Fil info
23:08RT : Premier pallier presque atteint pour le rachat du contributions possibles jusqu'au 30 novembre https://t.co/sI4e6MgiSu
23:06Premier pallier presque atteint pour le rachat du contributions possibles jusqu'au 30 novembre https://t.co/sI4e6MgiSu
19:26Brive-la-Gaillarde : Une déchetterie revue et agrandie -> https://t.co/mK6zKbnGsi
19:24Région : Les paysans ont crié leur colère à Guéret -> https://t.co/FtipF6Cvdw
19:19Indre : Vers l’insertion avec la blanchisserie -> https://t.co/1JqcrHU2Q6
19:17Indre : Cinq communistes de l’Indre au congrès national -> https://t.co/Q1efdhc06w
18:34Trélissac : Le Btp entre dans la danse -> https://t.co/kpu2cVJofm
18:31Boulazac : Les cyclotouristes de France se retrouvent à Boulazac -> https://t.co/np77b7hNqj
17:29RT : Le Barreau de Tulle s'est réuni en assemblée générale aujourd'hui et a voté à l'unanimité, la grève… https://t.co/v2Am95S3hw
17:19 Le Barreau de Tulle s'est réuni en assemblée générale aujourd'hui et a voté à l'unanimité, la grève… https://t.co/v2Am95S3hw
16:57RT : "assume" la suppression de l'impôt sur la fortune. Pour rappel, c'est 3,5 milliards d'euros perdus dans le… https://t.co/6JswoLsgxj
16:51RT : Absolument hallucinant. Selon cette député macroniste qui s'oppose à , le gouvernement ne souhaite pas a… https://t.co/KF5v1KH0qT
16:19Sarlat-la-Canéda : Festival du film : « Edmond » en haut de l’affiche -> https://t.co/o4Bp4gXY5x
16:09 également aux ronds-points de Naves, Gare de Corrèze, barrières levées sur l'A89 à Saint-Angel
16:08 et barrages filtrants devant les stations services cet après-midi parfois sous tensi… https://t.co/5iGQe0Yk0H
16:05Valençay : Le centre d’entretien et d’exploitation des routes inauguré -> https://t.co/CMfSpKatXl
16:03Argenton-sur-Creuse : Premier Café de la transition écologique -> https://t.co/HkkUjvWDJY
14:13RT : Dordogne : les Gilets jaunes sont toujours très mobilisés sur le département. On recense une quinzaine de points de… https://t.co/Ookj1hTz4U
14:13# # - -Vienne : Les blocages continuent ce mardi -> https://t.co/QxJOKY0jI9
13:49Dordogne : les Gilets jaunes sont toujours très mobilisés sur le département. On recense une quinzaine de points de… https://t.co/Ookj1hTz4U
13:30RT : En raison du mouvement jaunes: L'Echo est absent de certains kiosques https://t.co/0T5hSDPAiS
13:04En raison du mouvement jaunes: L'Echo est absent de certains kiosques https://t.co/0T5hSDPAiS
11:41RT : : mobilisations et blocages toujours en cours à , , et . Le point à la mi… https://t.co/KbfQ8xYyAd
11:38RT : Dordogne : Gilets jaunes, la diffusion de L'Echo perturbée | L'Echo https://t.co/uNeUcGFMTI via
11:36RT : rassemblement devant la mairie en cours, les manifestants veulent voir le maire. Possibilité d… https://t.co/6BNKll8KJs
11:35RT : Non, il n'y a pas trop d'impôts en France. Il y a surtout des impôts mal repartis. Il y a trop de riches qui n'en p… https://t.co/Sx4mS3cAfB
10:07 ces escrocs ne méritent même pas la prison car ce seront encore les contribuables qui… https://t.co/Ptc5Bqedsm
10:04RT : un groupe se rend au trésor public derrière l hôpital pour filtrer les entrées https://t.co/DHNqCkbbsc
09:54Dordogne : Gilets jaunes, la diffusion de L'Echo perturbée | L'Echo https://t.co/uNeUcGFMTI via
09:54RT : ils veulent rester devant la mairie toute la matinée. Et bloquer les stations essences cet après midi
09:54RT : rassemblement devant la mairie en cours, les manifestants veulent voir le maire. Possibilité d… https://t.co/6BNKll8KJs
09:35 - -Vienne : Neige et verglas, bon à savoir -> https://t.co/k0oey3gOUA
09:21 - -Vienne : Circuler à Limoges en cas de chutes de neige -> https://t.co/jCoDiFlRj5
09:12 - -Vienne : Neige, verglas, les revoilà -> https://t.co/bdqDcA4UqB
08:14J-4.....⏱ nous vous attendons nombreuses et nombreux pour partager un moment de sport 🏃🏼‍♀️🏃🏼‍♂️avec ..… https://t.co/yyqJYi4OMh
07:54Région : Manifestations: les agriculteurs aussi -> https://t.co/34TMaNpWb9
07:49 jaunes -Vienne - -Vienne : Les Gilets jaunes ne désarment pas -> https://t.co/LrxVh6m6s6

