Fil info
23:08RT : Premier pallier presque atteint pour le rachat du contributions possibles jusqu'au 30 novembre https://t.co/sI4e6MgiSu
23:06Premier pallier presque atteint pour le rachat du contributions possibles jusqu'au 30 novembre https://t.co/sI4e6MgiSu
19:26Brive-la-Gaillarde : Une déchetterie revue et agrandie -> https://t.co/mK6zKbnGsi
19:24Région : Les paysans ont crié leur colère à Guéret -> https://t.co/FtipF6Cvdw
19:19Indre : Vers l’insertion avec la blanchisserie -> https://t.co/1JqcrHU2Q6
19:17Indre : Cinq communistes de l’Indre au congrès national -> https://t.co/Q1efdhc06w
18:34Trélissac : Le Btp entre dans la danse -> https://t.co/kpu2cVJofm
18:31Boulazac : Les cyclotouristes de France se retrouvent à Boulazac -> https://t.co/np77b7hNqj
17:29RT : Le Barreau de Tulle s'est réuni en assemblée générale aujourd'hui et a voté à l'unanimité, la grève… https://t.co/v2Am95S3hw
17:19 Le Barreau de Tulle s'est réuni en assemblée générale aujourd'hui et a voté à l'unanimité, la grève… https://t.co/v2Am95S3hw
16:57RT : "assume" la suppression de l'impôt sur la fortune. Pour rappel, c'est 3,5 milliards d'euros perdus dans le… https://t.co/6JswoLsgxj
16:51RT : Absolument hallucinant. Selon cette député macroniste qui s'oppose à , le gouvernement ne souhaite pas a… https://t.co/KF5v1KH0qT
16:19Sarlat-la-Canéda : Festival du film : « Edmond » en haut de l’affiche -> https://t.co/o4Bp4gXY5x
16:09 également aux ronds-points de Naves, Gare de Corrèze, barrières levées sur l'A89 à Saint-Angel
16:08 et barrages filtrants devant les stations services cet après-midi parfois sous tensi… https://t.co/5iGQe0Yk0H
16:05Valençay : Le centre d’entretien et d’exploitation des routes inauguré -> https://t.co/CMfSpKatXl
16:03Argenton-sur-Creuse : Premier Café de la transition écologique -> https://t.co/HkkUjvWDJY
14:13RT : Dordogne : les Gilets jaunes sont toujours très mobilisés sur le département. On recense une quinzaine de points de… https://t.co/Ookj1hTz4U
14:13# # - -Vienne : Les blocages continuent ce mardi -> https://t.co/QxJOKY0jI9
13:49Dordogne : les Gilets jaunes sont toujours très mobilisés sur le département. On recense une quinzaine de points de… https://t.co/Ookj1hTz4U
13:30RT : En raison du mouvement jaunes: L'Echo est absent de certains kiosques https://t.co/0T5hSDPAiS
13:04En raison du mouvement jaunes: L'Echo est absent de certains kiosques https://t.co/0T5hSDPAiS
11:41RT : : mobilisations et blocages toujours en cours à , , et . Le point à la mi… https://t.co/KbfQ8xYyAd
11:38RT : Dordogne : Gilets jaunes, la diffusion de L'Echo perturbée | L'Echo https://t.co/uNeUcGFMTI via
11:36RT : rassemblement devant la mairie en cours, les manifestants veulent voir le maire. Possibilité d… https://t.co/6BNKll8KJs
11:35RT : Non, il n'y a pas trop d'impôts en France. Il y a surtout des impôts mal repartis. Il y a trop de riches qui n'en p… https://t.co/Sx4mS3cAfB
10:07 ces escrocs ne méritent même pas la prison car ce seront encore les contribuables qui… https://t.co/Ptc5Bqedsm
10:04RT : un groupe se rend au trésor public derrière l hôpital pour filtrer les entrées https://t.co/DHNqCkbbsc
09:54Dordogne : Gilets jaunes, la diffusion de L'Echo perturbée | L'Echo https://t.co/uNeUcGFMTI via
09:54RT : ils veulent rester devant la mairie toute la matinée. Et bloquer les stations essences cet après midi
09:54RT : rassemblement devant la mairie en cours, les manifestants veulent voir le maire. Possibilité d… https://t.co/6BNKll8KJs
09:35 - -Vienne : Neige et verglas, bon à savoir -> https://t.co/k0oey3gOUA
09:21 - -Vienne : Circuler à Limoges en cas de chutes de neige -> https://t.co/jCoDiFlRj5
09:12 - -Vienne : Neige, verglas, les revoilà -> https://t.co/bdqDcA4UqB
08:14J-4.....⏱ nous vous attendons nombreuses et nombreux pour partager un moment de sport 🏃🏼‍♀️🏃🏼‍♂️avec ..… https://t.co/yyqJYi4OMh
07:54Région : Manifestations: les agriculteurs aussi -> https://t.co/34TMaNpWb9
07:49 jaunes -Vienne - -Vienne : Les Gilets jaunes ne désarment pas -> https://t.co/LrxVh6m6s6

