Fil info
07:57# # - -Junien : Ateliers Pêche et Nature : Un succès qui ne se dément pas -> https://t.co/hmNXYND9mL
07:55# # - -Junien : Un parcours du coeur sous la pluie mais avec le sourire -> https://t.co/pspsDFYtAk
07:50# # - -Vienne : La cavalcade, incontournable rendez-vous -> https://t.co/5GDVkNAP1m
00:45RT : Sport : Pour rejoindre l’Aviron, le CAB a dû sortir les rames -> https://t.co/UsSB2YagHS
23:35Sport : Pour rejoindre l’Aviron, le CAB a dû sortir les rames -> https://t.co/UsSB2YagHS
20:24Dordogne : Respecter l’autre et la nature pour mieux vivre ensemble -> https://t.co/e1umOUZckg
20:10La Châtre : Cynthia Dauvergne, Miss Pin-up Centre Val de Loire remet son titre en jeu -> https://t.co/61IeEm3YIE
20:09Indre : Marie-Hélène Boulard lutte pour plus de justice sociale -> https://t.co/CtDFCn7AvR
19:27Brive-la-Gaillarde : La victoire en chantant ! -> https://t.co/5g8HlC9RSg
18:54Dordogne : Souper imaginaire pour personnages réels -> https://t.co/o1uTtFLRHQ
18:49# # - : M, seul sur scène ou presque -> https://t.co/0rFlNSMV6r
18:46# # - -Vienne : Nuit européenne des musées, les œuvres d’art se couchent tard -> https://t.co/f5TeQkw7cb
18:11RT : : les supporters du en liesse. Le club est en finale du championnat après avoir battu Van… https://t.co/a9bN0pzCPL
18:09# # - : Le Rallye des pépites monte en puissance -> https://t.co/m2oNnIF65m
18:06# # - -Vienne : «Zizic’land à Chauffaille non ! non ! et non !» -> https://t.co/V9REYpoZ8Y
18:03# # - -Vienne : Mines d'or, pour l’acte officiel d’abandon du projet de Bonneval -> https://t.co/kWzXjbZzx0
17:17Françoise Sivignon, 6e sur la liste , ancienne présidente de Médecins du monde, sera demain lundi à… https://t.co/T1s2O4T8EP
16:55 : les supporters du en liesse. Le club est en finale du championnat après avoir battu Van… https://t.co/a9bN0pzCPL
11:05Dordogne : Sinfonia prend encore de l’ampleur -> https://t.co/Gaim2FJhbm
11:00Dordogne : Les socialistes souhaitent reconstruire après le 26 mai -> https://t.co/hfaD3RLiFj
09:52"Lean forward lad!" mates in canoes adding certain British style & humour to paddling along the Dordogne… https://t.co/P7J3usjasg

Renault : résultats florissants mais avenir incertain

AUTOMOBILE

La CGT Renault s’est invitée au Salon. Pas de projection sur la voiture du futur mais un cri d’alarme sur la production dans l’Hexagone.
Que restera-t-il de Renault et de la filière automobile en France ? » : hier, la CGT Renault s’est invitée au salon de l’automobile pour faire part de ses craintes quant à l’avenir de son entreprise en France. Ces syndicalistes estiment en effet que la baisse des ventes du diesel est utilisée par la direction pour masquer l’amplification de la délocalisation de la production et de l’ingénierie de l’entreprise. Chiffres à la clé.
Alors qu’elle assurait 53% de la production européenne en 2004, la France ne produit plus que 19% des véhicules particuliers de Renault. « Entre 2012 et 2017, la production européenne a augmenté de 143 000 unités et la France en a perdu 41 000 », synthétise Fabien Gache, délégué syndical central de Renault. Et ce malgré un accord de compétitivité signé en 2013 promettant de faire des « usines françaises une référence pour l’ensemble du groupe ».
Et dans ce salon qui vante les véhicules de demain, le syndicaliste n’est pas rassuré.
La direction était restée sourde aux appels des ingénieurs et techniciens à investir dans les systèmes de dépollution.
Aujourd’hui Carlos Ghosn ignore « les nombreuses sollicitations des salariés et des organisations syndicales à travailler sérieusement sur le véhicule hybride », souligne Fabien Gache. Le PDG n’en fait d’ailleurs pas mystère, affirmant qu’il ne cherche « pas à prendre le leadership sur ces technologies ».
Et ce n’est pas les annonces sur les véhicules électriques qui rassurent le syndicaliste : «Non seulement les prévisions de vente semblent bien démesurées et quand bien mêmes les volumes seraient au rendez-vous, ils sont très inférieurs aux productions délocalisées ».
La recherche au point mort
  L’obstination de Carlos Ghosn à ne pas vouloir étendre l’offre technique et notamment l’hybride pour des questions de rentabilité optimale conduit à ce que la baisse des ventes du diesel soit compensée très largement par le moteur essence », ajoute Fabien Gache. De fait, les résultats annoncés en 2018 et promis pour 2019 le confirme. Mais la CGT aimerait que les 5,2 milliards de résultat net servent à autre chose qu’alimenter les dividendes et le cash-flow. La R&D est en effet au point mort, les usines vouées au diesel laissées à l’abandon et les fonderies enchaînent les suppressions de postes.
Angélique Schaller