Fil info
09:12Bergerac : Opération de sensibilisation aux risques éléctriques auprès des agents de la Ville -> https://t.co/BfEVBPD4jy
09:12 du Cloître - -Vienne : Bellac. Théâtre du Cloître : on ouvre samedi -> https://t.co/Oe8aZkkdw2
05:30Enfin une bretelle pour accéder directement au parc d'activités de la Croisière. https://t.co/EhNKk6ZDAJ
05:27RT : Brive-la-Gaillarde : La Maison Robert Bach se fait toute rose -> https://t.co/Cb5nSnlbiX
21:22Brive-la-Gaillarde : La Maison Robert Bach se fait toute rose -> https://t.co/Cb5nSnlbiX
21:09Tulle : Un cross solidaire au collège Clémenceau -> https://t.co/vSDj4XoEy4
18:45Indre : Les communistes du côté des retraités contre la hausse de la CSG -> https://t.co/ylC2FMkyFn
18:42Une plaque commémorative a été installée en 2013 devant la médiathèque pour ne pas oublier https://t.co/OEb5gZc8yp
18:39Chaque année ville martyre se souvient du massacre des Algériens à Paris https://t.co/1IKFNRfSKE
18:17# # - -Vienne : «Petites machines à habiter» : le défi de l’«archi-récup» -> https://t.co/HZ4CVlcKhn
18:06Dordogne : « Je suis déjà condamné à perpétuité par ma conscience » -> https://t.co/S7cEaMGQ8J
18:03Région : Accès direct à La Croisière, enfin ! -> https://t.co/pT5qdN2GEx
17:57 Vous avez remarqué que qd vous mettez -Vienne ça ne prend que ? Et personne ne cherche ça...
17:53Arrivés mardi soir à Felletin, les participants à une des quatre marches pour la forêt, celle démarrée à Perpignan… https://t.co/GfVcrG7NkE
17:41# # - -Vienne : «Ils ont délibérément choisi la méthode de la chaise vide» -> https://t.co/RqS4qjwao6
17:38# # - -Vienne : Un lieu et des idées -> https://t.co/nqJId6qEQL
17:36# # - -Vienne : Quand le mérite porte bien son nom -> https://t.co/K5DhVpkE8X
17:21Dordogne : Les engagements de Soliha en faveur de l’amélioration de l’habitat -> https://t.co/E8uwmwewi6
17:06Châteauroux : Gilles Colosio raccroche son appareil photo -> https://t.co/VmCrjC6A3l
16:31Thierry Mazabraud, secrétaire général du SPF 87 a été fait chevalier de l'Ordre National du Mérite. La médaille lui… https://t.co/9n79RabMbc
15:35Périgueux : De la démonstration au geste technique -> https://t.co/uY0g2qNrVH
14:48RT : Les filles ont prises leur photo de groupes https://t.co/t9iIllnyXx

Le commerce extérieur français en chute libre

ÉCONOMIE

Désindustrialisation du pays, besoin de fournitures énergétiques en hausse, abandon de contrats importants avec l’Iran sous la menace de Trump, la France accuse un déficit commercial historique.
Moins 17,5 milliards sur le trimestre et moins 35,5 milliards sur le semestre : le commerce extérieur français, déclinant depuis quinze ans, connaît une chute spectaculaire en 2018. C'est ce qu'indique les dernières statistiques des douanes publiées mardi 7 août. Le déficit commercial augmente de 1,6 milliard d'euros sur le seul deuxième trimestre selon le rapport.
Dépenses énergétiques en hausse et solde manufacturier déficitaire « La détérioration provient essentiellement du solde énergétique
du fait de l’accélération des importations de pétrole raffiné », explique le document.
Outre un déficit lié à l’achat de pétrole le rapport explique que « le solde manufacturier altère également la balance commerciale ». Lequel atteignait déjà un déficit record de 40,6 milliards en 2017. Autrement dit, qu’il s’agisse des entreprises pour leurs machines-outils ou des particuliers pour l’achat de biens manufacturés, du tee-shirt au téléphone portable en passant par le sofa du salon, on préfère se fournir à bas prix de produits venus de Chine, de Corée du Sud ou d’Europe de l’Est. Une occasion pour les économistes libéraux, toujours prompts à réagir, d’incriminer le « coût du travail » dans l’Hexagone : « nous sommes handicapés par des coûts salariaux trop élevés », s’épanche ainsi dans le quotidien Le Monde Stéphanie Villers, économiste au sein du groupe Humanis.
A la vérité l’abandon progressif de pans entiers de l’industrie est plus sûrement la cause d’un manque de compétitivité chronique de la France. Les chiffres plus positifs de l’Allemagne tiennent pour partie à son souci constant de préserver son outil industriel. La France abandonne
un contrat de 98 Airbus avec l’Iran L’autre pierre dans le jardin français est la décision du président américain, Donald Trump, de sanctionner tout pays qui poursuivrait ses échanges commerciaux avec l’Iran au-delà de la date fatidique du 7 août.
Le contrat mirobolant signé en 2016 avec Téhéran qui portait sur 98 Airbus va donc finir à la poubelle pour ne pas contrarier l’hôte de la Maison Blanche. Des milliards d’euros et des milliers d’heures de travail sur le site toulousain qui partent en fumée.
« Trois avions ont été livrés. Les autres resteront à l’état de plans. Pour ne pas subir les foudres américaines, Renault a aussi stoppé l’essentiel de ses activités en Iran, de même que PSA, qui y assemblait des milliers de véhicules produits sur place ou expédiés de Vesoul (Haute-Saône) et Mulhouse (Haut-Rhin) en pièces détachées », rapporte le quotidien du soir.
Un énième plan de relance à l’exportation avait été présenté le 23 février dernier par le Premier ministre Edouard philippe.
Sans effet pour l’instant.
Fr.D