Les prix exorbitants imposés par l’industrie pharmaceutique

MÉDICAMENTS

Des prix délirants
sont imposés au nom de l’innovation même si celle-ci n’est pas synonyme de progrès thérapeutiques.
Tel est le constat de huit associations qui refusent de voir l’Assurance maladie sombrer dans cette dérive qui ne sert que l’intérêt des firmes. Elles exigent de la transparence et un autre système de fixation des prix.
Le « Glivec » est un médicament qui a révolutionné le traitement de cancers rares du sang et de la moelle osseuse.
Commercialisé depuis 2001, c’est un cas d’école. Malgré sa rentabilité croissance suite à une utilisation toujours plus large, son prix n’a pas baissé. Il coûte jusqu’à 40 000 euros par an. Le « Keytruda » est, lui, indiqué dans le traitement de certains mélanomes. Il coûte 72 000 euros par an alors que la Haute Autorité de Santé (HAS) a estimé que « l’amélioration du service médical rendu (ASMR) » était « mineure par rapport aux traitements existants ».
Ces deux exemples sont tirés du libre blanc qu’ont publié hier huit associations*. Ensemble, elles dénoncent « l’inflation continue, injustifiée et injustifiable » des prix des nouveaux médicaments. « Nous avons conscience de l’importance de nouveaux traitements et de l’apport de l’industrie grâce à sa recherche, nous ne nions pas cette réalité », précise en préambule Marc Paris, responsable de communication de France Assos Santé qui fédère 80 structures s’occupant de patients. « Mais le système manque de régulation et de transparence », pointe-t-il.
De nombreuses étapes sont certes prévues par la loi pour la fixation des prix médicaments mais, au final, « on ne sait pas grand chose », explique Marc Paris. En cause, la négociation « opaque » des prix entre gouvernements et industriels du secteur; les « pressions » exercées par les laboratoires et leur « manque de transparence », concernant les coûts de production et de recherche ou encore l’évaluation des médicaments.
D’où l’exigence de « transparence ».
Insoutenable pour l’Assurance maladie
Une exigence d’autant plus nécessaire que le blocage est proche assurent les auteurs du livre blanc. « Si on ne change rien, il y aura toujours plus de médicaments toujours plus chers. Cela va devenir insoutenable pour le système solidaire qu’est l’Assurance maladie », analyse Marc Paris. « On est dans une sorte d’impasse si on ne trouve pas le moyen de faire évoluer le système, de ne financer que ce qui doit être financé. Ce sera problématique pour les patients qui risquent de ne plus avoir accès à l’innovation si ce n’est ceux qui auront les moyens de se la payer. Mais aussi pour l’industrie car le secteur est rentable grâce à son volume ».
Ce livre blanc est publié à la veille du Conseil stratégique des industries de santé qui se déroulera début juillet. Le gouvernement y réunit tous les industriels du secteur. Problème : si l’innovation a bien été mise au menu, c’est pour parler de développement économique, pas de coût ni de la fixation des prix. « Les règles consenties par l’Etat sont inefficientes et les instruments utilisés par les pouvoirs publics sont inflationnistes », explique Olivier Maguet de Médecins du Monde. Aussi les associations plaident-elles pour un nouveau système de fixation des prix.
Angélique Schaller
l * UFC Que Choisir, Médecins du monde, Médecins sans frontière, la Ligue nationale contre le cancer, France assos santé, Aides, Prescrire et l’association de chercheurs Universités Alliées pour les Médicaments essentiels.