Fil info
11:47 grève TER annoncée
11:39Grève demain : service minimum d’accueil à Limoges au centre de loisirs de Beaublanc, (103, avenue Montjovis). Les… https://t.co/7h0Q7QBTrQ
11:21RT : samedi, les portes de la mairie seront ouvertes afin de recueillir les doléances des citoyens dans le cadre… https://t.co/l8hDVb1XtL
11:19 samedi, les portes de la mairie seront ouvertes afin de recueillir les doléances des citoyens dans le cadre… https://t.co/l8hDVb1XtL
09:42 municipal # - : Le budget au menu du conseil municipal -> https://t.co/uXpp5REBJs
09:40 - -Vienne : La gronde des avocats ne faiblit pas -> https://t.co/zuQybNTTMu
09:37 jaunes - -Vienne : Pugilat entre Gilets jaunes -> https://t.co/wdSoZ3IEon
09:34Région : A qui appartient «La Joconde des Ferrari ?» -> https://t.co/lKIiTbKgch
08:08RT : Les aides publiques aux entreprises privées, c’est 200 milliards d’euros ! Les grands groupes encaissent ces sommes… https://t.co/HNYWv1ZlJv
18:56RT : Dans 15 minutes, ne manquez pas le Conseil municipal en direct sur notre site Internet et réagissez avec le hashtag… https://t.co/ybFkGDAujo
18:54La , les 87 et la chambre d' de la annoncent dans un communiqué que le… https://t.co/kJ4X1FeHVN
18:37Châteauroux : L’Uzine publie 17 histoires dans sa première revue BD -> https://t.co/at9kt6KWSM
18:36 ça c'est du grand débat, à lire les commentaires on sait tout de suite où on est... enfin pourvu qu'o… https://t.co/EPFAjdKRxm
18:33RT : Henri Sterdyniak : « Augmenter le Smic ne détruit pas d’emplois » https://t.co/huThWpwUAw
18:25Dordogne : « Ils veulent une justice rendue plus vite et moins chère » -> https://t.co/XIOKKKDyjw
18:24RT : 🔴Nous allons apprendre ce soir la définition de «CONNARD»:⤵️ Une désignation de quelqu'un qui se comporte de faço… https://t.co/2BLVbo3Fyw
18:23RT : Issoudun : les Gilets jaunes bloquent l'usine Vuitton. https://t.co/NDEVXjmH6m
18:21RT : "De Led et de Feu" par Vincent Mézières vendredi à partir de 18h Place Saint-Pierre https://t.co/YCYfkJvY8y
18:16RT : Profitez jusqu'au 5 janvier de la patinoire en plein air (entrée gratuite) ! Plus d'infos 👉… https://t.co/TIH8mMkSnX
17:58Elévation au niveau « Urgence attentat » du plan VIGIPIRATE Suite aux dramatiques évènements qui se sont déroulés… https://t.co/PqxNCmTdKx
17:11Périgueux : Un discours ravageur -> https://t.co/CmzeOyx9Sg
16:44RT : En début d’après-midi, les ont été engagés pour une intervention commune de Trélissac, ldt la Feuillera… https://t.co/2A1JHaaTyt
16:39Sarlat-la-Canéda : C’est parti jusqu’au 31 décembre -> https://t.co/BRTxW9T1gz
16:22RT : Fraternité, fraternité avec nos concitoyens : ce mot de notre devise républicaine prend tout son sens cette nuit, a… https://t.co/jtufgfVetx
16:22RT : Emploi : en Corrèze, festival et lieu de création théâtrale dirigé par un collectif d'artistes situé à Tu… https://t.co/Jn0mFvYHVv
16:20Posture vigipirate : urgence attentat. Renforcement de la sécurité en Haute-Vienne. Lire communiqué du préfet https://t.co/sadCBwI1Rw
16:19Le maire de Limoges a adressé un courrier de soutien au maire de Strasbourg. A lire https://t.co/MTeItTaYav
15:59Chancelade : Une série de chantiers pour achever le mandat -> https://t.co/SjZXlH4u5e
14:08Bergerac : Gilet jaune, Tomy a débuté une grève de la faim -> https://t.co/CCB7bI5Nxs
13:21Bergerac : Le président n’a convaincu aucun gilet bergeracois -> https://t.co/k6fvRPU9by
12:55Déni, traitement et problèmes des sérologies : tous les sujets balayés lors de la conférence du Pr Perronne en… https://t.co/TzznHJoajt

