Fil info
20:34Brive-la-Gaillarde : Esprit de solidarité pour la «Team Mazière» -> https://t.co/6KtWQHuCQS
19:09Périgueux : Des trophées pour récompenser les acteurs les plus innovants -> https://t.co/MQrhyF3Zz9
19:07Boulazac : Continuer à faire savoir -> https://t.co/OJf71p2oZ9
18:10Indre : Une après-midi pour plonger au profit de l’Unicef -> https://t.co/UuZBHYrjPi
18:00Châteauroux : ACGCS et Scalis dépassent les barrières générationnelles -> https://t.co/V68eYygNDQ
16:04Thiviers : La Ruche qui dit oui s’installe -> https://t.co/Vnyo1Q5SNg
16:03Coulounieix-Chamiers : Les interrogations du groupe communiste / Front de Gauche -> https://t.co/2ogP3g8RU3
12:56Corrèze : Gilets jaunes et syndicats même combat ! -> https://t.co/4MCES4f1yh
11:32RT : ça y est ! le programme complet des est sorti => https://t.co/6JADnTeZM6 On a hâte de vous… https://t.co/Af2y7rXAlD
11:29ça y est ! le programme complet des est sorti => https://t.co/6JADnTeZM6 On a hâte de vous… https://t.co/Af2y7rXAlD
10:44 sur le boulevard circulaire de Brive, au centre ville, distribution de tranches de sa… https://t.co/k1IxMadGPY
09:06# # - -Yrieix-la-Perche : Les 57 ans du cessez-le-feu -> https://t.co/WQwdvQNyz3
08:59# # - -Yrieix-la-Perche : Les « Enoncés » de Christian Lebrat -> https://t.co/6NbDofChyP
07:59Région : Pole de ressource de Limoges, des projets qui revendiquent l’économie sociale et solidaire -> https://t.co/wH57GAbjEr

Le commerce extérieur français en chute libre

ÉCONOMIE

Désindustrialisation du pays, besoin de fournitures énergétiques en hausse, abandon de contrats importants avec l’Iran sous la menace de Trump, la France accuse un déficit commercial historique.
Moins 17,5 milliards sur le trimestre et moins 35,5 milliards sur le semestre : le commerce extérieur français, déclinant depuis quinze ans, connaît une chute spectaculaire en 2018. C'est ce qu'indique les dernières statistiques des douanes publiées mardi 7 août. Le déficit commercial augmente de 1,6 milliard d'euros sur le seul deuxième trimestre selon le rapport.
Dépenses énergétiques en hausse et solde manufacturier déficitaire « La détérioration provient essentiellement du solde énergétique
du fait de l’accélération des importations de pétrole raffiné », explique le document.
Outre un déficit lié à l’achat de pétrole le rapport explique que « le solde manufacturier altère également la balance commerciale ». Lequel atteignait déjà un déficit record de 40,6 milliards en 2017. Autrement dit, qu’il s’agisse des entreprises pour leurs machines-outils ou des particuliers pour l’achat de biens manufacturés, du tee-shirt au téléphone portable en passant par le sofa du salon, on préfère se fournir à bas prix de produits venus de Chine, de Corée du Sud ou d’Europe de l’Est. Une occasion pour les économistes libéraux, toujours prompts à réagir, d’incriminer le « coût du travail » dans l’Hexagone : « nous sommes handicapés par des coûts salariaux trop élevés », s’épanche ainsi dans le quotidien Le Monde Stéphanie Villers, économiste au sein du groupe Humanis.
A la vérité l’abandon progressif de pans entiers de l’industrie est plus sûrement la cause d’un manque de compétitivité chronique de la France. Les chiffres plus positifs de l’Allemagne tiennent pour partie à son souci constant de préserver son outil industriel. La France abandonne
un contrat de 98 Airbus avec l’Iran L’autre pierre dans le jardin français est la décision du président américain, Donald Trump, de sanctionner tout pays qui poursuivrait ses échanges commerciaux avec l’Iran au-delà de la date fatidique du 7 août.
Le contrat mirobolant signé en 2016 avec Téhéran qui portait sur 98 Airbus va donc finir à la poubelle pour ne pas contrarier l’hôte de la Maison Blanche. Des milliards d’euros et des milliers d’heures de travail sur le site toulousain qui partent en fumée.
« Trois avions ont été livrés. Les autres resteront à l’état de plans. Pour ne pas subir les foudres américaines, Renault a aussi stoppé l’essentiel de ses activités en Iran, de même que PSA, qui y assemblait des milliers de véhicules produits sur place ou expédiés de Vesoul (Haute-Saône) et Mulhouse (Haut-Rhin) en pièces détachées », rapporte le quotidien du soir.
Un énième plan de relance à l’exportation avait été présenté le 23 février dernier par le Premier ministre Edouard philippe.
Sans effet pour l’instant.
Fr.D