comme parti pris de la recherche d’un équilibre visant à ce que 8 à 10% de nos concitoyens ne regardent pas passer le train de la République. »
« On a connu de belles aventures avec le programme de rénovation urbaine de première génération, commencé à être mis en oeuvre en 2005, 2006, 2007, et qui se termine aujourd’hui.
C’est le cas chez nous à La Seyne. Il a permis d’agir sur l’infrastructurel, c’est-à-dire sur l’habitat avec la construction-démolition, sur les équipements publics. Et ce, pas uniquement au bénéfice des gens des quartiers d’ailleurs. A La Seyne, 60% qui sont abonnés à la médiathèque Andrée-Chedid n’habitent pas le quartier Berthe, et parmi eux 20% logent dans d’autres communes. C’est du coup un moyen de changer le regard que les non-habitants des quartiers prioritaires posent sur ces derniers mais aussi de changer l’image qu’ont d’eux-mêmes les habitants de nos quartiers populaires urbains. Le programme a aussi agi structurellement sur la déghettoïsation géographique en ouvrant les quartiers, en barrant des organisations urbaines qui faisaient qu’ils étaient déconnectés, stigmatisés même. Ca a bien fonctionné, des moyens considérables ont été engagés. Il a donc été décidé de lancer une saison 2 avec un nouveau programme. Cela fait quatre ans et cela fait quatre ans qu’on attend que la tirelire collective de l’Etat, des collectivités, des bailleurs sociaux, de la Caisse des dépôts et consignations, etc. se remplisse. A ce jour ce n’est pas le cas.
Il faut agir car il y a urgence. Aujourd’hui, dans bien des endroits, lorsque la République disparaît, certains, qui ne l’aiment pas, se chargent d’occuper le terrain. Ceux-là peuvent amener à du communautarisme, à de la radicalisation religieuse, et ça c’est plus grave encore que de ne pas être présent du tout. »
Ecole : émergence de « cités éducatives »
« Pour les enfants et adolescents de familles qui n’ont pas tiré parti de l’école, la co-éducation est nécessaire, entre enseignants, acteurs du périscolaire, éducateurs, animateurs culturels et parents. Il est important, pour ceux qui n’arrivent pas à jouer leur rôle, de simplifier la relation entre les bénéficiaires de l’école et tous ces autres co-éducateurs.
Les enfants et adolescents doivent pouvoir mesurer l’engagement de la puissance publique et associative, de leur famille, qui coopèrent,
qui font le « pack » comme dirait Hubert Falco [maire de Toulon, ndlr]. Afin de créer les conditions pour qu’ils tirent parti des apprentissages scolaires, mais pas seulement, de savoir-être aussi qui sont nécessaires en amont de toute perspective d’insertion professionnelle.
Le calendrier est terrible en ce moment : le jour même où le ministre de l’Education nationale explique qu’il faut revenir aux fondamentaux, nous tous nous disons oui bien sûr il faut ça, mais il faut également que l’école se rouvre sur son environnement, admette qu’avec les professeurs d’autres adultes peuvent travailler dans l’intérêt de l’enfant, qu’il puisse y avoir des espaces de médiation entre l’école et le quartier. gParce que ce n’est pas Relance de la rénovation urbaine facile pour les parents de rentrer dans l’école lorsqu’ils ont peur de s’entendre dire "Votre enfant ne travaille pas bien, vous ne l’aidez pas comme il faut". C’est un des chantiers essentiels du plan. »
Mobilisation de 48 milliards « On a effectivement besoin de 48 milliards d’euros pour ce plan. Mais pas la semaine prochaine... Si l’on estime qu’il doit se mettre en oeuvre sur dix ans, cela fait 5 milliards d’euros par an à l’échelle d’une nation dont 5,5 des 65 millions d’habitants ont besoin que la fraternité républicaine, inscrite au fronton de nos édifices publics, s’exerce. C’est que dalle si on ramène ce chiffre par exemple aux 90 milliards d’euros pour le CICE. Si la France n’est pas capable de trouver 50 milliards d’euros pour éviter que 8 à 10% des enfants de la République ne restent sur le quai, elle devra avoir honte d’elle-même. »
Recueilli par Agnès Masseï