Fil info
23:03"Never say never in Nevers" Dans l', a eu bon nez !
21:20Bergerac : Bergeracois : cinq Gilets Jaunes risquent dix ans de prison | L'Echo https://t.co/CGbsMOvqvr via
20:19Tulle : La session rime avec transition et évolution de la gestion -> https://t.co/Vd9WWfvN8c
19:24Bergerac : Bergeracois : cinq Gilets Jaunes risquent dix ans de prison | L'Echo https://t.co/ZzzY82Kpyd via
19:23Bergerac : Bergeracois : cinq Gilets Jaunes risquent dix ans de prison | L'Echo https://t.co/HcbVnB6BoF via
18:35Nontron : Nontronnais : cambriolages élucidés -> https://t.co/t3YKAWrgAY
18:33Indre : La maison du futur déjà construite à Coings -> https://t.co/df6Mt6lBMp
18:31Indre : Les parcours du cœur : deux jours pour parler pathologie cardiaque -> https://t.co/1j7x7C2EH0
18:22RT : Madame la députée qui grandit la politique chaque jour, nous donne des leçons... https://t.co/dxiZMNv2zX
18:06Région : Les auteurs interpellés -> https://t.co/sb4W2ttmQu
17:49Région : Migrants au CRDP de Limoges, la Région saisit le tribunal | L'Echo https://t.co/NUdU1hk3e0 via
17:00# # - : 19-Mars 1962: Rochechouart se souvient -> https://t.co/omtXpXngtT
16:57Ce matin les syndicats des finances publiques ont rencontré Gérald Darmanin, soutenus par des salariés d'autres sec… https://t.co/RU9Aia3tzg
16:48 Atomisé Madame O'Petit !!!
16:46RT : Oh c'est moi ! Fière d'être candidate sur cette liste pour les européennes 🚩 https://t.co/ysTKpteEx2
16:44Sport : Le mini-tour cycliste creusois démarre fort! -> https://t.co/ECktHtSRkW
16:43Bergerac : Bergeracois : cinq Gilets Jaunes risquent dix ans de prison -> https://t.co/HietPCYPxk
16:41RT : Fermeture du Blanc (Indre) le petit Anatole est né dans la salle à manger, dans la nuit de mardi à mercr… https://t.co/KWxCskfpYe
16:39RT : À Claire O'Petit qui veut des contreparties au RSA : "À quand des contreparties aux aides publiques aux grosses ent… https://t.co/mK9lpOVDQq
16:27# # - -Vienne : Huit adolescents de La Bastide sous une tente berbère -> https://t.co/ITSqedlfMt
15:57Région : Un cambrioleur interpellé -> https://t.co/i2YdnOVX14
15:49Région : Deux cambrioleurs interpellés pour des faits commis à Mont-de-Marsan -> https://t.co/ZQcpG1sWpA
14:40Tulle : Une pause poétique avec Fabienne Yvert | L'Echo https://t.co/ekIQpBCFfp via
14:39Région : Travaux sur la RN 147 -> https://t.co/8nzzEgPzA9
13:22France : Le Sénat saisit la justice de cas de proches d'Emmanuel Macron devant la justice -> https://t.co/VSN3KqbHWq
12:28RT : "Gilets jaunes": Sentinelle mobilisé samedi https://t.co/bF7hZf4SwA
12:28RT : Retraites: "tous les jours vous mettez du sel sur les plaies. C'est honteux". La colère froide de face… https://t.co/X1Q8w2FvhK
09:53Bergerac : Amiante et anxiété : un procès déterminant pour les exposés -> https://t.co/SNVwDbExUi
09:24# # - Dorat : Les tondeurs au Salon de l'Agriculture -> https://t.co/fVaQPDjo2Z
09:22# # - : Santé et grand âge sous « surveillance » -> https://t.co/s5EtzMhXKs
09:19# # - : Ricochets... au paradis des chineurs -> https://t.co/pKvJ9rLz8P
09:17# # - : 19 mars : une vraie grande date -> https://t.co/h8K5F3BX47
09:14# # - -Chervix : Journée dédiée au cirque -> https://t.co/RRTJMR4BrW
09:12# # - -Yrieix-la-Perche : Trois auteurs de polars à la FNAC -> https://t.co/78jWs6J79j
09:09# # - -Yrieix-la-Perche : 289 adhérents à la FNATH -> https://t.co/DtUQ2XcIhj
09:07# # - -Junien : La Roue des Métiers a bien tourné -> https://t.co/Nkj1OIIMrf
09:00# # - -Junien : Les instituts médico-éducatifs se rencontrent au palais des sports -> https://t.co/hXsU5a98oE
08:58# # - -Junien : L’hommage aux victimes de la guerre d’Algérie -> https://t.co/7EPMBL8vsq
08:54# # - -Gence : Cérémonie du souvenir -> https://t.co/AxGi14ktdp
08:51# # - -Vienne : Nantiat, Chaptelat, Balledent, Vaulry, théâtre, spectacle et conte musical dans nos campagne… https://t.co/VnaGg11SvT
08:39# # - -Vienne : Informatique hospitalière, le numérique au service de la santé -> https://t.co/ctb9VPfsIN
08:37# # - -Vienne : Les Veyracos samedi en avant-première au Mas-Martin -> https://t.co/SXGQh8KGML
08:35# # - -Vienne : Vendredi à Bellac, samedi à Limoges, un tour de France a capella -> https://t.co/uj5GFlIgVe
08:30Il est temps de découvrir Saint-Hilaire les places 👀 📌 Rdv en direct à 10:30, 14 & 15:00 dans#TLCMAV sur https://t.co/8pxq8frlxU
07:57# # - -Vienne : Recueillement devant le commissariat -> https://t.co/yMkf01o6Si
07:56# # - : Les gilets jaunes demandent à Emmanuel Macron de prendre ses responsabilités -> https://t.co/uAHwxWNhx9
07:54# # - -Vienne : Darmanin, sa réforme de l’organisation des finances... ne fait pas recette -> https://t.co/R1ysWW2B7X
07:52# # - -Vienne : Les agents des routes demandent à être respectés -> https://t.co/wCuGAM8fKv
07:50# # - -Vienne : Sécheresse : 500 dossiers sur le carreau -> https://t.co/QeM3SrQo8E
07:49Région : Accompagnants mal accompagnés -> https://t.co/hjRSOM6yTG
07:47Région : Vassivière, «Nos yeux vivants», une odyssée visuelle et sonore -> https://t.co/hP14fm2t2K

