Fil info
23:08RT : Premier pallier presque atteint pour le rachat du contributions possibles jusqu'au 30 novembre https://t.co/sI4e6MgiSu
23:06Premier pallier presque atteint pour le rachat du contributions possibles jusqu'au 30 novembre https://t.co/sI4e6MgiSu
19:26Brive-la-Gaillarde : Une déchetterie revue et agrandie -> https://t.co/mK6zKbnGsi
19:24Région : Les paysans ont crié leur colère à Guéret -> https://t.co/FtipF6Cvdw
19:19Indre : Vers l’insertion avec la blanchisserie -> https://t.co/1JqcrHU2Q6
19:17Indre : Cinq communistes de l’Indre au congrès national -> https://t.co/Q1efdhc06w
18:34Trélissac : Le Btp entre dans la danse -> https://t.co/kpu2cVJofm
18:31Boulazac : Les cyclotouristes de France se retrouvent à Boulazac -> https://t.co/np77b7hNqj
17:29RT : Le Barreau de Tulle s'est réuni en assemblée générale aujourd'hui et a voté à l'unanimité, la grève… https://t.co/v2Am95S3hw
17:19 Le Barreau de Tulle s'est réuni en assemblée générale aujourd'hui et a voté à l'unanimité, la grève… https://t.co/v2Am95S3hw
16:57RT : "assume" la suppression de l'impôt sur la fortune. Pour rappel, c'est 3,5 milliards d'euros perdus dans le… https://t.co/6JswoLsgxj
16:51RT : Absolument hallucinant. Selon cette député macroniste qui s'oppose à , le gouvernement ne souhaite pas a… https://t.co/KF5v1KH0qT
16:19Sarlat-la-Canéda : Festival du film : « Edmond » en haut de l’affiche -> https://t.co/o4Bp4gXY5x
16:09 également aux ronds-points de Naves, Gare de Corrèze, barrières levées sur l'A89 à Saint-Angel
16:08 et barrages filtrants devant les stations services cet après-midi parfois sous tensi… https://t.co/5iGQe0Yk0H
16:05Valençay : Le centre d’entretien et d’exploitation des routes inauguré -> https://t.co/CMfSpKatXl
16:03Argenton-sur-Creuse : Premier Café de la transition écologique -> https://t.co/HkkUjvWDJY
14:13RT : Dordogne : les Gilets jaunes sont toujours très mobilisés sur le département. On recense une quinzaine de points de… https://t.co/Ookj1hTz4U
14:13# # - -Vienne : Les blocages continuent ce mardi -> https://t.co/QxJOKY0jI9
13:49Dordogne : les Gilets jaunes sont toujours très mobilisés sur le département. On recense une quinzaine de points de… https://t.co/Ookj1hTz4U
13:30RT : En raison du mouvement jaunes: L'Echo est absent de certains kiosques https://t.co/0T5hSDPAiS
13:04En raison du mouvement jaunes: L'Echo est absent de certains kiosques https://t.co/0T5hSDPAiS
11:41RT : : mobilisations et blocages toujours en cours à , , et . Le point à la mi… https://t.co/KbfQ8xYyAd
11:38RT : Dordogne : Gilets jaunes, la diffusion de L'Echo perturbée | L'Echo https://t.co/uNeUcGFMTI via
11:36RT : rassemblement devant la mairie en cours, les manifestants veulent voir le maire. Possibilité d… https://t.co/6BNKll8KJs
11:35RT : Non, il n'y a pas trop d'impôts en France. Il y a surtout des impôts mal repartis. Il y a trop de riches qui n'en p… https://t.co/Sx4mS3cAfB
10:07 ces escrocs ne méritent même pas la prison car ce seront encore les contribuables qui… https://t.co/Ptc5Bqedsm
10:04RT : un groupe se rend au trésor public derrière l hôpital pour filtrer les entrées https://t.co/DHNqCkbbsc
09:54Dordogne : Gilets jaunes, la diffusion de L'Echo perturbée | L'Echo https://t.co/uNeUcGFMTI via
09:54RT : ils veulent rester devant la mairie toute la matinée. Et bloquer les stations essences cet après midi
09:54RT : rassemblement devant la mairie en cours, les manifestants veulent voir le maire. Possibilité d… https://t.co/6BNKll8KJs
09:35 - -Vienne : Neige et verglas, bon à savoir -> https://t.co/k0oey3gOUA
09:21 - -Vienne : Circuler à Limoges en cas de chutes de neige -> https://t.co/jCoDiFlRj5
09:12 - -Vienne : Neige, verglas, les revoilà -> https://t.co/bdqDcA4UqB
08:14J-4.....⏱ nous vous attendons nombreuses et nombreux pour partager un moment de sport 🏃🏼‍♀️🏃🏼‍♂️avec ..… https://t.co/yyqJYi4OMh
07:54Région : Manifestations: les agriculteurs aussi -> https://t.co/34TMaNpWb9
07:49 jaunes -Vienne - -Vienne : Les Gilets jaunes ne désarment pas -> https://t.co/LrxVh6m6s6

