Fil info
11:47 grève TER annoncée
11:39Grève demain : service minimum d’accueil à Limoges au centre de loisirs de Beaublanc, (103, avenue Montjovis). Les… https://t.co/7h0Q7QBTrQ
11:21RT : samedi, les portes de la mairie seront ouvertes afin de recueillir les doléances des citoyens dans le cadre… https://t.co/l8hDVb1XtL
11:19 samedi, les portes de la mairie seront ouvertes afin de recueillir les doléances des citoyens dans le cadre… https://t.co/l8hDVb1XtL
09:42 municipal # - : Le budget au menu du conseil municipal -> https://t.co/uXpp5REBJs
09:40 - -Vienne : La gronde des avocats ne faiblit pas -> https://t.co/zuQybNTTMu
09:37 jaunes - -Vienne : Pugilat entre Gilets jaunes -> https://t.co/wdSoZ3IEon
09:34Région : A qui appartient «La Joconde des Ferrari ?» -> https://t.co/lKIiTbKgch
08:08RT : Les aides publiques aux entreprises privées, c’est 200 milliards d’euros ! Les grands groupes encaissent ces sommes… https://t.co/HNYWv1ZlJv
18:56RT : Dans 15 minutes, ne manquez pas le Conseil municipal en direct sur notre site Internet et réagissez avec le hashtag… https://t.co/ybFkGDAujo
18:54La , les 87 et la chambre d' de la annoncent dans un communiqué que le… https://t.co/kJ4X1FeHVN
18:37Châteauroux : L’Uzine publie 17 histoires dans sa première revue BD -> https://t.co/at9kt6KWSM
18:36 ça c'est du grand débat, à lire les commentaires on sait tout de suite où on est... enfin pourvu qu'o… https://t.co/EPFAjdKRxm
18:33RT : Henri Sterdyniak : « Augmenter le Smic ne détruit pas d’emplois » https://t.co/huThWpwUAw
18:25Dordogne : « Ils veulent une justice rendue plus vite et moins chère » -> https://t.co/XIOKKKDyjw
18:24RT : 🔴Nous allons apprendre ce soir la définition de «CONNARD»:⤵️ Une désignation de quelqu'un qui se comporte de faço… https://t.co/2BLVbo3Fyw
18:23RT : Issoudun : les Gilets jaunes bloquent l'usine Vuitton. https://t.co/NDEVXjmH6m
18:21RT : "De Led et de Feu" par Vincent Mézières vendredi à partir de 18h Place Saint-Pierre https://t.co/YCYfkJvY8y
18:16RT : Profitez jusqu'au 5 janvier de la patinoire en plein air (entrée gratuite) ! Plus d'infos 👉… https://t.co/TIH8mMkSnX
17:58Elévation au niveau « Urgence attentat » du plan VIGIPIRATE Suite aux dramatiques évènements qui se sont déroulés… https://t.co/PqxNCmTdKx
17:11Périgueux : Un discours ravageur -> https://t.co/CmzeOyx9Sg
16:44RT : En début d’après-midi, les ont été engagés pour une intervention commune de Trélissac, ldt la Feuillera… https://t.co/2A1JHaaTyt
16:39Sarlat-la-Canéda : C’est parti jusqu’au 31 décembre -> https://t.co/BRTxW9T1gz
16:22RT : Fraternité, fraternité avec nos concitoyens : ce mot de notre devise républicaine prend tout son sens cette nuit, a… https://t.co/jtufgfVetx
16:22RT : Emploi : en Corrèze, festival et lieu de création théâtrale dirigé par un collectif d'artistes situé à Tu… https://t.co/Jn0mFvYHVv
16:20Posture vigipirate : urgence attentat. Renforcement de la sécurité en Haute-Vienne. Lire communiqué du préfet https://t.co/sadCBwI1Rw
16:19Le maire de Limoges a adressé un courrier de soutien au maire de Strasbourg. A lire https://t.co/MTeItTaYav
15:59Chancelade : Une série de chantiers pour achever le mandat -> https://t.co/SjZXlH4u5e
14:08Bergerac : Gilet jaune, Tomy a débuté une grève de la faim -> https://t.co/CCB7bI5Nxs
13:21Bergerac : Le président n’a convaincu aucun gilet bergeracois -> https://t.co/k6fvRPU9by

Qui pour croire que Macron tend la main aux syndicats?

SOCIAL

Effet Coupe du monde ? Macron a hier dit aux syndicats vouloir désormais jouer collectif. Après une année passée à les ignorer pour imposer sa réforme du code du travail, de la SNCF, de la formation professionnelle....
Qui pour croire au changement de ton d’Emmanuel
Macron joué, hier, lors du sommet social ? C’est, en effet, le credo du Chef de l’Etat vis-à-vis des représentants des huit principaux syndicats
de salariés et du patronat.
Après une année passée à les traiter comme des entités négligeables, il serait disposé à passer à autre chose.
« L’année écoulée a été consacrée à la déclinaison rapide des objectifs de campagne », justifie l’Elysée. « Le président nous a dit ‘je suis allé vite, je l’assume et maintenant je pense à une autre séquence où je vais avoir besoin de m’appuyer sur les corps intermédiaires », rapporte François Asselin de la CPME. « Il a dit clairement que la méthode retenue avait été trop à la hussarde et qu’il fallait revenir à des fondamentaux », a complété le représentant des salariés qu’est Pascal Pavageau, le nouveau secrétaire général de FO.
Si ce changement de ton est unanimement confirmé, qui y croit ?
Côté patronat, la CPME y voit « un vrai tournant » tout comme l’U2P, dont Alain Griset a dit avoir entendu la « volonté de redonner une place entière et pleine aux partenaires sociaux ». Côté syndicats de salariés, Laurent Berger, de la CFDT, a aussi vu une volonté similaire. Tout comme Philippe Louis de la CFTC qui assure qu’Emmanuel Macron est « tout à fait disposé à nous donner la place que l’on réclame ». Pascal Pavageau de FO, reste, en revanche, « extrêmement prudent » et attend notamment de voir la feuille de route qui sera présentée en septembre. Idem pour Philippe Martinez de la CGT qui fait remarquer que « parfois Macron en convient [qu’il n’a pas écouté beaucoup] mais il ne change pas ».
Pas de changement, c’est finalement aussi le message envoyé par l’Elysée après la rencontre.
Pas besoin de «changement de méthode», car «il y a toujours eu un fil de discussion ». Et de préciser : « le président a entendu la demande d’un échange plus multilatéral ».
Et pour le prouver... Macron annonce « des bilatérales » sur « un certain nombre de sujets » à la rentrée. Et « une multilatérale » sur l’assurance-chômage.
Un sujet sur lequel le chef de l’Etat a apparemment été prolixe. Il veut une renégociation des règles du régime pour, « fin janvier, début février 2019 », demander des solutions pour inciter au retour à l’emploi, et souhaite des idées pour une nouvelle allocation pour les chômeurs longue durée...
A tel point que les partenaires sociaux ont réclamé à l’unisson que la lettre de cadrage de la négociation soit large et leur laisse les coudées franches. Vous avez dit changement de ton ?
Angélique Schaller