Fil info
23:03"Never say never in Nevers" Dans l', a eu bon nez !
21:20Bergerac : Bergeracois : cinq Gilets Jaunes risquent dix ans de prison | L'Echo https://t.co/CGbsMOvqvr via
20:19Tulle : La session rime avec transition et évolution de la gestion -> https://t.co/Vd9WWfvN8c
19:24Bergerac : Bergeracois : cinq Gilets Jaunes risquent dix ans de prison | L'Echo https://t.co/ZzzY82Kpyd via
19:23Bergerac : Bergeracois : cinq Gilets Jaunes risquent dix ans de prison | L'Echo https://t.co/HcbVnB6BoF via
18:35Nontron : Nontronnais : cambriolages élucidés -> https://t.co/t3YKAWrgAY
18:33Indre : La maison du futur déjà construite à Coings -> https://t.co/df6Mt6lBMp
18:31Indre : Les parcours du cœur : deux jours pour parler pathologie cardiaque -> https://t.co/1j7x7C2EH0
18:22RT : Madame la députée qui grandit la politique chaque jour, nous donne des leçons... https://t.co/dxiZMNv2zX
18:06Région : Les auteurs interpellés -> https://t.co/sb4W2ttmQu
17:49Région : Migrants au CRDP de Limoges, la Région saisit le tribunal | L'Echo https://t.co/NUdU1hk3e0 via
17:00# # - : 19-Mars 1962: Rochechouart se souvient -> https://t.co/omtXpXngtT
16:57Ce matin les syndicats des finances publiques ont rencontré Gérald Darmanin, soutenus par des salariés d'autres sec… https://t.co/RU9Aia3tzg
16:48 Atomisé Madame O'Petit !!!
16:46RT : Oh c'est moi ! Fière d'être candidate sur cette liste pour les européennes 🚩 https://t.co/ysTKpteEx2
16:44Sport : Le mini-tour cycliste creusois démarre fort! -> https://t.co/ECktHtSRkW
16:43Bergerac : Bergeracois : cinq Gilets Jaunes risquent dix ans de prison -> https://t.co/HietPCYPxk
16:41RT : Fermeture du Blanc (Indre) le petit Anatole est né dans la salle à manger, dans la nuit de mardi à mercr… https://t.co/KWxCskfpYe
16:39RT : À Claire O'Petit qui veut des contreparties au RSA : "À quand des contreparties aux aides publiques aux grosses ent… https://t.co/mK9lpOVDQq
16:27# # - -Vienne : Huit adolescents de La Bastide sous une tente berbère -> https://t.co/ITSqedlfMt
15:57Région : Un cambrioleur interpellé -> https://t.co/i2YdnOVX14
15:49Région : Deux cambrioleurs interpellés pour des faits commis à Mont-de-Marsan -> https://t.co/ZQcpG1sWpA
14:40Tulle : Une pause poétique avec Fabienne Yvert | L'Echo https://t.co/ekIQpBCFfp via
14:39Région : Travaux sur la RN 147 -> https://t.co/8nzzEgPzA9
13:22France : Le Sénat saisit la justice de cas de proches d'Emmanuel Macron devant la justice -> https://t.co/VSN3KqbHWq
12:28RT : "Gilets jaunes": Sentinelle mobilisé samedi https://t.co/bF7hZf4SwA
12:28RT : Retraites: "tous les jours vous mettez du sel sur les plaies. C'est honteux". La colère froide de face… https://t.co/X1Q8w2FvhK
09:53Bergerac : Amiante et anxiété : un procès déterminant pour les exposés -> https://t.co/SNVwDbExUi
09:24# # - Dorat : Les tondeurs au Salon de l'Agriculture -> https://t.co/fVaQPDjo2Z
09:22# # - : Santé et grand âge sous « surveillance » -> https://t.co/s5EtzMhXKs
09:19# # - : Ricochets... au paradis des chineurs -> https://t.co/pKvJ9rLz8P
09:17# # - : 19 mars : une vraie grande date -> https://t.co/h8K5F3BX47
09:14# # - -Chervix : Journée dédiée au cirque -> https://t.co/RRTJMR4BrW
09:12# # - -Yrieix-la-Perche : Trois auteurs de polars à la FNAC -> https://t.co/78jWs6J79j
09:09# # - -Yrieix-la-Perche : 289 adhérents à la FNATH -> https://t.co/DtUQ2XcIhj
09:07# # - -Junien : La Roue des Métiers a bien tourné -> https://t.co/Nkj1OIIMrf
09:00# # - -Junien : Les instituts médico-éducatifs se rencontrent au palais des sports -> https://t.co/hXsU5a98oE
08:58# # - -Junien : L’hommage aux victimes de la guerre d’Algérie -> https://t.co/7EPMBL8vsq
