Fil info
09:12Bergerac : Opération de sensibilisation aux risques éléctriques auprès des agents de la Ville -> https://t.co/BfEVBPD4jy
09:12 du Cloître - -Vienne : Bellac. Théâtre du Cloître : on ouvre samedi -> https://t.co/Oe8aZkkdw2
05:30Enfin une bretelle pour accéder directement au parc d'activités de la Croisière. https://t.co/EhNKk6ZDAJ
05:27RT : Brive-la-Gaillarde : La Maison Robert Bach se fait toute rose -> https://t.co/Cb5nSnlbiX
21:22Brive-la-Gaillarde : La Maison Robert Bach se fait toute rose -> https://t.co/Cb5nSnlbiX
21:09Tulle : Un cross solidaire au collège Clémenceau -> https://t.co/vSDj4XoEy4
18:45Indre : Les communistes du côté des retraités contre la hausse de la CSG -> https://t.co/ylC2FMkyFn
18:42Une plaque commémorative a été installée en 2013 devant la médiathèque pour ne pas oublier https://t.co/OEb5gZc8yp
18:39Chaque année ville martyre se souvient du massacre des Algériens à Paris https://t.co/1IKFNRfSKE
18:17# # - -Vienne : «Petites machines à habiter» : le défi de l’«archi-récup» -> https://t.co/HZ4CVlcKhn
18:06Dordogne : « Je suis déjà condamné à perpétuité par ma conscience » -> https://t.co/S7cEaMGQ8J
18:03Région : Accès direct à La Croisière, enfin ! -> https://t.co/pT5qdN2GEx
17:57 Vous avez remarqué que qd vous mettez -Vienne ça ne prend que ? Et personne ne cherche ça...
17:53Arrivés mardi soir à Felletin, les participants à une des quatre marches pour la forêt, celle démarrée à Perpignan… https://t.co/GfVcrG7NkE
17:41# # - -Vienne : «Ils ont délibérément choisi la méthode de la chaise vide» -> https://t.co/RqS4qjwao6
17:38# # - -Vienne : Un lieu et des idées -> https://t.co/nqJId6qEQL
17:36# # - -Vienne : Quand le mérite porte bien son nom -> https://t.co/K5DhVpkE8X
17:21Dordogne : Les engagements de Soliha en faveur de l’amélioration de l’habitat -> https://t.co/E8uwmwewi6
17:06Châteauroux : Gilles Colosio raccroche son appareil photo -> https://t.co/VmCrjC6A3l
16:31Thierry Mazabraud, secrétaire général du SPF 87 a été fait chevalier de l'Ordre National du Mérite. La médaille lui… https://t.co/9n79RabMbc
15:35Périgueux : De la démonstration au geste technique -> https://t.co/uY0g2qNrVH
14:48RT : Les filles ont prises leur photo de groupes https://t.co/t9iIllnyXx

« L’Aquarius » ne renverra pas les migrants en Libye

RÉFUGIÉS

Pour SOS Méditerranée, pas question de débarquer les rescapés des eaux en Libye comme le réclame l’Union européenne.
Voila maintenant cinq jours que « l’Aquarius » a repris la mer. Il est confronté à une pression de la part des autorités libyennes et de l’Union Européenne qui réclament une remise des migrants sur le territoire libyen, une fois ces derniers sauvés des eaux. Mais sur le navire de l’ONG SOS Méditerranée, on refuse catégoriquement tout retour des migrants sur le sol Libyen. Francis Vallat, président de l’ONG invoque les droits des réfugiés et réaffirme « une position de fond ».
En effet, le bateau navigue aux larges des côtes libyennes, dans les eaux internationales, toutefois elles sont sous la compétence des gardes-côtes libyens. SOS Méditerranée avait alerté ces derniers mois afin de clarifier la positions des gardes-côtes. L’Union Européenne, notamment Rome, souhaitait que les migrants soient remis aux autorités libyennes.
Francis Vallat, président de SOS Méditerranée ne cédera pas à la pression. « La Libye ne peux, en aucun cas, accueillir les migrants. En tout cas aussi longtemps que la situation sera celle qu’on connaît » explique Francis Vallat. Pour le président, ce choix n’est pas nouveau
: « ce n’est pas une position de circonstance mais une position de fond. Dès notre premier départ en mer, nous avions affirmé que nous ne pouvions pas ramener les migrants en Libye . Il s’agit pour lui de s’appuyer sur le droit des réfugiés : « Le droit exige un port sûr, qui respecte les codes légaux et humanitaires.
Notre position est partagée par le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés et les conventions internationales».
« C’est aux gouvernements de trouver des solutions »
Mais depuis le premier départ, nombre de choses ont changé pour le navire, notamment les accords entre Union Européenne et Libye. « Ce qui a changé c’est le contexte, la question n’était pas aussi cruciale avant. Mais tout le monde connaît notre position et personne ne s’est opposé à notre départ.
» explique le président de l’ONG. Pour lui, s’il y a une pression, c’est les gouvernements qui la subissent. « C’est aux gouvernements de trouver des solutions, notre mission consiste à sauver des gens et à les amener dans un port sur, leur mission c’est de nous la rendre possible. Ils ne peuvent pas être cynique à ce point et qu’ils restent dans le flou à ce point » explique le président. Vendredi, c’est l’ONG espagnole Proactiva Open Arms qui cherchait un port pour débarquer 87 migrants secourus mercredi soir dans les eaux internationales au large de la Libye. Ces migrants, quasiment tous Soudanais, dont beaucoup du Darfour, ont passé 50 heures à bord d’un canot pneumatique, sans eau et pour beaucoup avec des brûlures provoquées par le mélange
du carburant et de l’eau de mer.
Malgré tout, plusieurs d’entre eux se sont jetés à l’eau à l’arrivée des secouristes espagnols, de peur d’être ramenés en Libye, où nombre de migrants subissent abus, détentions arbitraires, extorsions et violences. Le ministre italien de l’Intérieur, Matteo Salvini, en avait rajouté une couche : « N’importe où mais pas en Italie», a déjà prévenu sur Twitter.
A.B.