Fil info
15:15RT : Julien Lauprêtre, président national du Secours populaire est décédé. Il était venu à Limoges en octobre dernier lo… https://t.co/L2QRTXvjqP
15:14RT : Entraînement ce matin au Dorat de l'équipe de France de tonte de moutons et ce, avant le mondial qui va se dérouler… https://t.co/rrOwhYzOPr
12:57RT : Julien Lauprêtre, président national du Secours populaire est décédé. Il était venu à Limoges en octobre dernier lo… https://t.co/L2QRTXvjqP
12:47Entraînement ce matin au Dorat de l'équipe de France de tonte de moutons et ce, avant le mondial qui va se dérouler… https://t.co/rrOwhYzOPr
12:39RT : Julien Lauprêtre vient de nous quitter. Président du , il était la générosité faite homme. Merci Julie… https://t.co/eL3fTHlzpG
12:39Julien Lauprêtre, président national du Secours populaire est décédé. Il était venu à Limoges en octobre dernier lo… https://t.co/L2QRTXvjqP
12:32L'accident s'est produit à Milhac-d'Auberoche, et non Sainte-Marie...
11:55 : attention, suite à une collision entre deux voitures à Sainte-Marie-de-Chignac, la circulatio… https://t.co/idnzelJlWU
11:25RT : Au coeur de la revolution syrienne: Burning Country. Presentation avec Leila Al-Shami au MGT 26.04 21h https://t.co/u6PolgPAVH
10:35RT : Aux conférences de presse, l’ n’aime pas les questions qui fâchent. a demandé à plusieurs reprise… https://t.co/EmdPzLDPlE
10:34RT : Donc la suppression de l'ISF, c'est "pragmatique". Un cadeau de 33 euros par jour pour les 358 000 Français les pl… https://t.co/RJ9stHviQS
10:33RT : Une conférence de presse sans surprise https://t.co/YSvu6cPGJU
10:33RT : Vous avez tort de dire que est sourd. Il n'est pas sourd. Il entend. Le problème est qu'il n'entend que de… https://t.co/OuIXypL91c
10:33RT : C'est sympa de nous emprunter notre slogan, nous sommes communistes, donc partageurs. Je rêve mieux encore : que… https://t.co/lVjj5H4fY4
05:16 : Un planning familial rural dont l’utilité n’est plus à prouver https://t.co/sSWwZ0nll6 via
19:17Indre : La MSA Berry-Touraine à un an des élections internes -> https://t.co/EmRZJxR7Rd
19:02Région : Un planning familial rural dont l’utilité n’est plus à prouver -> https://t.co/XVqh7Gf2m7
18:55Châteauroux : Chœur et chants venus de Russie dimanche à Saint-André -> https://t.co/wPaBfPeVWw
18:45Indre : Le PCF veut convaincre les abstentionnistes -> https://t.co/QOI3EvQ73Z
18:27# # - -Vienne : Le développement de la fibre optique se poursuit sur le territoire de Limoges Métropole -> https://t.co/DdBYH6yIf5
18:26RT : devrait annoncer, dans ses conclusions du « grand débat », son intention de faire « travailler davantage »… https://t.co/NJS30ctbyU
18:24# # - -Vienne : Anne Frank, une histoire d’aujourd’hui pour ne pas oublier hier -> https://t.co/DDQeqqZvu3
18:20RT : « Est-ce que depuis deux ans on a fait fausse route ? » s’interroge . Et là on a envie de dire : « b… https://t.co/EuBnR6N1z8
18:20RT : Pour le moment, il enfile tellement bien les perles qu'il y a de quoi remplir toutes les vitrines de la Place Vendôme...
18:20Samedi, c'est l'ouverture de la pêche du brochet. Hauts-viennois, voisins proches et même touristes en quête de sec… https://t.co/rZuogHCjcs
18:18France : Opéra de Limoges: on revisite la musique de Bach -> https://t.co/3ljG8uALHk
18:07Région : Encourager le tourisme vert -> https://t.co/JUcJWfN6kJ
17:00Le plan d’action, check ! La partenaire, check ! Ne reste que la préparation physique, en bonne voie, et qu’un peu… https://t.co/eMlRQgAwHJ
16:57RT : Le 26 mai, mettons un carton rouge à Macron. Mettons un bulletin rouge, celui de . https://t.co/zwKiMRzyOt
16:55Périgueux : La SNC au service de l’emploi -> https://t.co/7hMcQav05C
16:50Boulazac : Un nouveau timbre célébrant la grotte de Lascaux -> https://t.co/T0YRnEOFVF
16:45Pour ceux qui aiment, Chimène Badi sera à l'espace culturel E. Lelcerc, demain dès 16h. Le public est invité.
15:57Châtillon-sur-Indre : Une semaine magique à Poudlard avec l’accueil de loisirs -> https://t.co/lXc93O8AR3
15:56Argenton-sur-Creuse : Un auteur « préhistorique » à la Maison de la Presse -> https://t.co/f8PoYa5mVT
15:55La Châtre : Soixante exposants et Anaïs Delva attendus à la foire-exposition -> https://t.co/yNDpSn0VIJ

