Fil info
22:51France : Incendie mortel au cœur de la très chic station de Courchevel 1850 -> https://t.co/sBRlGn7zCY
22:49France : Psychiatrie : les personnels réclament de l’« humain » -> https://t.co/ep9TC7WLTV
19:18Indre : La France insoumise mise sur le local pour les européennes -> https://t.co/boPSjSWLVr
19:17Châteauroux : Une nouvelle directrice à l’APF pour la nouvelle année -> https://t.co/Y2x7USruik
19:14Indre : Acte X : des bougies en hommage, le débat vu comme de l'enfumage -> https://t.co/iOaN9LyXXE
18:17Comme chaque samedi depuis le 17 novembre, les gilets jaunes du sud de la Creuse se réunissent au carrefour de La S… https://t.co/WE4SAyCyxH
18:13Dordogne : Grand débat national, élections, les ambitions des marcheurs -> https://t.co/KAyNcQGIfi
18:12Beynac-et-Cazenac : Les opposants à la déviation écrivent aux entrepreneurs -> https://t.co/XA5QWofgxk
18:04Saint-Léon-sur-l'Isle : Les communistes veulent relever les défis politiques de 2019 -> https://t.co/EgNM6OBsl2
18:01Périgueux : Une fête intimiste pour célébrer le diamant noir du Périgord -> https://t.co/BUw1rhrBLD
17:58Beauregard-de-Terrasson : Améliorer le quotidien -> https://t.co/dT6CtqKoYr
16:54Bergerac : Virage à gauche pour des vœux aux accents très politiques -> https://t.co/ABNDiVZAr3
14:20Nouveau succès pour la à la . Petits et grands lecteurs ont investi la bibliothèque jus… https://t.co/QzLAH8mNDd

Avortement : 343 femmes lancent l'alerte en Europe

DROITS

Inquiètes de la « montée des nationalismes et du conservatisme », 343 femmes de 28 pays d’Europe ont publié vendredi un nouveau plaidoyer pour « le droit à un avortement sûr et légal dans toute l’union européenne ».
Les signataires, parmi lesquelles des militantes féministes, des universitaires, de « simples citoyennes » et de nombreuses élues – surtout de gauche et écologistes –, entendent par ce texte rendre hommage au célèbre manifeste par lequel 343 Françaises avaient revendiqué, en 1971, avoir eu recours à un avortement alors criminalisé. Intitulé « Mon corps, mes droits », leur texte a été publié vendredi par l’hebdomadaire L’Obs, comme celui d’il y a 47 ans. « Le droit à un avortement sûr et légal a été obtenu de haute lutte dans de nombreux pays européens, mais dans d’autres, certaines femmes n’ont toujours pas le choix de leur propre corps », regrettent les signataires. « À travers cet appel, nous refusons de baisser les bras face aux politiques régressives du continent », affirment encore les 343 signataires, pour qui l’avortement n’est « ni un caprice ni une option, mais une nécessité ». Les auteures du texte s’indignent également des récents propos du pape François, qui a comparé mercredi l’interruption volontaire de grossesse au recours à « un tueur à gages ». Cette déclaration « est une nouvelle démonstration du danger auquel est confronté ce droit essentiel », affirment les signataires.
Allemagne : une médecin condamnée La publication de ce manifeste survient le jour où un tribunal allemand a confirmé en appel l’amende infligée à une femme médecin pour avoir fait savoir sur internet qu’elle pratiquait l’avortement. Elle a été condamnée au nom d’un article du code pénal adopté à l’époque du nazisme, et toujours en vigueur, qui réprime la promotion, voire la publicité pour l’IVG. Plusieurs responsables politiques ont appelé à son abrogation, mais les conservateurs du parti chrétien-démocrate d’Angela Merkel s’y refusent. Si l’avortement est légal dans la plupart des pays d’Europe, il y a des exceptions notables. En Irlande, l’IVG est seulement en passe d’être libéralisé, à la suite d’un référendum en mai. Dans la province britannique d’Irlande du Nord, l’avortement reste illégal.
Il est autorisé uniquement si la grossesse menace la vie de la mère. Les contrevenantes risquent une peine d’emprisonnement
à vie. La Pologne ne permet l’avortement qu’en cas de viol, inceste, danger pour la vie de la mère ou malformation irréversible du foetus. En juin 2016 et début 2018, une tentative des ultraconservateurs de limiter encore l’accès à l’IVG a entraîné d’importantes manifestations. Andorre est l’un des derniers États d’Europe – avec Malte, Saint-Marin et le Vatican – à interdire totalement
l’avortement.
F.V avec AFP