Fil info
09:38 Attention, suite à un accident de la circulation, la route entre Périgueux et Sarlat (D 710) es… https://t.co/FbdhHNMpss
09:38Corrèze : Ils veulent créer un collectif pour « sauver Ruffaud » -> https://t.co/dp595UDUgj

Ultimes adieux à l’historien Michel Vovelle

DISCOURS

Les obsèques de l’historien Michel Vovelle, qui s’est éteint samedi à l’âge de 85 ans, ont eu lieu hier après-midi à Aix-en-Provence. Anne Mesliand, membre de la direction du PCF et aussi unes des proches de ce dernier, a tenu un discours empreint d’émotion.
Forcément beaucoup d’émotion hier à Aix-en-Provence lors des obsèques de l’historien de renommée internationale, spécialiste
de la révolution française, Michel Vovelle, décédé samedi à l’âge de 85 ans.
L’occasion pour Anne Mesliand, membre du conseil national du Parti communiste, universitaire et proche de l’historien, de rendre hommage à son « ami, son camarade ». Une « formule qui, avec lui, a pris son sens », a -t-elle déclaré, rappelant l’engagement politique de cet « intellectuel libre, [qui] a été jusqu’à la fin un intellectuel communiste ».
Un engagement de terrain
Véritable figure aixoise, Michel Vovelle n’avait pas hésité à s’engager à ses côtés en tant que président de son comité de soutien, lors de la campagne des municipales de 2014.
Un souvenir inoubliable où lors de la présentation du comité à la presse « venue au grand complet », comme il en avait l’habitude lors de ses interventions, l’historien a « déroulé (...) une analyse aussi savante que concrète, tant historique que sociologique, actuelle et critique, rappelant le passé pour lui chercher des perspectives », raconte Anne Mesliand. « Notre discours militant, nos slogans, programme, ambitions électorales – et je ne nie pas qu’il en faille – en était transcendé », rappelle la responsable politique.
Si Michel Vovelle a consacré l’essentiel de son travail à la Révolution, il a aussi « beaucoup réfléchi, écrit, sur la mort, dont il a renouvelé l’approche », souligne aussi cette dernière. L’historien ayant été « l’un des inspirateurs des soins palliatifs dans notre pays ».
M.R.