Fil info
00:32Cet article est un torchon! Je demande des excuses publiques. https://t.co/TXKIJvYwCJ
22:45France : Conflit du rail : trois mois après, où en est-on ? -> https://t.co/ELirGsBmWB
22:43France : Les prix exorbitants imposés par l’industrie pharmaceutique -> https://t.co/OIWWPr58Wk
22:28Sport : Le Grand Prix de France fait son grand retour au Castellet -> https://t.co/iaW6pbQwoB
22:27Sport : Vaincre le Pérou comme on vainc ses démons -> https://t.co/nRGATkvFxi
21:15Corrèze : La fête de la musique : un aperçu du programme -> https://t.co/ELxfppLGUe
18:52Châteauroux : [intégral] Un but interactif pour jouer au football avec le monde entier -> https://t.co/OBOcjyyv2F
18:51Indre : « Cagette et Fourchette » en recherche de nouvelles cantines -> https://t.co/2Ab0i1MuQP
18:45RT : Rassemblement contre la fermeture de l’usine Ford Bordeaux devant le siège de Ford Europe. Accueillis chaleureuseme… https://t.co/KXgxeZ5vkA
18:43 J’y crois pas trop ... sûrement un coup de com ...
18:37RT : SNCF: La CGT Cheminots "appellera régulièrement à la grève en juillet et août" et "les dates seront dévoilées au fu… https://t.co/qXSNjEVXG0
18:36 Je pense que nous sommes tous au courant qu'il faudra voir des huit à la place des neuf. Ces panneaux là, sont inutiles.
18:32RT : Le "virage social" de : les vont encore baisser, car elles ne seront plus indexées sur l'infla… https://t.co/f6oD480bjq
18:30Le conseil départemental de Creuse, opposé à la limitation à 80 km/h sur les routes secondaires qui doit entrer en… https://t.co/ArIbphHJCh
17:37RT : ⚠️[PRUDENCE] // Attention feu de poids lourd dans le sens Paris ▶️ Toulouse à hauteur de (s… https://t.co/vhJ163fz0v
16:48Saint-Barthélemy-de-Bellegarde : Une convention à plus-value sécuritaire -> https://t.co/lteSMncUNg
16:45RT : Le hashtag est bien trouvé quand tu écris mal le nom du village que tu soutiens https://t.co/IIqedsBTAt
16:44Sarlat-la-Canéda : « Nous les pauvres, pourquoi nous détestent-ils ? » -> https://t.co/1F76P2xh6R
15:50Dordogne : Énigme en Ribéracois -> https://t.co/SCVVJNtyn7
15:48Périgueux : Le chantier de la clinique Francheville est dans les temps -> https://t.co/iTSXjzNoA8
15:11Saint-Marcel : Retour en images sur un week-end gaulois à Argentomagus -> https://t.co/OQJnm3kaoR
15:11Périgueux : Les cheminots en grève vous invitent à jouer à la pétanque -> https://t.co/mYeHO4SVF9
15:08Périgueux : Les amours d’été en liberté -> https://t.co/MpZXOcn9vI
14:49Périgueux : Profiter de sa vieillesse en toute liberté -> https://t.co/0r6fC3cymA

Bataille commerciale au G7 entre Européens et Américains

C’est une réunion tendue du « groupe des sept », qui se tient jusqu’à samedi à La Malbaie, au Canada  La rencontre des chefs d’Etat les plus riches du monde se déroule en effet sur fond de guerre commerciale que les Etats-Unis ont lancée tous azimuts.
En amont chacun a voulu montrer ses muscles. Emmanuel Macron s’est ainsi rendu dès mercredi à Ottawa pour se poser, avec le Premier ministre canadien Justin Trudeau, en véritable « pères la morale ». Ensemble, ils affirment défendre la raison de la concurrence contre l’isolationnisme
de Donald Trump qui n’est bon pour personne. Ils ne jouent que la partition d’un capitalisme mondialisé contre un capitalisme plus national, les intérêts propres à chaque nation sans jamais mentionner l’intérêt général. Chauffé à blanc et adorant l’exercice, Donald Trump a évidemment répondu à coup de tweets pour marteler « j’ai hâte de remettre à plat les accords commerciaux. Si çà ne se fait pas on s’en sortira encore mieux ».
Estimant que la défense des intérêts américains ne peut passer que par la confrontation bilatérale, le président des Etats-Unis remet en cause les concertations multilatérales propres au G7. Autant dire qu’il n’est que peu inquiet des menaces proférées par Emmanuel Macron de signer une déclaration finale sans lui. Celui-ci s’est d’ailleurs beaucoup avancé en promettant un « front commun ». Front commun qui compte déjà un absent
: le Premier ministre japonais Shinzo Abe. Affecté comme les Européens par les taxes sur l’acier et l’aluminium de Donald Trump, il se trouvait
pourtant jeudi, non aux côtés du président français, mais bien à la Maison Blanche. L’hôte de l’Elysée s’est également avancé en affirmant que « l’Europe tiendra son unité » . Or, l’unité européenne s’est déjà fissurée au moment de rédiger la liste des droits de douanes à réintroduire contre les Américains en rétorsion aux taxes sur l’aluminium et l’acier. L’Allemagne veut rester prudente. Et pour cause. Son économie est basée sur le commerce extérieure et les Etats-Unis sont son premier client. Et quid de l’Italie désormais gouvernée par une alliance populiste-extrême droite qu’un capitalisme national ne doit pas gêner. Angélique Schaller

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.