Fil info
21:08RT : ça pousse bien à Saint-Laurent-sur-Gorre, dans le bois, comme dans le jardin. Mais les gendarmes ont interpellé les… https://t.co/tO6LhezHJL
18:43Région : 17 octobre 1961 : massacre à Paris -> https://t.co/BOsHaQssov
18:35ça pousse bien à Saint-Laurent-sur-Gorre, dans le bois, comme dans le jardin. Mais les gendarmes ont interpellé les… https://t.co/tO6LhezHJL
18:12Indre : Alerte sur les retraites, les syndicats appellent à manifester -> https://t.co/G374biUkHI
18:11Dordogne : Un an de prison ferme pour maltraitance sur un très jeune garçon -> https://t.co/Q4zPDNK0ki
18:10Indre : Lisztomanias : cap sur l’Orient -> https://t.co/lK3PQkghtf
18:03A nos lecteurs : Une coupure de courant intervenue lundi à Presstalis a entraîné la non présence de L’Echo chez le… https://t.co/DxxR2Au9Is
17:51Beynac-et-Cazenac : Beynac : une visite de la déviation perturbée par les opposants -> https://t.co/QWc0gGpC2z
17:36# # - -Vienne : «Love» ou «ma vie est un film» -> https://t.co/Fk1a4rY0WJ
17:33Dordogne : Sinfonia se décline en saison -> https://t.co/LHi62MOGx5
17:32# # - -Vienne : Quand des élèves nettoient la planète -> https://t.co/iXaw9oAL9n
17:26Réforme des lycées : grandes inquiétudes à Valadon à Limoges. Lire communiqué https://t.co/MxEsb5BBTn
17:15Sarlat-la-Canéda : Les Sea Girls : la Revue, un pur divertissement -> https://t.co/tiGCEkXrth
17:13Ribérac : Deux ans d’arts pour la jeunesse -> https://t.co/ejwOXdDNKK
16:46# # - -Vienne : Un cross solidaire pour les enfants du Tchad -> https://t.co/NUVVCUb6HG
15:49Bassillac : Le 9e art a rendez-vous à Bassillac -> https://t.co/IwBPhnMUXD
15:27La Châtre : L'harmonie animera l'inauguration de l'état-major du S.D.I.S. -> https://t.co/wzPCQW4gPZ
15:25Issoudun : Elle n'est pas passé de mode, la « mob' » -> https://t.co/7mSkrHfA7x
14:09Le Bourdeix : Les retraités CGT du Bergeracois défileront jeudi à Périgueux -> https://t.co/zqC4cjxQUo
13:42Dordogne : Une nouvelle expérience télévisuelle -> https://t.co/vEPEvarv54
13:41Dordogne : L’université pour se former à l’entreprise artisanale -> https://t.co/apkOd5t90H
12:43RT : Vigeois : Eden : des pacifistes s’exposent -> https://t.co/EgMCmRCZUJ
12:27Vigeois : Eden : des pacifistes s’exposent -> https://t.co/EgMCmRCZUJ
11:50Haute-Vienne : Des stagiaires au bout du rouleau | L'Echo https://t.co/F9iC0ipg4m via
11:23RT : ⚠️Accident poids lourd impliqué sur dans le sens ▶️ entre les sorties n°53 (Nespouls) et n°54… https://t.co/PIRsQLIjpi
10:26Bergerac : Code du Travail : le Campanile sur le grill des Prud’hommes -> https://t.co/c7o4oXC2g0
10:10Ussel : Une campagne participative pour maintenir le bar d'ânes -> https://t.co/9M3egHciGr
09:57RT : La police de Limoges lance un appel à témoins suite à la disparition d'Arnaud Potier, disparu depuis vendredi midi. https://t.co/rAuK1qZxGe

Ne pas oublier les combattants d’Indochine

Le préfet de l’Indre a présidé hier la cérémonie à Châteauroux organisée pour la journée nationale d’hommage aux « morts pour la France » en Indochine.

De 1946 à 1954, la guerre d’Indochine opposa l'armée française aux troupes du mouvement de libération Viêt Minh. La France échoua à maintenir militairement sa domination coloniale dans les pays de la péninsule indochinoise. En mai 1954, la défaite de Dien Bien Phu marqua la fin du conflit.
La date du 8 juin a été choisie pour rendre hommage aux soldats « morts pour la France » lors de ce conflit. Le 8 juin 1980 fut en effet inhumé en la nécropole de Notre-Dame de Lorette le soldat inconnu des guerres d’Indochine aux côtés des soldats inconnus des guerres de 1914-18, 1939-45 et de la guerre d’Algérie. Plus largement, comme le rappelle le message de Geneviève Darrieussecq, secrétaire d’Etat auprès de la ministre des armées, lu par le préfet de l’Indre lors de la cérémonie qui s’est déroulée hier matin place La Fayette à Châteauroux, cette journée honore « l’ensemble des soldats qui ont combattu pour nos couleurs à l’autre bout du monde ».
« En commémorant le sacrifice de nos soldats de toutes armes, en rendant hommage à ceux parmi vous, qui ont survécu, nous pensons aussi aux Vietnamiens, catholiques du nord, Hmongs des montagnes, Moïs des hauts plateaux, à tous ceux qui avaient fondé leurs espoirs d’avenir sur l’idéal français, pour échapper au poids écrasant et aliénant d’une certaine idéologie. Notre attachement à la mémoire est une marque de respect et de fidélité au souvenir de tous ceux qui ont écrit du sacrifice de leur vie ou de leurs blessures, une page d’histoire de la France » a souligné Yves Chambon, ancien combattant de la guerre d’Indochine, président du comité de Châteauroux de l’union nationale des poilus d’Orient et des anciens combattants des théâtres d’opérations extérieures et d’Afrique du nord.
Des gerbes ont été successivement déposées au nom de l’amicale berrichonne des anciens d’outre-mer et des troupes de marine, de la section de l’Indre de la fédération nationale André Maginot, du comité de Châteauroux de l’union nationale des poilus d’Orient, des villes de Déols et Châteauroux et de l’Etat.
Sur un mur long de 80 mètres du mémorial de Fréjus inauguré en 1993 et  dédié aux « morts pour la France » en Indochine, sont inscrits les noms de 35 000 combattants disparus, inhumés sur place ou dans leur commune.