Fil info
21:17Indre : Attaque virulente contre la directrice de l’Agence régionale de santé | L'Echo https://t.co/G9LwAgYxaj via
18:48Dordogne : Beynac : le Département et la préfecture haussent le ton -> https://t.co/7XIpQv05zQ
18:46Salagnac : De nouveaux réfugiés d’Afrique subsaharienne accueillis à Clairvivre -> https://t.co/8JaHaiWvWb
18:40Ussel : Des poèmes et des chansons pour célébrer la paix -> https://t.co/UbctK0Smqy
18:28Châteauroux : Les citoyennes se réapproprient la ville et leur quartier -> https://t.co/GxFNXOQnQQ
18:01Un médiateur a été désigné pour intervenir dans le conflit actuel du SDIS 87 (sapeurs-pompiers). Il pourrait interv… https://t.co/800yeoFWLT
17:05Région : Vers une mobilisation nationale ici -> https://t.co/wib3899aCp
16:56Saint-Astier : Double fête pour le lancement de la saison à La Fabrique -> https://t.co/BrL1xEmIUN
16:52Sarlat-la-Canéda : Fernando Costa de retour au Pays -> https://t.co/HxP5hZ7QQI
16:52# # - -Vienne : Un pas vers l’égalité réelle -> https://t.co/6AAvAPg09Q
15:52Périgueux : Sérieux contretemps pour le projet Montaigne -> https://t.co/bHMUd7avvr
15:50RT : La condescendance d’Emmanuel Macron est maintenant visible depuis l’espace https://t.co/DqHNykJOA1
15:49Périgueux : Un acheteur annoncé pour l’espace Britten -> https://t.co/V4DJG0HoBT
15:45Périgueux : 44 clubs labellisés -> https://t.co/MYcrcRWqlI
15:10RT : La condescendance d’Emmanuel Macron est maintenant visible depuis l’espace https://t.co/DqHNykJOA1
15:08RT : La Région débloque plus de 4 millions d'euros pour aider les victimes des intempéries https://t.co/NTUi0rr4Fx
14:57RT : Le Val de l'Aurence en fête les 22 et 23 septembre - Esplanade et Parc Pavillon du Mas-Jambost https://t.co/ax79ZbnlnB
14:53A20. Fermeture de la bretelle de sortie de l’échangeur n°26 « La Crouzille » dans le sens Province- Paris du 24 au… https://t.co/iSPBHiGxXO
12:57RT : À Saint-Junien, ville de 12 000 habitants comme je vous le disais, il y a un cinéma public, un théâtre, trois gymna… https://t.co/H3WJWjXyBD
12:54RT : À Saint-Junien, une salle bondée pour la défense de l'hôpital public. Plus de 300 personnes qui refusent de voir… https://t.co/AakgN8NOJF
12:50RT : À Saint-Junien, ville de 12 000 habitants comme je vous le disais, il y a un cinéma public, un théâtre, trois gymna… https://t.co/H3WJWjXyBD
12:50RT : [Thread] Retour à Paris après une soirée à Saint-Junien, à 30 km de Limoges. Avec le Maire, Pierre Allard, nous av… https://t.co/2qOO2kd70Y
11:32Tulle : L’éducation dans la balance ! -> https://t.co/gcxL9UP5XN

Police : déshabiller la nationale pour le privé

SÉCURITÉ

Un rapport prône de miser sur la police municipale et la sécurité privée pour alléger les charges de la police nationale. Avec de belles économies en perspective pour le budget de l’État.
C’est une fois de plus une logique budgétaire. A part deux ou trois mesures cohérentes, tout est fait pour diminuer les dépenses consacrées à la police et casser ce service public » : le commentaire d’Alexandre Langlois, du syndicat Vigi, ex-CGT Police, concernant le rapport remis hier au gouvernement par les députés LREM Jean-Michel Fauvergne, ex-patron du Raid, et Alice Thourot.
Ce rapport a été commandé par le ministre Gérard Collomb dans la foulée de la mise en place de la police de proximité. Il plaide pour une montée en puissance des polices municipales et de la sécurité privée. Parmi les propositions figurent l’armement systématique des policiers municipaux. « Étant donné le contexte terroriste où les policiers ont souvent pris pour cible et comme nous n’avons pas les moyens d’effectuer correctement nos missions, c’est une option que nous considérons comme cohérente
», développe le syndicaliste.
Et de préciser dans la foulée : « mais cela doit être provisoire.
Or, le sens de ce rapport est plutôt que cela devienne pérenne. C’est une manière de faire basculer les dépenses sur les municipalités.
Quid de celles qui n’auraient pas les moyens d’équiper leur personnel ? » ajoute encore Alexandre Langlois.
Cet armement des policiers municipaux est avec la volonté de retirer à la police nationale les activités dans les centres de rétention administrative, les seules mesures qui trouvent grâce à ses yeux.
La main tendue aux entreprises privées de sécurité l’inquiète, elle, au plus haut point. Un secteur qui, avec 165 000 agents dispose d’effectifs équivalents à ceux de la police nationale.
« Proposer de les armer quand on sait que les textes sur les armes létales demandent comme toute référence au responsable
de cette question dans une entreprise privée qu’il soit nommé par sa direction, est inquiétant », dénonce Alexandre Langlois.
La délégation de mission peut aussi être une boîte de Pandore inquiétante. Et de citer un exemple en cours à Anvers où la sécurité des commissariats est assurée... par des entreprises privées de sécurité. « Nous sommes déjà confrontés à cela sur les aéroports en France et l’on voit bien combien des entreprises peuvent entraver le travail de la police », s’alarme le jeune homme.
A.S.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.