Fil info
20:34Brive-la-Gaillarde : Esprit de solidarité pour la «Team Mazière» -> https://t.co/6KtWQHuCQS
19:09Périgueux : Des trophées pour récompenser les acteurs les plus innovants -> https://t.co/MQrhyF3Zz9
19:07Boulazac : Continuer à faire savoir -> https://t.co/OJf71p2oZ9
18:10Indre : Une après-midi pour plonger au profit de l’Unicef -> https://t.co/UuZBHYrjPi
18:00Châteauroux : ACGCS et Scalis dépassent les barrières générationnelles -> https://t.co/V68eYygNDQ
16:04Thiviers : La Ruche qui dit oui s’installe -> https://t.co/Vnyo1Q5SNg
16:03Coulounieix-Chamiers : Les interrogations du groupe communiste / Front de Gauche -> https://t.co/2ogP3g8RU3
12:56Corrèze : Gilets jaunes et syndicats même combat ! -> https://t.co/4MCES4f1yh
11:32RT : ça y est ! le programme complet des est sorti => https://t.co/6JADnTeZM6 On a hâte de vous… https://t.co/Af2y7rXAlD
11:29ça y est ! le programme complet des est sorti => https://t.co/6JADnTeZM6 On a hâte de vous… https://t.co/Af2y7rXAlD
10:44 sur le boulevard circulaire de Brive, au centre ville, distribution de tranches de sa… https://t.co/k1IxMadGPY
09:06# # - -Yrieix-la-Perche : Les 57 ans du cessez-le-feu -> https://t.co/WQwdvQNyz3
08:59# # - -Yrieix-la-Perche : Les « Enoncés » de Christian Lebrat -> https://t.co/6NbDofChyP
07:59Région : Pole de ressource de Limoges, des projets qui revendiquent l’économie sociale et solidaire -> https://t.co/wH57GAbjEr

Contrôler les industriels : la leçon de l’affaire Lactalis

SALMONELLOSE

Cadrer et surveiller : la commission d’enquête sur l’affaire Lactalis tire les leçons d’un système de surveillance sanitaire basé sur l’auto-contrôle.
Mieux contrôler les industriels en les tapant au porte-feuille si nécessaire, mettre en place une autorité unique pour les crises sanitaires et reviser les procédures de retrait des produits : voici les principales recommandations de la commission d’enquête parlementaire sur l’affaire Lactalis, présentées hier.
Fin décembre 2017, 36 nourrissons ont été contaminés à la salmonellose après avoir consommé un lait infantile produit par ce géant français laitier.
Le long silence de la direction et le processus de retrait plus que chaotique ont alimenté ce qui est devenu le « scandale Lactalis » et qui a également donné lieu à une enquête judiciaire toujours en cours.
L’audition de dizaines de spécialistes par les députés a permis de lever quelques lièvres. Comme celui d’un système basé sur l’auto-contrôle avec des laboratoires effectuant les tests qui travaillent à 90% pour la même entreprise. Ou celui de la « concurrence », entre les trois ministères concernés par la sécurité sanitaire : Santé, Economie et Agriculture. D’où les propositions de « vérifications de l’indépendance des contrôleurs » ou d’une autorité unique, le président de la commission, Christian Hutin, dénonçant « une armée mexicaine ».
Le PDG de Lactalis, Emmanuel Besnier, s’était présenté plein de morgue devant les députés pour leur affirmer que « il n’y a pas de responsabilité de personnes au sein de l’usine ». Si, ont répondu en substance les parlementaires, l’usine n’ayant pas jugé bon de prévenir les autorités aux premiers signaux de présence de salmonelle.
«Cela va dans le bon sens » a commenté Quentin Guillemain, président de l’association des victimes de Lactalis qui précise cependant que « avant de contrôler les contrôleurs, il faudrait déjà contrôler les usines. Ce qui est déjà possible mais n’a pas été fait depuis 15 ans ». Mais « nous attendions davantage » déplore-t-il, «nous voulions que les produits à destination des nourrissons soient considérés comme des médicaments afin d’assurer les meilleures procédures de rappels ».
Angélique Schaller