08:54# # - -Gence : Cérémonie du souvenir -> https://t.co/AxGi14ktdp
08:51# # - -Vienne : Nantiat, Chaptelat, Balledent, Vaulry, théâtre, spectacle et conte musical dans nos campagne… https://t.co/VnaGg11SvT
08:39# # - -Vienne : Informatique hospitalière, le numérique au service de la santé -> https://t.co/ctb9VPfsIN
08:37# # - -Vienne : Les Veyracos samedi en avant-première au Mas-Martin -> https://t.co/SXGQh8KGML
08:35# # - -Vienne : Vendredi à Bellac, samedi à Limoges, un tour de France a capella -> https://t.co/uj5GFlIgVe
08:30Il est temps de découvrir Saint-Hilaire les places 👀 📌 Rdv en direct à 10:30, 14 & 15:00 dans#TLCMAV sur https://t.co/8pxq8frlxU
07:57# # - -Vienne : Recueillement devant le commissariat -> https://t.co/yMkf01o6Si
07:56# # - : Les gilets jaunes demandent à Emmanuel Macron de prendre ses responsabilités -> https://t.co/uAHwxWNhx9
07:54# # - -Vienne : Darmanin, sa réforme de l’organisation des finances... ne fait pas recette -> https://t.co/R1ysWW2B7X
07:52# # - -Vienne : Les agents des routes demandent à être respectés -> https://t.co/wCuGAM8fKv
07:50# # - -Vienne : Sécheresse : 500 dossiers sur le carreau -> https://t.co/QeM3SrQo8E
07:49Région : Accompagnants mal accompagnés -> https://t.co/hjRSOM6yTG
07:47Région : Vassivière, «Nos yeux vivants», une odyssée visuelle et sonore -> https://t.co/hP14fm2t2K

Que veut la Corée du Nord?

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un a proposé selon Séoul de fermer son site d'essais atomiques en mai et d'inviter dans le pays reclus des experts américains alors que Donald Trump se montrait optimiste sur la possibilité d'un accord nucléaire avec Pyon

Kim offre de fermer son site atomique en mai, invite des experts américains. Le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un a proposé selon Séoul de fermer son site d'essais atomiques en mai et d'inviter dans le pays reclus des experts américains alors que Donald Trump se montrait optimiste sur la possibilité d'un accord nucléaire avec Pyongyang. Cette promesse relayée hier par la présidence sud-coréenne est la
dernière illustration en date du tourbillon diplomatique qui s'est emparé ces derniers mois de la péninsule, avec vendredi un sommet
intercoréen historique. M. Kim et le président sud-coréen Moon Jae-in sont convenus à cette occasion de parvenir à «une péninsule
coréenne non nucléaire». Pendant des années, Pyongyang a soutenu qu'il ne renoncerait jamais à l'arme atomique, indispensable
selon lui pour le protéger d'une invasion américaine. «M. Kim a dit, au cours du sommet avec le président Moon, qu'il procèderait à la fermeture du site en mai et qu'il allait bientôt inviter des experts de Corée du Sud et des Etats-Unis ainsi que des journalistes pour révéler le processus à la communauté internationale de manière transparente», a dit Yoon Young-chan, le porte-parole de la Maison bleue, la présidence sudcoréenne. «M. Kim a déclaré Les Etats-Unis nous trouvent repoussants, mais une fois que nous parlerons, ils se rendront compte que je ne suis pas quelqu'un qui va tirer une arme nucléaire sur le Sud ou les Etats- Unis ou viser les Etats-Unis», a poursuivi le porte-parole.
«Si nous nous voyons souvent (avec Washington), si nous construisons la confiance, mettons fin à la guerre et finalement qu'on nous promet qu'il n'y aura pas d'invasion, pourquoi vivrions nous avec des armes nucléaires?».
Il est vraisemblable que ces déclarations soient perçues comme une carotte avant un autre sommet très Les dirigeants nord-coréen Kim Jong Un (à gauche) et son homologue sud-coréen President Moon Jae-in. attendu, entre M. Kim et le président américain Donald Trump, lequel
a fait montre d'un optimisme prudent.