Conflit du rail : trois mois après, où en est-on ?

RÉFORME

Au-delà du pacte qui vient d’être voté, non seulement la mobilisation n’est pas terminée mais la question du ferroviaire sera prégnante dans la future Loi d’orientation sur les mobilités. Et les véritables intentions du gouvernement à observer lors de la renégociation des Contrats de performance de la SNCF.
Loi votée, unité syndicale entamée : certains souhaiteraient accréditer l’idée que la question de la réforme de la SNCF est close.
Or, la fin de la partie n’est pas encore sifflée. D'abord, parce que si l’intersyndicale opère un virage dans sa stratégie, les cheminots n’ont pas pour autant dit leur dernier mot (lire ci-dessous).
En outre, le dossier SNCF est bien plus complexe qu'il n'y paraît et s’inscrit dans un temps plus long : « La grande particularité
de cette réforme est qu’elle mêle à la fois des ordonnances, et qu’elle est donc censée aller vite, mais qu’elle se double d’un processus de concertation sociale qui déborde du cadre de la loi, puisque concernant aussi la négociation sur la convention collective », indique Arnaud Eymery, du cabinet Degest, spécialisé sur la thématique du travail et de ses organisations. L'organisme ayant notamment décrypté le rapport Spinetta et proposé son propre rapport aux antipodes des préconisations du gouvernement.
Reste que pour Arnaud Eymery, « le processus n’est pas fini » car il faudra encore compter « deux sessions de rattrapage » en raison du caractère « temporaire des ordonnances » : « La loi sera revotée de manière finale dans six, neuf ou douze mois selon les articles
». Il ajoute que le pacte ferroviaire qui vient d’être entériné sera intégré à la Loi d’orientation sur les mobilités.
Vraisemblablement examinée au cours du second semestre 2018, elle sera l’occasion selon lui de savoir « quels crédits l’État compte allouer à tout le secteur du transport en général ».
Privatisation et recours accru à la sous-traitance Dans la bataille qui a ponctué ces trois derniers mois, et qui n’est pas encore achevée,
la reprise d’une partie de la dette - à hauteur de quelque 35 milliards d’euros -, a constitué de l’avis de nombre d’observateurs
l’une des principales avancées. D’autres, échaudés par les orientations du gouvernement, y voient une manière de se mettre dans les clous en vue d’une privatisation.
Afin de connaître les véritables intentions du gouvernement en la matière, Arnaud Eymery et Adrien Coldrey, également
du cabinet Degest, préconisent de scruter avec attention la renégociation des Contrats de performance signés entre l’État, SNCF Réseau et SNCF Mobilité. Des documents de nature à « renseigner sur la trajectoire budgétaire de l’État », soulignent-ils. Y figurent en effet les investissements sur lesquels l’Etat s’engage : « On verra si la reprise de la dette permet à l’État de réinvestir sur le réseau ou s’il en profite au contraire pour faire des économies », au détriment du réseau.
« L’autre pan concerne les efforts que l’on va demander à l’entreprise. Ce que nous avait dit Spinetta c’est que l’on voulait accélérer la demande à l’opérateur de ses gains de productivité pour combler son déficit. A quelle hauteur et sur quels postes on va le faire ? », poursuivent-ils.
Le danger principal réside selon eux dans un développement accru du recours à la sous-traitance pour les travaux sur le réseau. « Les investissements sont actuellement captés presque à 100% par les quatre grands groupes du BTP », soulignent-ils. Pas une privatisation
en tant que telle, mais lâchent-ils, « cela revient un peu au même ».
A.M.