Fil info
21:24 : Des ateliers théâtre pour dénoncer les discriminations | L'Echo https://t.co/L4N1ho0lqg via
19:16RT : "On nous a vendu le carrosse et on se retrouve avec une citrouille !" Ce soir, meeting national de présentation d… https://t.co/FCMKINUa3c
18:52# # - -Vienne : Tous acteurs de la sécurité -> https://t.co/XSkZBBP0wf
18:50# # - : Soirée Upper Klub samedi à John-Lennon -> https://t.co/qgmZdrHkUv
18:46# # - -Vienne : Histoires d’animaux fantastiques au Moulin du Got -> https://t.co/MbmMzkP76O
18:43# # - -Vienne : Chasse : haro sur le «rodéo en 4x4» -> https://t.co/Y1ZdfaQ643
18:38Région : Monet à la sauce fresselinoise -> https://t.co/dHEdIA8TnF
18:20RT : La est en vigilance aux orages ⛈️. Soyez vigilant dans vos déplacements et si vous pratiquez une… https://t.co/pg0ypPqzHt
18:15Périgueux : L’unité pour nos droits -> https://t.co/UY2AbZ7SgM
18:12Coulounieix-Chamiers : La libre pensée à l’international -> https://t.co/uybwRECwga
18:11Châteauroux : La fête du sport pour tous -> https://t.co/5asfVwTLfP
18:10Indre : [intégral] Ciné-débat autour du « Champ des possibles » -> https://t.co/jUD5KqJfEL
18:00Froid, le métal ? A vrai dire, pas trop, enfin, pas pendant le Hammer. Disons plutôt qu’il a à peine le temps de re… https://t.co/suojgKGtUc
17:39# # - -Vienne : Rendez-vous jeudi et vendredi soir -> https://t.co/KzLt33kCF5
17:36Limoges Opéra rock à retrouver sur le scène de l'opéra théâtre de Limoges jeudi et vendredi à 20h. Plus d’une trent… https://t.co/7YTBj35h1x
16:55Brive-la-Gaillarde : Soyons pop & solidaire au quotidien -> https://t.co/hGLAeeiQbf
16:37RT : Sympa la mention en couv & l’article sur en p.2 de du jour 🧡 Merci 👍 https://t.co/4PzomCGlY1
15:52Coulounieix-Chamiers : A la découverte des richesses du sous-sol -> https://t.co/QH6iQpzk1m
15:45Le Blanc : Une foire-expo en demi-teinte -> https://t.co/6Vq6hQvIvv
15:43La Châtre : Un petit nombre de délinquants exaspère tout le monde -> https://t.co/a3EjfuNANO
13:33Creuse : Le tabou du mal-être paysan | L'Echo https://t.co/36YQxxUAgf via
12:34 Ah trop bien ! Ils veulent toujours pas dire "autrice" par contre.
11:24 hummm...les pommes de terre sarladaises ma préféré, au marché du samedi!
10:44 😂😂😂
09:45RT : Région : Un trafic de cocaïne démantelé entre Limoges et Orléans -> https://t.co/MUO48zee2o
09:27Ma très chère collègue Marion (alias ) en couv' de 😍 Rocks ! 😍 (tu auras le droit… https://t.co/XrfuRoU50U
07:49# # - -Vienne : Enseignant, un métier formidable, une loi fort minable -> https://t.co/T7yo5LIqDU
07:47# # - -Vienne : Une nouvelle moto pour initier les adolescents à la prévention -> https://t.co/COYZ9blKIN
07:45# # - : La fête des 50 ans pour les Portugais de Limoges -> https://t.co/jRxC1qdPet
07:42Région : Un trafic de cocaïne démantelé entre Limoges et Orléans -> https://t.co/MUO48zee2o
07:40France : «Que le préfet apporte des réponses, il y a des pistes» -> https://t.co/QryUXyW6ZS

Avec Ph. Martinez la Fête de l’Huma devient sociale

SYNDICALISME

C’est à la Courneuve que Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT faisait vendredi sa rentrée sociale. Raillant un président de la République « roi de l’alpinisme », il donne rendez-vous le 9 octobre pour une journée d’action unitaire et prévient : la lutte contre ses politiques libérales ne fait que commencer.
Accueilli par Patrick Le Hyaric, directeur du journal fondé par Jaurès, Philippe Martinez faisait vendredi sa rentrée en terrain
conquis au Forum social de la Fête de l’Humanité.
« La lutte continue ! », lance-t-il dès ses premiers mots. « Nous n’avons tourné aucune page de la lutte », insiste le dirigeant syndical en égrenant les secteurs mobilisés et en dénonçant la répression de l’action syndicale. « Je veux saluer les militants de la SNCF, plus de 60 camarades sont menacés, parfois de radiation. Plus de 350 militants de l’énergie sont aussi visés, convoqués au commissariat comme des délinquants. C’est ça la réponse du gouvernement et du patronat aux luttes, c’est la répression », s’indigne-t-il, assurant que « Quand un camarade est attaqué, c’est toute la CGT qui doit répondre ! »
« Le scandale des travailleurs pauvres »
Après l’annonce du plan pauvreté par Emmanuel Macron jeudi, Philippe Martinez réagit : « Le président de la République, ce roi de l’alpinisme, présente un plan de 8 milliards. C’est un chiffre impressionnant, mais ce sont des annonces déjà faites qui ont été compilées ».
Le dirigeant de la CGT indique qu’il avait lui-même fait ses recommandations au chef de l’État « dès le mois de juillet ». « Pour lutter contre la pauvreté il y a plusieurs solutions : d’abord augmenter les salaires. Que des travailleurs soient pauvres, c’est scandaleux ! », avance-t-il avant de marteler : « Il faut que les femmes soient payées comme les hommes, il faut éradiquer la précarité, les temps partiels imposés qui les touchent plus en premier ». Enfin, il évoque les retraités pauvres : « Petits salaires,
petites retraites, là aussi il faut hausser le ton ! »
« Unité plus large » le 9 octobre
Autant de raison de descendre dans la rue le 9 octobre dans une configuration nouvelle en comparaison de celle du printemps dernier. En effet, après un congrès houleux et le départ de Jean-Claude Mailly, FO a décidé de se joindre au mouvement. Une bonne nouvelle pour Philippe Martinez qui salue cette « unité plus large ».
Enjeu des élections professionnelles à la SNCF En plus des mobilisations contre la politique du gouvernement, le calendrier social s’annonce chargé jusqu’à la fin de l’année avec les élections professionnelles à la SNCF mi-novembre et les élections dans la fonction publique début décembre.
« Mesurons l’enjeu de cette élection dans la continuité de la lutte à la SNCF », insiste le premier des cégétistes. Pour lui, l’influence de la CGT dans les services publics sera aussi déterminante.
« Le mot d’ordre ce n’est pas la charité comme avec ce gouvernement, mais c’est la solidarité. Et quel meilleur symbole de cette solidarité que les services publics ? »
Pour autant, il met en garde contre un possible repli de la CGT sur ses zones de force. « Pour convaincre largement, nous avons besoin d’aller plus dans les entreprises. Là où la CGT est présente mais aussi dans la grande majorité des entreprises où la CGT n’est pas présente », considère-t-il.
Avant de conclure, il exhorte les militants CGT à proposer l’adhésion : « Se syndiquer ce n’est pas une anomalie c’est un signe de force et de combat ».
Léo Purguette