Fil info
23:19 Bravo BB et la photo est trop mignonne
22:01 Soirée gros blaireaux c bien aussi😡😡😡😡😡
19:41 Bravo à toute l'équipe de la Fondation !… https://t.co/F26JcRwzuX
17:50 Bravo Monsieur et merci de montrer votre i… https://t.co/czrVLcRYvt
17:42 Une petite pensée pour ce pauvre Germinable Pe… https://t.co/OqinFYBe5e
17:31 Ah une très bonne nouvelle, je tweetais su… https://t.co/6DDQ1hpxhx
16:55 Félicitations, cela démontre une intelligence, un humanisme . Merci
16:30 Bravo pour cette énièmes victoire mais à v… https://t.co/uMu8YbMta2
13:16 personne n’a pris contact avec moi aucun nettoyage de la voie ferrée. https://t.co/LhqHOeKvZm
00:59Le 21 septembre se prépare pour le Mouvement de la Paix de Corrèze Arbres de la Paix : Brive :Cérémonie le 26/09 à… https://t.co/lmek7JXLjs

Les syndicats agricoles réunis par Macron

AGRICULTURE

Emmanuel Macron réunit aujourd’hui les cinq principaux syndicats agricoles. Ils attendent du président, plus que de l’écoute, des actions concrètes. Un rendez-vous inattendu est organisé aujourd’hui entre syndicats agricoles et Emmanuel Macron. L’Élysée est à l’initiative
de la réunion et accorde 2 heures d’audience aux représentants des agriculteurs.
FNSEA, Confédération paysanne, Jeunes agriculteurs, Coordination rurale et Mouvement de défense des exploitants familiaux vont porter leurs revendications devant le président. Et il sait bien qu’elles sont nombreuses ; le mois dernier une coalition FNSEA et Jeunes agriculteurs avaient entrepris le blocage des raffineries Total pour protester contre l’importation massive de produits étrangers. D’autre part, le projet de loi agriculture et alimentation ne sera pas adopté avant la rentrée.
En attente d’une prise de position du président Pour autant la Confédération Paysanne adopte une position attentiste. « Il connaît déjà nos revendications. Je pense qu’il y aura quelques annonces sur le projet de loi et la Politique agricole commune mais je reste assez réaliste, ça va être une rencontre axée sur les déclarations du président.
On va être là pour l’écouter et qu’il réponde à nos questions », explique Temanuata Girard, secrétaire générale de la Confédération paysanne. En effet, la PAC risque de subir une baisse drastique de 5%. La Conf’ réclame « un encadrement par un plafonnement
de la PAC » ainsi qu’un « réel accompagnement des agriculteurs ». De son coté, la FNSEA, de concert avec les Jeunes agriculteurs, espère que le président monte au créneau. « Le projet de loi est très décevant pour nous. Nos revendications sont les mêmes que lors des blocages, on attend qu’il se positionne en faveur des agriculteurs français », décrit Christine Claudon, directrice de la communication de la FNSEA. La fédération se montre critique quant à l’action du président : « Avec l’affaire du glyphosate, les agriculteurs sont victimes de stigmatisation.
Il y a un énorme manque à gagner dans les recrutements.
Beaucoup arrête car il y a trop de contraintes », se plaint Christine Claudon. Les représentants des agriculteurs espèrent donc des réponses
avant un rendez-vous lundi avec le Premier ministre.
Amaury Baqué

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.