Fil info
18:50Indre : Changer le regard sur Alzheimer pour mieux comprendre -> https://t.co/beuifJVFP1
18:49Châteauroux : [intégral] Adam et Eve entrent en scène -> https://t.co/B5pzdszS5h
18:33Périgueux : La cérémonie des pauvres -> https://t.co/NUQzzRvMDQ
18:311er match du les en grève sont présents pour les soutenir ! https://t.co/gJJ48CCFrq
18:31Périgueux : La suppression du Tode sera-t-elle la fin des saisonniers ? -> https://t.co/zN4kWBFT0Q
18:28Périgueux : Une association, pas une entreprise -> https://t.co/y9lpcQ63nn
18:25Périgueux : La santé, les impôts, les énergies renouvelables -> https://t.co/hYpZRJJd69
17:48Conseil municipal de Guéret : la vidéosurveillance un premier débat avant d'autres https://t.co/wqZxsvgOnE https://t.co/wqZxsvgOnE
16:50Bergerac : Les ordures au menu du conseil d’agglo de rentrée -> https://t.co/Tf4tQjepMZ
16:45Soulac-sur-mer : le désamiantage du Signal va pouvoir commencer - France 3 Nouvelle-Aquitaine https://t.co/l7KcQqjZPn
16:31RT : Parking payant à Hospital de , ce nouveau recul de l’accès aux soins pour tous est inacceptable.https://t.co/10plAr9IBr
16:25Le Pont-Chrétien-Chabenet : Être Pontcabanois rassemble 90 convives -> https://t.co/oZQnZ4C2cI
16:21 Si à vous découvrez cette taxe cela fait longtem… https://t.co/mVTNsIBN8q
16:10 Partenariat public-privé,ils disent.
16:00RT : Parking payant à Hospital de , ce nouveau recul de l’accès aux soins pour tous est inacceptable.https://t.co/10plAr9IBr
15:26Périgueux : Un nouvel écrin pour la Vélorution -> https://t.co/4FNeOX5VBg
15:23Marsac-sur-l'Isle : Le cirque Falck pose sa piste aux étoiles au parc des expos -> https://t.co/t09m7UI5qs
12:56RT : L’Histoire retiendra qu’un continent de 500 millions d’habitants a regardé ses pieds lorsque 58 naufragés frappèren… https://t.co/abxWhFhYop
12:55RT : L' est le dernier bateau à secourir les migrant.e.s naufragé.e.s en Méditerranée. Et on veut l'en empêcher… https://t.co/dKpRGX6ur3
10:40RT : Région : Steva (Bessines): un sursis de six mois -> https://t.co/62pluIWoEb
10:35Région : Steva (Bessines): un sursis de six mois -> https://t.co/62pluIWoEb
06:44Parking payant à Hospital de , ce nouveau recul de l’accès aux soins pour tous est inacceptable.https://t.co/10plAr9IBr

