Fil info
18:01RT : Chèques énergie, carburant, eau, restaurant, vacances, loisirs... comment les toucher ? https://t.co/Q8cIl3MNd4 https://t.co/q5ilsulmE6
18:01RT : Manifestation des enseignants : le ras-le-bol derrière les pancartes fluo https://t.co/kULbIeIsqR par https://t.co/TQCHPTjgZD
17:57RT : En grève aujourd'hui car l'éducation et la jeunesse méritent mieux que la gestion comptable d'un gouvernement qui… https://t.co/AQxFu3ILpo
17:46Dordogne : La colère des retraités agricole -> https://t.co/82wCO9l2GF
17:43Région : Parce que l’école court à sa perte -> https://t.co/7kCG6Dwwxj
17:02# # - -Vienne : Le carnet de santé se dématérialise -> https://t.co/m22RMwWjSQ
16:55# # - : Ne pas oublier pour que demeure la paix -> https://t.co/vqzAyjyA9B
16:45Thierry BONNIER, rencontre les représentants de la presse locale à la résidence préfectorale. Il présent… https://t.co/ZDOP16P1Fx
15:37Boulazac : Un documentaire contre les mutilations génitales féminines -> https://t.co/Khw3O0nNeU
15:31Mareuil : L’EHPAD adopte la garantie Mon Restau responsable -> https://t.co/4KK7rzPzTR
12:15 bonjour, nous avons un communiqué de presse à vous transmettre sur les 2 postières qui se sont suicidées… https://t.co/e1OXXyJPJI
12:11 bonjour, où vous envoyer notre communiqué de presse sur les 2 postières suicidées ? merci,
12:00RT : 150 enseignants manifestent dans les rues de Tulle à l'appel de l'intersyndicale https://t.co/pOIEPojdr6
23:49France : Paix mondiale: le cri d’alarme de Guterres -> https://t.co/Z6OmwZbxnA
23:44 Si ! A La Forêt du Temple () le porte le nom d'une femme. Une… https://t.co/8QZFtqe3mo
22:42Corrèze : L’heure des choix et combats | L'Echo https://t.co/ee9A5C1gmr via
20:51Corrèze : Une date pour la mémoire -> https://t.co/rYF8w9rYGV
19:56Indre : Il y a un siècle, la fin de la guerre -> https://t.co/e8tbIiyAyv
19:54Corrèze : L’heure des choix et combats -> https://t.co/x96fzXnj8b
19:44Indre : Ekiden : environ deux mille coureurs et deux joëlettes -> https://t.co/sfVJqFQz5d
19:41Brive-la-Gaillarde : Comme des auteurs en foire ? -> https://t.co/qz4YyJbVjm
19:21Le Blanc : Une commémoration particulière... | L'Echo https://t.co/LBx3ftTwXW via Cc
19:21Le Blanc : Une commémoration particulière... -> https://t.co/wJuY28XXLD

Ryanair face à une grève d’ampleur européenne

Social

 SOCIAL

150 vols de la compagnie Ryanair étaient annulés, hier, en Allemagne. Le mouvement social des pilotes et personnel navigant doit s’étendre au niveau européen. Les pratiques de la compagnie sont mises en cause.

Rebelote chez Ryanair qui a fait face à une grève de son personnel navigant et de ses pilotes, hier, en Allemagne. Un avant-goût d’un mouvement social au niveau européen qui doit être officialisé aujourd’hui. La compagnie aérienne irlandaise risque bien de connaître « la plus grande grève de son histoire ». Après un mois d’août où 400 vols étaient annulés dans cinq pays européens, plus de 150 l’étaient, hier en Allemagne.« Établir un dialogue social constructif est une des raisons principales de la grève. Ryanair a des pratiques managériales du XIXe siècle », explique François Ballestero, secrétaire politique de la fédération syndicale européenne des travailleurs des transports (ETF). Les syndicats de pilotes allemands, Cockpit, et de personnel navigant, Verdi, réclame notamment la mise en place d’un salaire minimum, de contrats locaux et la revalorisation de leurs salaires. « La prise en compte de l’ancienneté, les congés non payés, tout ça c’est de l’inconnu ou non développé chez Ryanair », déplore François Ballestero. Avant de continuer : « Les salariés doivent même payer l’eau qu’ils boivent. C’est une situation apocalyptique ». La compagnie à bas prix a, effectivement, un siècle de retard concernant les droits des salariés, elle qui ne reconnaît pas l’ensemble de ses syndicats. « Il y a une absence de gestion sociale alors qu’il est nécessaire de négocier des accords », déplore le secrétaire de l’EFT.En réponse au mouvement de grève allemand, la compagnie avait menacé « de suppressions d’emplois dans les aéroports allemands secondaires ». Des pratiques qui révoltent François Ballestero : « Lorsqu’il y a une action, ils menacent de délocaliser. Comment ne pas être scandalisés ? ». Ryanair ne s’arrête pas là, elle avait pointé les salaires conséquents de ses pilotes « gagnant jusqu’à 190 000 euros par an ». Le syndicat allemand Cockpit avait répondu qu’une majorité « touche plutôt un salaire annuel entre 39 000 et 110 000 euros ». Des actions « non pas de riches pilotes, mais de travailleurs considérés comme des serveurs », pour François Ballestero.Des contrats irlandais pour une majorité de salariésPrincipale revendication des salariés : l’application des législations nationales pour leurs contrats. La compagnie profite d’un vide juridique à l’échelle européenne. Elle favorise, au maximum, le recours à des contrats irlandais même pour ses salariés du reste de l’Europe. « Ils disent qu’ils suivent le droit européen. Or, ils évoluent dans un trou juridique. Ryanair est extrêmement réticent à l’application de la législation des contrats propres à chaque pays », explique François Ballestero. Pourtant « d’autres compagnies à bas prix, comme EasyJet reconnaissent la législation ».La faute à l’Europe ? En tout cas, « il faut que la législation européenne évolue. Il y a un vide que nous essayons de combler », dénonce le secrétaire. Une réunion annuelle des actionnaires est prévue le 20 septembre, à Dublin. Nombreux sont ceux qui espèrent, comme François Ballestero, « un changement de gestion des relations sociales » lors de cette réunion. Le mouvement social à l’échelle européenne est prévu pour le 28 septembre et doit être officialisé aujourd’hui. En attendant, les grèves « ne vont pas s’arrêter tant que leurs revendications ne seront pas reconnues ».