La rencontre aura lieu «dans les trois ou quatre prochaines semaines », a dit le chef de la Maison Blanche lors d'un rassemblement de ses partisans dans le Michigan, et elle sera «très importante».
PRESSIONS MAXIMUM
M. Trump a promis de «rendre un grand service à la planète» en parvenant à un accord sur le nucléaire avec Pyongyang. Il a été prompt à mettre son rôle en exergue dans la détente en cours, via ce que la Maison Blanche qualifie de «Campagne de pressions maximum», soit des discours très durs, le renforcement des sanctions et l'isolement diplomatique. «Vous vous rappelez ce qu'ils disaient?
Il va nous plonger dans une guerre nucléaire», a lancé M.  Trump. «Non, la force va nous
préserver de la guerre nucléaire, elle ne va pas nous y plonger!».
Mais il a également prévenu que le sommet pourrait tourner court. «Ce qui arrivera arrivera. Je peux y aller. Ça peut ne pas marcher».
Dans ce cas, «je pars», a-t-il déclaré. D'après CBS News, la rencontre pourrait se tenir en Mongolie ou à Singapour.
Selon Séoul, M. Kim s'est aussi dit prêt à parler avec Tokyo «à tout moment» alors que le Japon redoute d'être le laissé-pour-compte
de la frénésie diplomatique actuelle.
On ignore si le Nord propose d'accueillir des spécialistes américains sur son site d'essais souterrains de Punggye-ri avant ou après
le sommet avec M. Trump. M. Kim a également balayé l'idée que le site soit hors d'usage, comme l'ont suggéré certains experts,
après le dernier test atomique en septembre. «Certains racontent qu'on fermeun site d'essais qui est déjà inutilisable mais, comme ils le constateront lors de leur visite, il y a deux tunnels supplémentaires encore plus grands (...) et ils sont en bon état», a déclaré le dirigeant nordcoréen, cité par la présidence sudcoréenne.
UN SITE QUI FONCTIONNE
Le Nord a déjà invité des spécialistes étrangers sur son principal site nucléaire de Yongbyon en 2008 quand il avait détruit une
tour de refroidissement vétuste, relève Hong Ming, analyste à l'Institut Corée pour l'unification nationale. Il juge la situation plus prometteuse aujourd'hui. «Il y a une grande différence entre faire sauter une tour de refroidissement et démanteler son unique site de tests nucléaires, le seul en état de fonctionnement si Kim dit vrai», observe l'expert. Pour lui, le Nord-Coréen «abandonne par avance un pion majeur qu'il aurait
pu conserver pour la rencontre avec Trump». «Vu qu'il ne s'agit que d'un geste de conciliation avant la rencontre, celle-ci est susceptible de produire quelque chose de plus concret, y compris l'éventail d'armes et installations nucléaires à démanteler
et un calendrier spécifique pour ce faire».
Mais, prévient Adam Mount, de la Fédération des scientifiques américains de Washington, la bonne volonté affichée par M. Kim pourrait
être destinée à «tirer parti de la tendance troublante de M. Trump à prendre au mot les dirigeants autoritaires». En 2017, le Nord a
procédé à son sixième essai nucléaire, le plus puissant à ce jour, et testé des missiles balistiques intercontinentaux (ICBM) mettant
à sa portée la partie continentale du territoire des Etats-Unis. Les tensions avaient alors atteint des sommets. Washington exige que le
Nord renonce à ses armes nucléaires et réclame une dénucléarisation totale, vérifiable et irréversible. Pyongyang demande pour discuter
de son arsenal des garanties de sécurité non précisées. Le concept de «dénucléarisation» de la péninsule est sujet à des interprétations
contradictoires. Le Nord réclame le départ des 28.500 militaires américains stationnés au Sud et le retrait du parapluie nucléaire
américain. Mais il a envahi son voisin en 1950 et c'est la seule Corée à posséder des armes nucléaires. La guerre s'est achevée en
1953 sur un armistice sans traité de paix. Durant leur sommet, MM. Kim et Moon se sont engagés à rechercher une paix «permanente»
sur la péninsule. M. Kim a aussi annoncé que son pays se remettrait à la même heure que sa voisin, selon Séoul. En 2015, Pyongyang
avait subitement annoncé que toutes les horloges du pays seraient retardées de 30 minutes pour en finir avec la mesure du temps imposée
il y a plus d'un siècle par le colonisateur japonais.