Fil info
07:41# # - : En mémoire des crimes perpétrés par l’Etat français -> https://t.co/YJ7g2cSia1
07:37# # - -Vienne : Limoges Métropole signe pour le déploiement de la fibre -> https://t.co/nfzSHSe7mP
07:35# # - -Vienne : Caisses à savon pour la Sainte-Madeleine -> https://t.co/0NEE2OZrFq
07:33Région : Nouvelle-Aquitaine, la ressource en eau une priorité absolue -> https://t.co/SrkJ3sv670
07:30Région : Visite privée chez Sarah Caryth -> https://t.co/mTlAFI1Jp3
20:45Tulle : Bobo Matondo a été expulsé | L'Echo https://t.co/VPSbyRDkni via
18:48Dordogne : En mémoire de ceux de la BAL -> https://t.co/LUkmeQ8UxN
18:05Lurais : Humour et récup à l'affiche -> https://t.co/n8om9aNZFD
17:58Châteauroux : A un mois du stage-festival, Darc accélère les préparatifs -> https://t.co/DI9tWf1nm0
17:55Indre : Une réserve d’arbres à visiter -> https://t.co/r9KDCwroAF
17:44 La fameuse Cliotiris !
17:23France : De Rugy emporté par le homard https://t.co/jAG7ou9dx2 via
17:02Terrasson-Lavilledieu : Conseil municipal : acheter du foncier, pour quoi faire ? -> https://t.co/tjTv7N8HNz
16:59Sarlat-la-Canéda : Sarlat se met à l’heure du Festival de Théâtre -> https://t.co/V5UMa5HWsm
16:52RT : François à fraudé le fisc et enfreint les règles de l'. En France, quand on est un fraudeur fi… https://t.co/T7hshyJsWI
16:50RT : Payer ses cotisations à en utilisant son indemnité représentative de frais de mandat pour ensuite déduire ce… https://t.co/ggK91ow95O
16:49RT : François de Rugy a utilisé ses frais de mandat de député (non fiscalisés) pour 1) payer ses cotisations à EELV et 2… https://t.co/Mkzy2PvspZ
16:15 Corrèze : Il recherche les familles de Poilus français oubliés | L'Echo https://t.co/Ncw5tBRvOM via
15:44RT : À l’aube du 16 juillet 1942 débute à Paris la «rafle du Vél d’Hiv». Elle voit l’arrestation par surprise de plus de… https://t.co/Kiub0VSQTH
15:41RT : La Une de La Marseillaise du 16 juillet à retrouver en kioques ou en ligne ici 👉 https://t.co/CpONyPG6tHhttps://t.co/QcmFEfKLbY
15:38RT : Le train des primeurs Perpignan-Rungis, censé être supprimé cet été, circule-t-il à vide ? La réponse est oui. C’es… https://t.co/g3gp8GQJgG
15:24RT : DERNIERE MINUTE | Fragilisé par des révélations, François de Rugy présente sa démission https://t.co/Sb5wtrvOlt
15:24RT : Mood. https://t.co/AbVcKbPJr5
15:24France : Rugy emporté par le homard -> https://t.co/my5FpAob3P
15:24RT : donne la Légion d'honneur à l'ex-directrice de France․.. qui supprime 1.000 emploi… https://t.co/ZP8iTAsa8W
15:22RT : François vient de présenter sa démission. Nous lui avions envoyé hier soir des questions en vue de la publi… https://t.co/9g5nV5ynvh
14:33Dordogne : Le coup de gueule d’une prof en colère -> https://t.co/1S9MjqKUuV
14:16Corrèze : Cinq jours pour sublimer la matière -> https://t.co/kEeF8zxz1M
12:58 Tandis que chacun sait qu'il s'agit d'un modèle de Renault!
12:51RT : Et , c'est de la délation aussi ? Le travail d’investigation des journalistes permet de révéler la corrupti… https://t.co/dXQYGuk9Io
12:51RT : Le ministre écologie minimise sa responsabilité il plaide l’ignorance et le pardon concernant les repas somptueux s… https://t.co/LhGvOKS5R1

Dix copropriétés en état d'urgence à Marseille

LOGEMENT

Le gouvernement annonce, aujourd’hui, son plan pour lutter contre les copropriétés dégradées.Regardera-t-il en face la réalité des 100 000 logements concernés ?
En octobre 2002, Jean-Louis Borloo, alors ministre du Logement, est à Marseille pour lancer le plan de sauvegarde des copropriétés dégradées à Bellevue. Posant devant le bulldozer, il fulmine contre la « honte de la République ». Des immeubles  ont été détruits, des bailleurs sociaux convoqués, des coups de peinture posés mais, aujourd’hui, 15 ans après, Bellevue figure toujours parmi les copropriétés dégradées recensées à Marseille. Comme le parc Corot sur lequel État et Métropole viennent de reprendre la main en saisissant la justice qui pourtant, dès 2006, faisait l’objet d’un plan de sauvegarde. Ou encore Maison Blanche dont les habitants en colère défrayent l’actualité ces dernières semaines, comme ils l’avaient défrayé en se mobilisant en 2016.
Depuis les années 1990, les copropriétés dégradées sont une patate chaude que les partenaires se renvoient avec, en toile de fond, le sacro-saint droit à la propriété privée et la difficulté d’intervention qui en découle, mais aussi l’absence de fonds ad hoc et le très faible engagement de l’État. Autant dire que les Marseillais attendent le plan du gouvernement avec impatience, mais aussi circonspection.
Un constat d’échec a été réalisé, dès 2015 à Marseille, par un inspecteur général, Christian Nicol. Dans quelques pages au vitriol, il dénonce « l’effet marginal des politiques publiques », le « manque de moyens » humains comme financiers, le « savoir-faire insuffisant » ou « le manque de coordination des acteurs ».
Le sujet a donc besoin de cohérence, mais aussi d’aides technique et financière. Beaucoup d’argent est en effet nécessaire pour reloger les personnes, exproprier les marchands de sommeil, mais aussi aider les petits propriétaires impécunieux. Car, comme le souligne la fondation Abbé Pierre, « ce n’est pas qu’un problème de bâti, mais aussi une question de pauvreté ». Ne pas laisser de restes à charges insupportables
aux personnes sans ressource quand des travaux sont imposés doit aussi être un objectif.
Dans le plan, sur 15 ans, élaboré en 2016 par différents partenaires à Marseille, 60 copropriétés ont été repérées comme en difficulté. Mais seules 10 ont été ciblées pour une intervention estimée à 150 millions. Étant donné les sommes en jeu, la tentation peut être grande de sous-estimer la situation. La Fondation Abbé Pierre, dans son dossier sur les copropriétés, estime à 100 000 le nombre de logements très dégradés. Quel sera le chiffre annoncé par le gouvernement ? Un curseur qui en dira long sur sa volonté, ou non, de prendre le problème
à bras le corps.
Angélique Schaller

Air Jordan XII 12 Shoes