Fil info
13:05RT : "Nous avons été trop intelligents, trop subtils"... Pas trop modestes, en tout cas. https://t.co/ggY7USsobF
11:44Région : Ils ont marché du Blanc à Paris | L'Echo https://t.co/UwNYy2vEuS via
08:45 la police intervient. Blocage non toléré. "Considéré comme un délit " a averti un polici… https://t.co/a8MtmiAANm
08:31📣 DERNIÈRE étape de la Tournée Régionale 2018 d' demain 18/12 à , filature de l'Isle.… https://t.co/k6Sk9TqGUi
08:30 la police retire les palettes installées pour barrer l'accès à la station https://t.co/ayk5Cmz770
08:05 barrages filtrant pour accéder à la station de carburant pour poids lourds https://t.co/shh5lNhaUS
08:02C'est ce soir à ! On vous attend nombreux ! https://t.co/viVt6VLWJi
07:59Région : Ils ont marché du Blanc à Paris -> https://t.co/g9e2yU6rd1
07:48 jaunes # - -Vienne : Pas dupes, les Gilets jaunes ont remis le bleu de chauffe -> https://t.co/OBo5FGgBdK
20:50Brive-la-Gaillarde : Ils ont des chapons bien ronds -> https://t.co/Rdbcp7yXFh
20:29Corrèze : Des lanternes vraiment éclairantes ? -> https://t.co/GWu4PM1g5r
19:26 Quels sont les matchs qu'il faut perdre? ;-)
19:25Indre : Le Poinçonnet se sort du piège -> https://t.co/X8iPrtYkY8
19:22Argenton-sur-Creuse : Le Comité de défense de la gare toujours en colère -> https://t.co/17cx454dXi
19:22 Cc .
19:21Châteauroux : Saint-Denis : les habitants ne désarment pas -> https://t.co/140zpPbZ8H
19:21Indre : Acte V : 150 à 200 manifestants dans le froid -> https://t.co/z2o1ekVOlP
19:03Les Gilets jaunes sur la RN145 et au Monteil-au-Vicomte https://t.co/QQb4K4ZdF5
18:59Et un acte V. La détermination des gilets jaunes de la Creuse unie ne faiblit pas. Ils poursuivaient la mobilisati… https://t.co/MOksBVlhkr
18:39Coulounieix-Chamiers : Éco-responsabilité : la Dordogne veut montrer l’exemple -> https://t.co/T0zkgGmhqG
18:13Périgueux : Une boutique pleine de couleurs et de saveurs -> https://t.co/DtJI4a4Iwz
18:12Sarlat-la-Canéda : Des dossiers techniques et divers -> https://t.co/9oKO7Eut2C
18:06 la place du Civoire se fait Agora. Prises de paroles appel à signature pour le référendu… https://t.co/dfl60aFI9B
17:44 dépôt de bougies place du Civoire en mémoire des victimes de l'attentat de Strasbourg et des G… https://t.co/0XFkJ1jGZo
17:21Neuvic : «Je filme le métier qui me plaît» -> https://t.co/q8BgC4x8Gn
17:01 à peine 17h sous la halle Brassens une centaine de personnes se prépare à marcher dans les ru… https://t.co/1efHVajX5Y
17:00Périgueux : Les Gilets jaunes restent mobilisés -> https://t.co/01RuEzIp1S

Macron va remanier... sauf sa politique !

GOUVERNEMENT

Le remaniement ministériel, c’est pour aujourd’hui. Seule inconnue : son ampleur.
En cas de gros chambardement,
Edouard Philippe pourrait demander un vote
de confiance à l’Assemblée nationale.
Édouard Philippe présentera-
t-il, aujourd’hui, la démission de son gouvernement
à Emmanuel Macron ? L’hypothèse est dans les tuyaux en cas de très large remaniement
après le départ fracassant de Gérard Collomb du poste de ministre de l’Intérieur, mardi dernier. Même si le scénario d’un remplacement place pour place n’est pas complètement écarté. Sont sur les rangs pour le remplacer, trois ministres : Gérald Darmanin, Jean-Yves Le Drian et Christophe Castaner qui lorgne sur ce portefeuille depuis longtemps. Des noms de hauts fonctionnaires circulent également : le procureur
de Paris, François Molins, la directrice de la Police judiciaire, Mireille Ballestrazzi ou encore le haut fonctionnaire Jean Castex, maire de Prades (Pyrénées-Atlantiques) et l’ancien patron de la police nationale, Frédéric Péchenard ; deux proches de Nicolas Sarkozy.
Si le remaniement est d’ampleur, Emmanuel Macron pourrait renommer, dans la foulée de sa démission, Édouard Philippe à Matignon qui, selon les règles de la Ve République, lui proposerait un nouveau gouvernement. Cette hypothèse suppose de solliciter un vote de confiance de l’Assemblée nationale. Et donc une nouvelle déclaration de politique générale. Nouvelle ? Si l’exécutif est à la recherche d’un « nouveau souffle » réclamé, notamment, par le nouveau président de l’Assemblée nationale, Richard Ferrand (LREM), le cap politique ne devrait pas changer. Le problème essentiel pour Emmanuel Macron est de tourner la page d’une rentrée calamiteuse, marquée par la démission de Nicolas Hulot et de Laura Flessel, puis Gérard Collomb. Sans parler des sondages : 66% des Français ne lui font pas confiance, selon l’enquête Elabe, parue le 4 octobre. Il lui faudra plus qu’un remaniement pour se réconcilier avec le pays.
F.V avec AFP