« L’Aquarius » ne renverra pas les migrants en Libye

RÉFUGIÉS

Pour SOS Méditerranée, pas question de débarquer les rescapés des eaux en Libye comme le réclame l’Union européenne.
Voila maintenant cinq jours que « l’Aquarius » a repris la mer. Il est confronté à une pression de la part des autorités libyennes et de l’Union Européenne qui réclament une remise des migrants sur le territoire libyen, une fois ces derniers sauvés des eaux. Mais sur le navire de l’ONG SOS Méditerranée, on refuse catégoriquement tout retour des migrants sur le sol Libyen. Francis Vallat, président de l’ONG invoque les droits des réfugiés et réaffirme « une position de fond ».
En effet, le bateau navigue aux larges des côtes libyennes, dans les eaux internationales, toutefois elles sont sous la compétence des gardes-côtes libyens. SOS Méditerranée avait alerté ces derniers mois afin de clarifier la positions des gardes-côtes. L’Union Européenne, notamment Rome, souhaitait que les migrants soient remis aux autorités libyennes.
Francis Vallat, président de SOS Méditerranée ne cédera pas à la pression. « La Libye ne peux, en aucun cas, accueillir les migrants. En tout cas aussi longtemps que la situation sera celle qu’on connaît » explique Francis Vallat. Pour le président, ce choix n’est pas nouveau
: « ce n’est pas une position de circonstance mais une position de fond. Dès notre premier départ en mer, nous avions affirmé que nous ne pouvions pas ramener les migrants en Libye . Il s’agit pour lui de s’appuyer sur le droit des réfugiés : « Le droit exige un port sûr, qui respecte les codes légaux et humanitaires.
Notre position est partagée par le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés et les conventions internationales».
« C’est aux gouvernements de trouver des solutions »
Mais depuis le premier départ, nombre de choses ont changé pour le navire, notamment les accords entre Union Européenne et Libye. « Ce qui a changé c’est le contexte, la question n’était pas aussi cruciale avant. Mais tout le monde connaît notre position et personne ne s’est opposé à notre départ.
» explique le président de l’ONG. Pour lui, s’il y a une pression, c’est les gouvernements qui la subissent. « C’est aux gouvernements de trouver des solutions, notre mission consiste à sauver des gens et à les amener dans un port sur, leur mission c’est de nous la rendre possible. Ils ne peuvent pas être cynique à ce point et qu’ils restent dans le flou à ce point » explique le président. Vendredi, c’est l’ONG espagnole Proactiva Open Arms qui cherchait un port pour débarquer 87 migrants secourus mercredi soir dans les eaux internationales au large de la Libye. Ces migrants, quasiment tous Soudanais, dont beaucoup du Darfour, ont passé 50 heures à bord d’un canot pneumatique, sans eau et pour beaucoup avec des brûlures provoquées par le mélange
du carburant et de l’eau de mer.
Malgré tout, plusieurs d’entre eux se sont jetés à l’eau à l’arrivée des secouristes espagnols, de peur d’être ramenés en Libye, où nombre de migrants subissent abus, détentions arbitraires, extorsions et violences. Le ministre italien de l’Intérieur, Matteo Salvini, en avait rajouté une couche : « N’importe où mais pas en Italie», a déjà prévenu sur Twitter.
A.B.