L’URC s’est trouvée une identité

rugby

L’URC (Union Rugby Creusois) voit enfin la barre se redresser au niveau des écoles de rugby. Après une baisse des effectifs depuis cinq ans, l’objectif de limiter la saignée a été plus que dépassé : le nombre de jeunes joueurs est en nette augmentation pour cette saison.Voilà cinq ans que l’URC (union du rugby creusois), qui s’occupe de l’école de rugby et des entraînements des jeunes sur les quatre sites du département (Guéret, La Souterraine, Dun-le-Palestel et Aubusson) voit ses effectifs baisser. L’objectif d’arrêter la saignée est largement atteint, puisque les effectifs sont en hausse de 17,5 %.
Dernièrement, les bonnes nouvelles étaient au rendez-vous lors de l’assemblée générale de l’URC au club house du rugby à Guéret. Le président Alexandre Delafont a cependant regretté le peu de monde présent pour ce « moment le plus démocratique de l’année », une année de vote où le bureau a été renouvelé quasiment à l’identique (1). Pour sa seconde année de mandat, le président a insisté sur l’objectif visé de voir les effectifs repartir à la hausse.
En cinq ans, 36 % des effectifs ont été perdus, et l’URC a alors initié l’an passé un vaste projet de développement sur trois ans pour les retrouver. Différents axes ont été suivis : une meilleure communication, un changement d’horaires des entraînements passés du samedi après-midi au samedi matin pour mieux s’adapter aux rythmes des enfants, et une véritable professionnalisation.
Grande nouvelle tombée ce début de mois : 100 % des éducateurs ont été diplômés, après une formation suivie sur site. « ça donne une bonne image pour les parents, et les entraînements sont plus importants », souligne Nicolas Puydebois, coordinateur sportif et administratif de l’URC. Huit éducateurs ont suivi une formation cette année et tous ont reçu leur diplôme fédéral. « Merci à eux d’avoir pris du temps sur leur vie de famille. Sans éducateur, on n’est rien, on n’existe pas », a rappelé Alexandre Delafont.
L’URC a aussi travaillé sur son image, « avec la création d’une réelle identité », assure Alexandre Delafont. Une charte graphique, un nouveau logo, et des shorts et maillots identiques pour l’ensemble des joueurs qui portent les couleurs de l’URC. Dans cette campagne de communication, des banderoles « rejoins le rugby creusois » ont été financées et distribuées à chaque club du rassemblement. L’URC est aussi présente sur la toile, avec un site internet et une présence renforcée sur les réseaux sociaux, notamment facebook. Une bande-annonce a été tournée récemment et dévoilée aux parents lors de l’assemblée générale, elle sera diffusée prochainement sur les réseaux sociaux : « ça se fait dans toutes les grandes écoles de rugby, c’est un moyen de communication qu’ont les jeunes aujourd’hui, il faut s’adapter pour être lisible auprès d’eux », commente Alexandre Delafont.
Diverses actions ciblées ont aussi permis d’augmenter les effectifs, avec des interventions lors des temps périscolaires, scolaires en primaire et collège et lors de journées découvertes, surtout sur le secteur guérétois, «on a touché plus de 1.000 jeunes sur le département », se félicite Nicolas Puydebois. Les temps d’activités périscolaires ont beaucoup aidé, mais ils vont disparaître à la rentrée prochaine : l’URC y a déjà pensé et compte poursuivre ces actions avec les centres de loisirs le mercredi. De plus, deux nouveaux professionnels vont pouvoir intervenir en milieu scolaire.
Outre l’aspect sportif pour attirer les jeunes recrues, des actions sociales ont été initiées. Le mercredi avant l’entraînement, une aide aux devoirs a été proposée, et des sorties socioculturelles se sont déroulées pendant les vacances. Au niveau institutionnel, de nouveaux statuts, un réglement intérieur, des fiches de mission et un organigramme ont été mis en place, toujours dans un objectif de professionnalisation.
Au niveau sportif, les résultats se sont également améliorés, malgré le manque de rencontres dû à un hiver un peu plus long que la normale et des terrains impraticables engeandrant de nombreux reports. De plus, le plateau qui aurait dû se dérouler à Guéret d’abord en novembre, puis en décembre, n’a pas eu lieu car les équipes haut-viennoises ne sont pas venues, un constat qui déçoit beaucoup les membres du bureau. Le tournoi Tallabot n’a pas pu se faire non plus car beaucoup de dates se superposaient avec d’autres clubs, mais il sera assuré l’année prochaine.
Dans les deux prochaines années, la communication améliorée en interne le sera davantage en externe «afin que l’URC soit identifiée comme l’école de rugby départementale». Le développement des moyens est en ligne de mire, à commencer par l’humain : un emploi mutualisé entre l’URC, le RCGC (rugby club guéret creuse) et le comité départemental de rugby de la Creuse va être mis en place sur trois ans. «Pour nous l’ objectif essentiel serait de le pérenniser et de rechercher des recettes nouvelles pour cela», explique le président de l’URC.
Avec la perte de la subvention du conseil régional depuis deux ans, la seule subvention publique que touche l’URC est celle du conseil départemental, stable pour le moment. Alexandre Delafont espère cependant pouvoir signer un contrat d’objectif pluriannuel pour pérenniser cette aide sur trois ans. La recherche de partenaires privés, qui a bien fonctionné pour les shorts et les maillots, est envisagée, d’autant que le club peut désormais faire des reçus fiscaux permettant aux donateurs d’avoir une déduction d’impôts de 66 % pour les particuliers et de 60% pour les entreprises.

Quelques repères:

effectifs
124 jeunes fréquentent l’école de rugby (5 - 14 ans) et 69 adolescents (15 - 18 ans) font partie du pôle jeunes.
Entrainement découverte
Les 4 et 7 juillet de 14h30 à 16 heures, deux entrainements découvertes ouverts à tous sont proposés, rendez-vous au stade Gibard, complexe Cher-du-Prat à Guéret.
Deux semaines de beach rugby seront initiées au plan d’eau de Courtille à Guéret et à celui d’Anzême pendant la saison estivale.

(1) le bureau : Alexandre Delafont président ; Eric Boutet , Jean-François Parot, Varine Savidan et Michel Galtaing vice-présidents ; Stéphanie Jolivet secrétaire générale ; Fabienne Maridat secrétaire adjointe ; Mariette Brunaud trésorière ; Christophe Chabassier trésorier adjoint.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.