Fil info
11:44Région : Ils ont marché du Blanc à Paris | L'Echo https://t.co/UwNYy2vEuS via
08:45 la police intervient. Blocage non toléré. "Considéré comme un délit " a averti un polici… https://t.co/a8MtmiAANm
08:31📣 DERNIÈRE étape de la Tournée Régionale 2018 d' demain 18/12 à , filature de l'Isle.… https://t.co/k6Sk9TqGUi
08:30 la police retire les palettes installées pour barrer l'accès à la station https://t.co/ayk5Cmz770
08:05 barrages filtrant pour accéder à la station de carburant pour poids lourds https://t.co/shh5lNhaUS
08:02C'est ce soir à ! On vous attend nombreux ! https://t.co/viVt6VLWJi
07:59Région : Ils ont marché du Blanc à Paris -> https://t.co/g9e2yU6rd1
07:48 jaunes # - -Vienne : Pas dupes, les Gilets jaunes ont remis le bleu de chauffe -> https://t.co/OBo5FGgBdK
20:50Brive-la-Gaillarde : Ils ont des chapons bien ronds -> https://t.co/Rdbcp7yXFh
20:29Corrèze : Des lanternes vraiment éclairantes ? -> https://t.co/GWu4PM1g5r
19:26 Quels sont les matchs qu'il faut perdre? ;-)
19:25Indre : Le Poinçonnet se sort du piège -> https://t.co/X8iPrtYkY8
19:22Argenton-sur-Creuse : Le Comité de défense de la gare toujours en colère -> https://t.co/17cx454dXi
19:22 Cc .
19:21Châteauroux : Saint-Denis : les habitants ne désarment pas -> https://t.co/140zpPbZ8H
19:21Indre : Acte V : 150 à 200 manifestants dans le froid -> https://t.co/z2o1ekVOlP
19:03Les Gilets jaunes sur la RN145 et au Monteil-au-Vicomte https://t.co/QQb4K4ZdF5
18:59Et un acte V. La détermination des gilets jaunes de la Creuse unie ne faiblit pas. Ils poursuivaient la mobilisati… https://t.co/MOksBVlhkr
18:39Coulounieix-Chamiers : Éco-responsabilité : la Dordogne veut montrer l’exemple -> https://t.co/T0zkgGmhqG
18:13Périgueux : Une boutique pleine de couleurs et de saveurs -> https://t.co/DtJI4a4Iwz
18:12Sarlat-la-Canéda : Des dossiers techniques et divers -> https://t.co/9oKO7Eut2C
18:06 la place du Civoire se fait Agora. Prises de paroles appel à signature pour le référendu… https://t.co/dfl60aFI9B
17:44 dépôt de bougies place du Civoire en mémoire des victimes de l'attentat de Strasbourg et des G… https://t.co/0XFkJ1jGZo
17:21Neuvic : «Je filme le métier qui me plaît» -> https://t.co/q8BgC4x8Gn
17:01 à peine 17h sous la halle Brassens une centaine de personnes se prépare à marcher dans les ru… https://t.co/1efHVajX5Y
17:00Périgueux : Les Gilets jaunes restent mobilisés -> https://t.co/01RuEzIp1S

5 millions de pauvres dans le 5e pays le plus riche

SOCIAL

L’observatoire des inégalités présente aujourd’hui son premier rapport sur la pauvreté en France. Il est accablant : depuis dix ans, le nombre de personnes qui vivent sous le seuil de pauvreté augmente.
L’observatoire des inégalités, qui publie aujourd’hui son premier rapport sur la pauvreté en France, est catégorique : le fait que le nombre de personnes touchées par la pauvreté augmente depuis dix ans, c’est-à-dire depuis la crise financière de 2008, est « l’un des phénomènes
les plus marquants parmi les évolutions analysées » dans son étude.
« Ce rapport ne fait pas apparaître une explosion de la misère. Notre modèle social a pour partie amorti le choc. Bien mieux que dans les pays anglo-saxons ou, plus récemment, qu’en Allemagne », précise néanmoins l’organisme. « Pour autant, le retournement est significatif car il s’inscrit dans une histoire longue de diminution du taux de pauvreté, particulièrement marquée, dans les années 1970 et 1980 », complète le rapport. Un élément alarmant au regard des intentions de refonte de notre modèle social, affichées par Emmanuel Macron.
La pauvreté ne frappe pas au hasard
L’observatoire des inégalités déconstruit les idées reçues selon lesquelles la situation se dégraderait pour toutes les catégories de population. « La pauvreté ne frappe pas au hasard », affirme-t-il.
En première ligne, les plus jeunes sont les plus touchés par l’augmentation de la pauvreté.
« Plus d’un enfant sur dix vit sous le seuil de pauvreté du fait des bas revenus de ses parents », souligne l’observatoire des inégalités. 11,8% des jeunes adultes de 20 à 29 ans, sont quant à eux, pauvres. Il s’agit souvent de jeunes peu diplômés et en difficulté d’insertion professionnelle.
Le niveau de diplôme est en effet un facteur important de la pauvreté. « En France, le diplôme joue un rôle particulier pour l’accès à l’emploi. Ne pas détenir de titre scolaire est un lourd handicap », insiste l’observatoire des inégalités qui pointe un chiffre-choc : « 84% des personnes pauvres n’ont pas dépassé le Bac. » Ainsi, « chez les adultes, le taux de pauvreté des employés est 4,5 fois plus élevé que celui des cadres supérieurs. Et le taux de pauvreté des non-diplômés est trois fois supérieur à celui des diplômés d’un bac+ 2 », relève le rapport.
Il pointe par ailleurs l’existence d’un scandale : un million de personnes travaillent et demeurent néanmoins pauvres. Comment est-ce possible alors que le Smic est une obligation légale ? « Une partie non négligeable des travailleurs sont employés en temps partiel ou par intermittence (CDD, intérim, etc.) et sont loin d’atteindre le Smic sur l’ensemble de l’année. 57% des salariés au Smic travaillent à temps partiel et 15% sont en contrat à durée déterminée ou en intérim », décode l’observatoire des inégalités.
Le type de ménage influe également de façon significative sur les situations de pauvreté. 24,5% des personnes pauvres vivent en effet au sein d’une famille monoparentale, soit un peu plus de 1,2 million de personnes.
« Très souvent, il s’agit de femmes avec des enfants », précise le rapport. Le taux de pauvreté des personnes vivant dans une famille monoparentale est de 19%, un peu plus de deux fois la moyenne nationale (8%). Une grande partie de la population pauvre (42%) vit au sein d’une famille composée d’un couple avec des enfants. « À l’opposé, les couples sans enfant à charge représentent à peine une personne pauvre sur dix et leur taux de pauvreté atteint 3% », note l’observatoire des inégalités.
L.P.