Fil info
17:34RT : rend hommage à Gérard Vandenbroucke qui nous a quittés. Un grand amoureux du dessin de presse qui… https://t.co/KbFmXODrlQ
15:04RT : Hommage de à Gérard Vandenbroucke qui nous a quitté hier soir. https://t.co/hbyLR3AZlW
14:28Sur le facebook du salon de presse et d'humour de St-Just-le-Martel : "Il n'y a pas de mot pour exprimer la douleur… https://t.co/E7zDSGGEro
14:10Gérard Vandenboucke aura jusqu'au bout œuvré, via ses mandats, pour l'intérêt collectif. https://t.co/P15PpNcKnl
14:05De nombreux témoignages d'amitié et de respect après le décès de Gérard Vandenboucke. Quelqu'un a dit "ton sourire… https://t.co/sLB7bb4zbx
14:03Région : De nombreux témoignages saluent un homme de qualité -> https://t.co/iSSA0NNKZp
13:06Tenir les tables de marque, administrer les licences des joueurs, démarcher les sponsors, réserver les gymnases. « … https://t.co/WHzwNN7Apq
11:23Accueil des nouveaux arrivants à la mairie de Limoges. entouré de plusieurs de ses adjoints leur souha… https://t.co/gzxKF6N8nw
09:47Gerard Vandendroucke est décédé vendredi soir des suites d’une longue maladie. Président de Limoges Métropole, il f… https://t.co/RxmfXy49Q8
09:46Gerard Vandendroucke est décédé vendredi soir des suites d’une longue maladie. Président de Limoges Métropole, il f… https://t.co/YgfRHIgotL
08:54# # - -Vienne : Départ en vacances: des contrôles pour votre sécurité -> https://t.co/1waGgwrcpN
08:51# # - -Vienne : CCollectif citoyens : le pouvoir d’achat comme seul sujet de préoccupation -> https://t.co/IhxKNiGSE9
08:47France : Salon de l'agriculture: Massif ne manque pas d’assurance -> https://t.co/pqtAntyhfY
08:43Région : Salon de l'humour de Saint-Just: «C’est vraiment pas le moment de la fermer...» -> https://t.co/clreXx5j7Q
08:33Région : Vie et mort d’un club sportif: quand trop, c'est trop! | L'Echo https://t.co/ksaVb8UsLL via
01:42RT : Peinée d’apprendre ce soir le décès de Gérard Vandenbroucke, président de , vice-prés de la… https://t.co/OpoA3Zr9Ot
01:42RT : Gérard Vandenbroucke est parti ce soir après un long combat contre la maladie. Homme engagé, avec des convictions s… https://t.co/8DZ9kNj9c7

Journée d’action: des retraités toujours autant en colère d’être appauvris

Social

 La journée d’action  d’hier fait suite au mouvement national lancé en juin 2014 par 9 organisations syndicales (CGT, FO, CFTC, CFE-CGC, FSU, Solidaires, FGR-FP, LSR, Ensemble & solidaires) sur la question  du pouvoir d’achat des retraités.Des délégations de retraités venues de tout le territoire français, donc le nôtre, se sont donné rendez-vous hier à Paris. Elles sont allées déposer auprès du président du groupe «La République en marche» de l’Assemblée Nationale, les dizaines de milliers de pétitions exigeant une loi qui revienne sur l’augmentation de la CSG et qui plaide pour une revalorisation des pensions. Sur notre département où le mouvement de protestation des retraités est relayé par l’intersyndicale CGT, CFE-CGC; FSU, Solidaire, FGR-FP, Ensemble & Solidaires à laquelle vient de s’ajouter l’UNSA, une délégation s’est rendue à la préfecture. «Aujourd’hui nous remettons notre motion et les pétitions en préfecture», indique le cégétiste retraité Gérard Iffrig. Il précise que 1.250 pétitions papier ont déjà été remises à la députée Sophie Baudouin-Hubière. Pour l’intersyndicale, «le gouvernement veut encore baisser le pouvoir d’achat des retraités. Il prévoit de revaloriser les pensions de seulement 0,3 % en 2019 et 2020, alors que l’inflation des 12 derniers mois s’élève à 2,3 % et que des prestations sociales, comme l’APL, ne suivront plus l’inflation. Le gouvernement considère les retraités, non plus comme des citoyens qui ont travaillé, cotisé, acquis des droits en termes de retraite et de santé, mais comme des vieilles personnes qui coûtent cher. On nous considère comme des  nantis». Les retraités appellent d’ores et déjà a une mobilisation le 18 octobre, jour où le Parlement va entamer les débats sur le projet de loi de financement de la sécurité sociale qui fait redouter un coup de rabot sur les dépenses sociales. Jusqu’alors, les pensions de retraite de base étaient réévaluées tous les ans au 1er octobre. La loi de financement de la sécurité sociale pour 2018 a décalé cette date annuelle de revalorisation au 1er janvier. Cette année le Parlement devrait voter la désindexation des pensions pour que celles-ci soient augmentées en fonction de la conjoncture économique.L’intersyndicale refuse fermement  la paupérisation de l’ensemble des retraités. C’est d’ailleurs l’objet de l’ensemble de son action, et ce, depuis des années.Fatima Azzoug