Macron n'entend pas « la colère qui monte »

POLITIQUE

Face à l’augmentation des prix du carburant, de nombreux automobilistes dénoncent la hausse des taxes et appellent à un blocage généralisé des routes le 17 novembre. Depuis Verdun, le président s’est fait vivement interpeller par des retraités sur
la baisse de leur pouvoir d’achat.
Après avoir invité un chômeur à « traverser la rue » pour trouver du travail, voilà un nouveau rendez-vous raté pour Emmanuel Macron avec ce que les éditorialistes appellent parfois la « France d’en bas ». De passage à Verdun dans le cadre de son « itinérance mémorielle », le président s’est fait interpeller vivement, hier midi, par un groupe de retraités critiquant la hausse de la CSG et du prix des carburants : « Vous ne nous entendez pas ! Vous n’avez fait qu’aggraver les retraites. Vous vous rendez compte dans la ruralité ? De Paris vous n’entendez pas la ruralité ! Vous ne voyez pas la colère qui monte en France ? Le 17 novembre vous allez la voir! ».
Le président a répliqué sans remettre en question sa politique. Pour Emmanuel Macron, c’est le sexagénaire qui lui fait face qui « n’est pas juste » et qui doit revoir son « calcul » : avec la baisse d’un tiers de la taxe d’habitation, il est sans doute « gagnant » ! Quant à la hausse du prix des carburants, « c’est pas Bibi », a rétorqué le président, affirmant que celle-ci est due « aux trois quarts des cours mondiaux », avant de reconnaître que la hausse des taxes est le fait de l’Etat, et qu’il « les assume » au nom de la transition énergétique.
Des arguments qui peinent à convaincre, à l’heure où 78% des Français estiment « justifié » l’appel à bloquer les routes le 17 novembre pour protester contre la hausse du prix du diesel, selon un sondage Odoxa-Dentsu Consulting réalisé la semaine dernière pour France Info et le Figaro.
Ce mécontentement relève d’une tendance de fond : la popularité du chef de l’État, estimée à 30%, est en berne depuis la rentrée. Après l’affaire Benalla, le départ de Nicolas Hulot puis celui de Gérard Collomb, le remaniement du 16 octobre n’a pas provoqué le « second souffle » espéré à l’Elysée.
De modestes concessions pour éteindre l’incendie Interrogé sur Europe 1, Emmanuel Macron a toutefois envisagé certaines concessions afin d’éteindre l’incendie. Le chef d’État a notamment annoncé sa volonté d’étudier « comment améliorer le chèque énergie ». Rien de nouveau puisque la hausse programmée d’un milliard d’euros du budget du ministère de la Transition écologique prend déjà en compte une hausse de 150 à 200 euros de ce dispositif destiné à aider les ménages modestes. Deuxième piste envisagée : étendre à tout le territoire un dispositif de soutien aux automobilistes qui existe déjà dans les Hauts-de-France. Concrètement, il s’agit d’une aide de 20 euros mensuels pour ceux qui doivent faire plus de trente kilomètres pour aller travailler. « Cette aide sera défiscalisée », a-t-il précisé. Mais ce geste pour les Français « qui, tous les jours, prennent la voiture pour aller travailler », se heurte déjà à la résistance de l’association des régions de France. Dans un communiqué, elle affirme que cela « revient à demander aux régions de payer, alors que c’est l’État qui perçoit les recettes liées à la contribution climat énergie (CCE) ». Le rôle des régions « n’est pas de compenser les mesures fiscales nationales », concluent les Régions. Encore une fois, la concertation semble faire cruellement défaut.
Gabrielle Trottmann