Fil info
00:32Cet article est un torchon! Je demande des excuses publiques. https://t.co/TXKIJvYwCJ
22:45France : Conflit du rail : trois mois après, où en est-on ? -> https://t.co/ELirGsBmWB
22:43France : Les prix exorbitants imposés par l’industrie pharmaceutique -> https://t.co/OIWWPr58Wk
22:28Sport : Le Grand Prix de France fait son grand retour au Castellet -> https://t.co/iaW6pbQwoB
22:27Sport : Vaincre le Pérou comme on vainc ses démons -> https://t.co/nRGATkvFxi
21:15Corrèze : La fête de la musique : un aperçu du programme -> https://t.co/ELxfppLGUe
18:52Châteauroux : [intégral] Un but interactif pour jouer au football avec le monde entier -> https://t.co/OBOcjyyv2F
18:51Indre : « Cagette et Fourchette » en recherche de nouvelles cantines -> https://t.co/2Ab0i1MuQP
18:45RT : Rassemblement contre la fermeture de l’usine Ford Bordeaux devant le siège de Ford Europe. Accueillis chaleureuseme… https://t.co/KXgxeZ5vkA
18:43 J’y crois pas trop ... sûrement un coup de com ...
18:37RT : SNCF: La CGT Cheminots "appellera régulièrement à la grève en juillet et août" et "les dates seront dévoilées au fu… https://t.co/qXSNjEVXG0
18:36 Je pense que nous sommes tous au courant qu'il faudra voir des huit à la place des neuf. Ces panneaux là, sont inutiles.
18:32RT : Le "virage social" de : les vont encore baisser, car elles ne seront plus indexées sur l'infla… https://t.co/f6oD480bjq
18:30Le conseil départemental de Creuse, opposé à la limitation à 80 km/h sur les routes secondaires qui doit entrer en… https://t.co/ArIbphHJCh
17:37RT : ⚠️[PRUDENCE] // Attention feu de poids lourd dans le sens Paris ▶️ Toulouse à hauteur de (s… https://t.co/vhJ163fz0v
16:48Saint-Barthélemy-de-Bellegarde : Une convention à plus-value sécuritaire -> https://t.co/lteSMncUNg
16:45RT : Le hashtag est bien trouvé quand tu écris mal le nom du village que tu soutiens https://t.co/IIqedsBTAt
16:44Sarlat-la-Canéda : « Nous les pauvres, pourquoi nous détestent-ils ? » -> https://t.co/1F76P2xh6R
15:50Dordogne : Énigme en Ribéracois -> https://t.co/SCVVJNtyn7
15:48Périgueux : Le chantier de la clinique Francheville est dans les temps -> https://t.co/iTSXjzNoA8
15:11Saint-Marcel : Retour en images sur un week-end gaulois à Argentomagus -> https://t.co/OQJnm3kaoR
15:11Périgueux : Les cheminots en grève vous invitent à jouer à la pétanque -> https://t.co/mYeHO4SVF9
15:08Périgueux : Les amours d’été en liberté -> https://t.co/MpZXOcn9vI
14:49Périgueux : Profiter de sa vieillesse en toute liberté -> https://t.co/0r6fC3cymA

CFDT : et maintenant, quelle stratégie face à Macron ?

Je suis d’accord avec la ligne de Laurent (Berger) de vouloir négocier plutôt que de manifester. » La position exprimée par ce délégué a trouvé
un large écho parmi les participants au 49e congrès de la CFDT, qui s’est tenu à Rennes du 4 au 8 juin. Mais pour négocier il faut être au moins deux. Croyant devenir l’interlocuteur privilégié d’Emmanuel Macron, Laurent Berger essuie déconvenue sur déconvenue depuis un an. Ce qui s’était avéré possible sous le quinquennat de François Hollande ne l’est plus désormais tant le nouveau chef de l’Etat se plaît à contourner les corps intermédiaires. Ce revers interroge sur la stratégie de la CFDT. C’est d’ailleurs l’une « des questions qui a été posée au congrès et à laquelle il n’y a pas de réponse manifeste », relève Jean-Marie Pernot, chercheur en Sciences politiques et spécialiste des mouvements sociaux. Pour lui, la stratégie retenue par la CFDT est problématique et peut être qualifiée de « dépendante » dans la mesure où elle est fonction de « l’attention que veulent bien lui porter ses interlocuteurs, que ce soit le patronat ou le gouvernement ». Or si « ce gouvernement refuse la discussion,
c’est une stratégie qui n’a pas de solution de repli ». A fortiori puisque la CFDT « ne veut pas descendre dans la rue ». Pour le moment, donc, la CDFT n’a pas trouvé « le moyen de peser sur le refus de discuter de Macron », estime le chercheur. Face à cette impasse, Laurent Berger a, dans son discours de clôture, incité le gouvernement à organiser un rendez-vous avec les partenaires sociaux en septembre, afin de « repartir sur de nouvelles bases ». Autrement dit, le mur auquel il se heurte n’a suscité aucun infléchissement de la ligne de l’organisation.
Syndicalisation en berne En témoignent les différentes consultations qui ont eu lieu lors du congrès. Le secrétaire général, en l’occurrence Laurent Berger, a été reconduit jeudi avec 94,42% des suffrages et la « résolution » – document qui fixe le programme des quatre années à venir – a été votée vendredi à 87,89%. Ce qui démontre « une certaine stabilité et un large consensus », souligne Jean-Marie Pernot. Ce qui fait de la CFDT « l’organisation la plus homogène » dans le paysage syndical français. Dans ce contexte, la centrale s’est notamment fixé l’objectif de devenir « numéro un » dans la Fonction publique, au terme des élections professionnelles qui se dérouleront en décembre. Et ce après avoir déjà ravi la première place à la CGT dans le privé en 2017. Or, relève, Jean-Marie Pernot « des délégués ont repris l’idée, que j’ai souvent formulée, que c’est plutôt la CGT qui est passée derrière, car la CFDT a en réalité très peu progressé ». Et s’il est une caractéristique qu’elle partage avec les autres organisations, c’est que « la syndicalisation n’y décolle pas ». A.M.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.