Fil info
21:17Indre : Attaque virulente contre la directrice de l’Agence régionale de santé | L'Echo https://t.co/G9LwAgYxaj via
18:48Dordogne : Beynac : le Département et la préfecture haussent le ton -> https://t.co/7XIpQv05zQ
18:46Salagnac : De nouveaux réfugiés d’Afrique subsaharienne accueillis à Clairvivre -> https://t.co/8JaHaiWvWb
18:40Ussel : Des poèmes et des chansons pour célébrer la paix -> https://t.co/UbctK0Smqy
18:28Châteauroux : Les citoyennes se réapproprient la ville et leur quartier -> https://t.co/GxFNXOQnQQ
18:01Un médiateur a été désigné pour intervenir dans le conflit actuel du SDIS 87 (sapeurs-pompiers). Il pourrait interv… https://t.co/800yeoFWLT
17:05Région : Vers une mobilisation nationale ici -> https://t.co/wib3899aCp
16:56Saint-Astier : Double fête pour le lancement de la saison à La Fabrique -> https://t.co/BrL1xEmIUN
16:52Sarlat-la-Canéda : Fernando Costa de retour au Pays -> https://t.co/HxP5hZ7QQI
16:52# # - -Vienne : Un pas vers l’égalité réelle -> https://t.co/6AAvAPg09Q
15:52Périgueux : Sérieux contretemps pour le projet Montaigne -> https://t.co/bHMUd7avvr
15:50RT : La condescendance d’Emmanuel Macron est maintenant visible depuis l’espace https://t.co/DqHNykJOA1
15:49Périgueux : Un acheteur annoncé pour l’espace Britten -> https://t.co/V4DJG0HoBT
15:45Périgueux : 44 clubs labellisés -> https://t.co/MYcrcRWqlI
15:10RT : La condescendance d’Emmanuel Macron est maintenant visible depuis l’espace https://t.co/DqHNykJOA1
15:08RT : La Région débloque plus de 4 millions d'euros pour aider les victimes des intempéries https://t.co/NTUi0rr4Fx
14:57RT : Le Val de l'Aurence en fête les 22 et 23 septembre - Esplanade et Parc Pavillon du Mas-Jambost https://t.co/ax79ZbnlnB
14:53A20. Fermeture de la bretelle de sortie de l’échangeur n°26 « La Crouzille » dans le sens Province- Paris du 24 au… https://t.co/iSPBHiGxXO
12:57RT : À Saint-Junien, ville de 12 000 habitants comme je vous le disais, il y a un cinéma public, un théâtre, trois gymna… https://t.co/H3WJWjXyBD
12:54RT : À Saint-Junien, une salle bondée pour la défense de l'hôpital public. Plus de 300 personnes qui refusent de voir… https://t.co/AakgN8NOJF
12:50RT : À Saint-Junien, ville de 12 000 habitants comme je vous le disais, il y a un cinéma public, un théâtre, trois gymna… https://t.co/H3WJWjXyBD
12:50RT : [Thread] Retour à Paris après une soirée à Saint-Junien, à 30 km de Limoges. Avec le Maire, Pierre Allard, nous av… https://t.co/2qOO2kd70Y
11:32Tulle : L’éducation dans la balance ! -> https://t.co/gcxL9UP5XN

La première journée du patrimoine roulant

Manifestation

Dimanche 16 Septembre, à l’occasion des Journées du Patrimoine, se jouera une «partie de poker» à grande échelle.  
Gouzon, ville «neuve», village étape, a décidé de faire tapis ! Outre son église, la ville jouera une autre de ses cartes pour attirer les curieux ou quand les souvenirs populaires retrouvent leur place dans les coeurs nostalgiques... Sur la route des vacances en famille, la cigarette au bec, le plafond rasant le crâne et rendant les cheveux électriques, elles ont bercé nos souvenirs sur les routes de notre enfance.
Avec quelques points de rouille, les vignettes multicolores rythmant les années, certains autocollants de l'époque à moitié décollés, et le son rutilant du moteur, elles font tourner la tête de leur propriétaire.
Des années après, les petites majorettes sont reléguées au placard, les enfants n'en sont plus vraiment et leurs jouets prennent un peu plus de place.
Alpine, Ds, Quatrelle : des noms qui reviennent à l'esprit mais des sensations quelque peu oubliées. Alors, pour que rien ne se perde et surtout pour faire connaître leur passion des « vieilles voitures » au public, l'idée de consacrer une demi-journée pour ces bolides d'un autre temps, est apparue tout naturellement.
En avril, en parlant bagnoles et patrimoine, l'idée de deux copains est venue sur le tapis : pourquoi ne pas lier les deux ?
Une journée dédiée au patrimoine roulant, le tout dans une ambiance conviviale et de partage : de quoi faire rêver Sébastien et Pierre. A Gouzon, porté par l'association « Histoire de lire », le dessin de la future manifestation prend forme. La date est posée, les réponses des passionnés sont actées : entre voitures populaires, celles plus luxueuses, la place de Gouzon deviendra l'espace de jeu pour ces anciennes carrosseries.  
les pneus viendront crisser SUR LE BITUME
...et les peintures, lustrées, égayeront le bourg, dimanche 16 septembre.
«Nous espérons entre 30 à 40 véhicules, sans compter les imprévus de dernière minute » indique Sébastien, l'initiateur de cette journée du patrimoine pas vraiment comme les autres.
L'événement se veut simple, populaire, avec un petit café offert mais surtout avec « l'envie de venir » qui prime.
Et si les souvenirs parfois semblent écrémer les bons des mauvais, les sensations et les émotions, elles, ne se distinguent pas. Qu'on aime ou qu'on n'aime pas, passé la portière, l'horloge est enclenchée !
Cette première édition sera l'occasion d'exposer et d'admirer des véhicules en tous genres (voitures, motos, cyclos et quelques surprises) et ayant en moyenne plus de trente ans d'âge.  Un peu comme un bon vin, une sortie en Alfa Roméo, ça se déguste !
Et c'est avec passion que ce dimanche à partir de 14 heures, ces amoureux tenteront de faire revivre l'histoire des belles carrosseries sous l'oeil, non moins important, de la dame de la journée : l'église Saint-Martin. Elle sera elle aussi de la partie, ouvrant ses portes aux curieux souhaitant lui rendre visite.
Entre passion et patrimoine, un seul lieu : Gouzon. Et pour l'année d'après ? « Plus fort en 2019 si ça veut bien rigoler » !

Céline Alanord

 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.