Fil info
21:24 : Des ateliers théâtre pour dénoncer les discriminations | L'Echo https://t.co/L4N1ho0lqg via
19:16RT : "On nous a vendu le carrosse et on se retrouve avec une citrouille !" Ce soir, meeting national de présentation d… https://t.co/FCMKINUa3c
18:52# # - -Vienne : Tous acteurs de la sécurité -> https://t.co/XSkZBBP0wf
18:50# # - : Soirée Upper Klub samedi à John-Lennon -> https://t.co/qgmZdrHkUv
18:46# # - -Vienne : Histoires d’animaux fantastiques au Moulin du Got -> https://t.co/MbmMzkP76O
18:43# # - -Vienne : Chasse : haro sur le «rodéo en 4x4» -> https://t.co/Y1ZdfaQ643
18:38Région : Monet à la sauce fresselinoise -> https://t.co/dHEdIA8TnF
18:20RT : La est en vigilance aux orages ⛈️. Soyez vigilant dans vos déplacements et si vous pratiquez une… https://t.co/pg0ypPqzHt
18:15Périgueux : L’unité pour nos droits -> https://t.co/UY2AbZ7SgM
18:12Coulounieix-Chamiers : La libre pensée à l’international -> https://t.co/uybwRECwga
18:11Châteauroux : La fête du sport pour tous -> https://t.co/5asfVwTLfP
18:10Indre : [intégral] Ciné-débat autour du « Champ des possibles » -> https://t.co/jUD5KqJfEL
18:00Froid, le métal ? A vrai dire, pas trop, enfin, pas pendant le Hammer. Disons plutôt qu’il a à peine le temps de re… https://t.co/suojgKGtUc
17:39# # - -Vienne : Rendez-vous jeudi et vendredi soir -> https://t.co/KzLt33kCF5
17:36Limoges Opéra rock à retrouver sur le scène de l'opéra théâtre de Limoges jeudi et vendredi à 20h. Plus d’une trent… https://t.co/7YTBj35h1x
16:55Brive-la-Gaillarde : Soyons pop & solidaire au quotidien -> https://t.co/hGLAeeiQbf
16:37RT : Sympa la mention en couv & l’article sur en p.2 de du jour 🧡 Merci 👍 https://t.co/4PzomCGlY1
15:52Coulounieix-Chamiers : A la découverte des richesses du sous-sol -> https://t.co/QH6iQpzk1m
15:45Le Blanc : Une foire-expo en demi-teinte -> https://t.co/6Vq6hQvIvv
15:43La Châtre : Un petit nombre de délinquants exaspère tout le monde -> https://t.co/a3EjfuNANO
13:33Creuse : Le tabou du mal-être paysan | L'Echo https://t.co/36YQxxUAgf via
12:34 Ah trop bien ! Ils veulent toujours pas dire "autrice" par contre.
11:24 hummm...les pommes de terre sarladaises ma préféré, au marché du samedi!
10:44 😂😂😂
09:45RT : Région : Un trafic de cocaïne démantelé entre Limoges et Orléans -> https://t.co/MUO48zee2o
09:27Ma très chère collègue Marion (alias ) en couv' de 😍 Rocks ! 😍 (tu auras le droit… https://t.co/XrfuRoU50U
07:49# # - -Vienne : Enseignant, un métier formidable, une loi fort minable -> https://t.co/T7yo5LIqDU
07:47# # - -Vienne : Une nouvelle moto pour initier les adolescents à la prévention -> https://t.co/COYZ9blKIN
07:45# # - : La fête des 50 ans pour les Portugais de Limoges -> https://t.co/jRxC1qdPet
07:42Région : Un trafic de cocaïne démantelé entre Limoges et Orléans -> https://t.co/MUO48zee2o
07:40France : «Que le préfet apporte des réponses, il y a des pistes» -> https://t.co/QryUXyW6ZS

Ryanair face à une grève d’ampleur européenne

Social

 SOCIAL

150 vols de la compagnie Ryanair étaient annulés, hier, en Allemagne. Le mouvement social des pilotes et personnel navigant doit s’étendre au niveau européen. Les pratiques de la compagnie sont mises en cause.

Rebelote chez Ryanair qui a fait face à une grève de son personnel navigant et de ses pilotes, hier, en Allemagne. Un avant-goût d’un mouvement social au niveau européen qui doit être officialisé aujourd’hui. La compagnie aérienne irlandaise risque bien de connaître « la plus grande grève de son histoire ». Après un mois d’août où 400 vols étaient annulés dans cinq pays européens, plus de 150 l’étaient, hier en Allemagne.« Établir un dialogue social constructif est une des raisons principales de la grève. Ryanair a des pratiques managériales du XIXe siècle », explique François Ballestero, secrétaire politique de la fédération syndicale européenne des travailleurs des transports (ETF). Les syndicats de pilotes allemands, Cockpit, et de personnel navigant, Verdi, réclame notamment la mise en place d’un salaire minimum, de contrats locaux et la revalorisation de leurs salaires. « La prise en compte de l’ancienneté, les congés non payés, tout ça c’est de l’inconnu ou non développé chez Ryanair », déplore François Ballestero. Avant de continuer : « Les salariés doivent même payer l’eau qu’ils boivent. C’est une situation apocalyptique ». La compagnie à bas prix a, effectivement, un siècle de retard concernant les droits des salariés, elle qui ne reconnaît pas l’ensemble de ses syndicats. « Il y a une absence de gestion sociale alors qu’il est nécessaire de négocier des accords », déplore le secrétaire de l’EFT.En réponse au mouvement de grève allemand, la compagnie avait menacé « de suppressions d’emplois dans les aéroports allemands secondaires ». Des pratiques qui révoltent François Ballestero : « Lorsqu’il y a une action, ils menacent de délocaliser. Comment ne pas être scandalisés ? ». Ryanair ne s’arrête pas là, elle avait pointé les salaires conséquents de ses pilotes « gagnant jusqu’à 190 000 euros par an ». Le syndicat allemand Cockpit avait répondu qu’une majorité « touche plutôt un salaire annuel entre 39 000 et 110 000 euros ». Des actions « non pas de riches pilotes, mais de travailleurs considérés comme des serveurs », pour François Ballestero.Des contrats irlandais pour une majorité de salariésPrincipale revendication des salariés : l’application des législations nationales pour leurs contrats. La compagnie profite d’un vide juridique à l’échelle européenne. Elle favorise, au maximum, le recours à des contrats irlandais même pour ses salariés du reste de l’Europe. « Ils disent qu’ils suivent le droit européen. Or, ils évoluent dans un trou juridique. Ryanair est extrêmement réticent à l’application de la législation des contrats propres à chaque pays », explique François Ballestero. Pourtant « d’autres compagnies à bas prix, comme EasyJet reconnaissent la législation ».La faute à l’Europe ? En tout cas, « il faut que la législation européenne évolue. Il y a un vide que nous essayons de combler », dénonce le secrétaire. Une réunion annuelle des actionnaires est prévue le 20 septembre, à Dublin. Nombreux sont ceux qui espèrent, comme François Ballestero, « un changement de gestion des relations sociales » lors de cette réunion. Le mouvement social à l’échelle européenne est prévu pour le 28 septembre et doit être officialisé aujourd’hui. En attendant, les grèves « ne vont pas s’arrêter tant que leurs revendications ne seront pas reconnues ».