Un 1er-Mai syndical en ordre dispersé

S'ils sont unis à la SNCF ou chez les fonctionnaires, les syndicats abordent le 1er-Mai en ordre dispersé, pour cause de positions irréconciliables sur la «convergence des luttes» prônée par la CGT.

Cette année, le 1er-Mai s'inscrit dans un contexte social très agité. Fonctionnaires, cheminots, retraités, salariés des Ehpad, de Carrefour, personnel d'Air France... Depuis le début de l'année, le mécontentement monte et les mobilisations se multiplient et le gouvernement ne veut rien entendre.
La mobilisation du 1er-Mai intervient d'ailleurs entre deux séquences de grève des cheminots contre la réforme de la SNCF, les 28 et 29 avril et les 3 et 4 mai. Chose rare, les syndicats font front commun chez les cheminots, comme d'ailleurs chez les fonctionnaires.
Une large intersyndicale est également à la manoeuvre dans le conflit à Air France. Mais l'unité ne s'étend pas aux confédérations.
Pour l'heure, il n'y a guère que Solidaires, syndicat non représentatif au niveau interprofessionnel, qui réponde aux appels cégétistes à une «convergence des luttes». CGT et Solidaires ont défilé ensemble le 19 avril et seront de nouveau côte à côte à l'occasion du 1er-Mai. A Paris, leur manifestation partira à 14h30 de la place de la Bastille, pour rejoindre la place d'Italie. Mais les autres syndicats sont plus réticents, voire totalement récalcitrants. La convergence des luttes n'est «pas la tasse de thé de la CFDT», selon son leader Laurent Berger. Estimant que ce mode d'action «ne permet jamais d'avoir des résultats concrets pour les travailleurs», son syndicat a dit «non» au 1er-Mai unitaire proposé par Philippe Martinez, son homologue de la CGT. Le syndicat réformiste organise, à la place, un «1er-Mai culturel et revendicatif » avec la CFTC et l'Unsa, autour de la diffusion en avant-première d'un film italien, «7 minuti», sur les ouvrières d'une usine textile.
«UNITÉ LA PLUS LARGE»
La CFE-CGC, quant à elle, n'organise pas d'événement pour le 1er-Mai. Selon son président, François Hommeril, la convergence des luttes «nuit à l'efficacité syndicale» et comporte «beaucoup trop de risques» de mélange des genres avec le politique. Reste FO, dont la position est en train d'évoluer. Le syndicat, qui a changé vendredi de chef, est au milieu du gué. Au cours de l'année écoulée, le
sortant, Jean-Claude Mailly, rechignait à battre le pavé avec la CGT, mais son successeur, Pascal Pavageau, se montre plus ouvert. Il ne
manifestera pas avec la CGT le 1er Mai mais veut construire «l'unité la plus large» pour la suite. Il a indiqué que, «dès la semaine prochaine », il allait prendre contact avec ses homologues pour discuter d'une future «mobilisation interprofession- nelle», conformément au mandat que lui ont donné les militants de FO.
En attendant, M. Pavageau ne «s'affichera avec aucune autre organisation syndicale» pour le 1er-Mai et, s'il manifeste, ce sera avec ses «camarades FO». Certains seront pourtant aux côtés de la CGT demain, l'union régionale d'Ile-de-France (Urif) de Force ouvrière s'étant jointe à l'appel parisien.
MACRON ESPÈRE LA DISPERSION
Du côté de l'exécutif, Emmanuel Macron ne croit pas à une «coagulation » des «mécontentements» qui, selon lui, ont «peu à voir» entre eux. La mobilisation interprofessionnelle du 19 avril, à l'appel de la CGT, avait tout de même fait descendre plus de 100.000 personnes dans les rues de France. A Paris, les syndicats ne seront pas seuls à manifester ce mardi : le Mili (Mouvement inter luttes indépendant)
a lancé un appel général sur Facebook à «faire vivre une journée en enfer» à Emmanuel «Macron et son monde». Ce collectif «antifasciste et anticapitaliste », proche de l'extrême gauche, compte sur «la résonance internationale » du 50e anniversaire de Mai 68
pour drainer dans le cortège «des camarades venus des pays voisins». La dernière grande manifestation des cheminots du 22 mars avait vu des jeunes cagoulés, qui n’ont rien à voir avec les revendications des manifestants, s'en prendre aux vitrines d'agences
bancaires et de sociétés d'assurance. Bouteilles et pierres avaient également été lancées sur les CRS qui avaient répliqué par un canon à eau et des gaz lacrymogènes. L'an passé, le défilé du 1er mai av ait fait six blessés chez les policiers, dont l'un avait été très grièvement brûlé par un cocktail Molotov.