Le CDD incompatible avec l'allocation privé d'emploi ?

CHÔMAGE

Le gouvernement
prévoit de supprimer les allocations aux chômeurs qui occupent des contrats à durée déterminée.
On les appelle « les permittents ». Le terme désigne ces personnes qui conjuguent CDD et inscription à Pôle emploi. On en compte 1 560 000 en France dont environ 830 000 qui perçoivent des allocations chômage car l’emploi occupé ne leur permet pas de vivre. Tout mis bout à bout, leur rémunération moyenne s’élève à quelque 1 300 euros mensuels.
Le dispositif des permittents, qui date des années 1990 et a pour vocation d’inciter au retour à l’emploi, est aujourd’hui dans le collimateur du gouvernement.
Il est en effet remis en cause par l’article 33, voté vendredi dernier, dans le cadre du débat à l’Assemblée nationale sur le projet de loi « Avenir professionnel ». Article qui prévoit de « modifier les mesures d’application relatives (...) à l’activité réduite ». En d’autres termes : le gouvernement se réserve la possibilité de retirer les allocations aux permittents qui en perçoivent.
« Flexibilité à outrance »
Et ce au prétexte, selon le gouvernement, que le dispositif ne favoriserait pas l’emploi durable... Cet emploi durable qui fait précisément cruellement défaut et que ne se voient pas proposer les chômeurs.
L’Exécutif pointe en outre le « coût » du dispositif, soit 5,4 milliards d’euros annuels. Il est en revanche beaucoup moins loquace sur les chiffres lorsqu’il s’agit des cadeaux en direction des plus riches, tels que la réforme de l’ISF ou la suppression de la « flat taxe ». Dont le montant est estimé 4,5 milliards en 2018 et 5,1 milliards en 2019.
La flexibilité, synonyme d’insécurité, étant le maître mot de la politique macroniste, le mauvais coup porté aux permittents s’inscrit pleinement dans le projet « Avenir professionnel » voté hier par l’Assemblée en première lecture.
Le texte, porté par Muriel Pénicaud, constitue l’acte II de la réforme du marché du travail, et concerne l’apprentissage, la formation et l’assurance chômage. Les trois groupes de gauche ont vivement critiqué un projet de loi qui, selon Gisèle Biémouret (Nouvelle Gauche), « ne libère pas les individus, il libère les marchés ». Adrien Quatennens (LFI) a aussi fustigé une « flexibilité à outrance » et une politique ni « efficace » ni « pragmatique », tandis que Pierre Dharréville (PCF) a dénoncé des formations « low-cost ». Et estimé que cette « mauvaise loi fera peut-être baisser les chiffres du chômage par ses artifices mais aura des conséquences sociales lourdes ».
A.M.