Fil info
23:06Dordogne : Le coup de gueule d’une prof en colère | L'Echo https://t.co/aX0tB76gNW via
21:21Brive-la-Gaillarde : Le bloc rejette le projet... en bloc -> https://t.co/SzmW4iPo7T
21:10 L'irrigation est elle interdite en Corrèze
19:02 Maire de Paris? Y'a pas à dire, ça donne envie...
19:01Châteauroux : Allez, roulez petits bolides ! -> https://t.co/2dHnPTbrQ8
18:58RT : La Région soutient l'inscription au patrimoine mondial de l'humanité du désigné… https://t.co/Hp2ua6fpHg
18:58RT : Le Sud-Africain Johnny Clegg est mort d’un cancer, à l’âge de 66 ans. Sa chanson “Asimbonanga”, dédiée à Nelson Man… https://t.co/6ThFYSAv6M
18:58Indre : Du répit pour les blaireaux -> https://t.co/7FeBmZzO2y
18:53Indre : Le Berry, une terre de woofing ? -> https://t.co/i0EmKT52sV
18:53RT : "Fils de pute", “abrutis”, "je le tiens par les couilles", "c'est pour ça qu'on l'a fait entrer au gouvernement".… https://t.co/LLZTCyK06X
18:53RT : Retraites : Communiqué de FO : FO rejette une réforme paramétrique permanente https://t.co/cZCUyMS6U2 via
18:52RT : Dans les propos attribués à par , il est indiqué que je serais d'accord avec lui. C'est inexact.… https://t.co/qmUWFD7WmY
18:51RT : Castaner vient de médailler : -G. Chassaing, qui a chargé la fête de la musique à Nantes -B. Félix, lié à la mort d… https://t.co/lZuWINzRcb
18:50RT : l'Humanité du jeudi 18 juillet 2019 sur votre écran d'ordinateur avec la boutique de l'https://t.co/t9CSG7KjHthttps://t.co/NbyXL3pmm9
17:45Dordogne : Un marché incontournable -> https://t.co/ctO07OkjJ6
17:21Dordogne : Les salariés de la SOCAT inquiets pour leur avenir -> https://t.co/8qDX1hDvVM
17:02Sarlat-la-Canéda : Opération Sentinelle : pour sécuriser les zones sensibles -> https://t.co/TvDDArNG70
16:51RT : Nous sommes prêts à repartir ! Retraite, aide juridictionnelle, réforme de la carte judiciaire... Nous ne lâcherons… https://t.co/0mbJzLpr42
16:03Valençay : Deux employés de la commune honorés -> https://t.co/3S7bVzJbPe
14:56France : Annulation du concert de Thérapie Taxie -> https://t.co/8WXPQYMDvC
14:02Dordogne : Le coup de gueule d’une prof en colère | L'Echo https://t.co/PvYtoHT5US via
13:43Corrèze : Ressource en eau : l'alerte est activée sur 142 communes -> https://t.co/82uY2Az9PB
13:18Corrèze : Erró et Argentat, une histoire de toile -> https://t.co/abQ6G1kuTm
12:55Dordogne : Le coup de gueule d’une prof en colère | L'Echo https://t.co/HC6TQwVFxL via
08:37Corrèze : Platonov, "une comédie de la vie" -> https://t.co/kPgGM9Nu9o
06:20Région : Maladie de Lyme : 1700 nouveaux cas par an en Limousin -> https://t.co/cWUlQqoHiK
06:18Région : «On peut licencier pour pas cher» -> https://t.co/fBP3LCdZWW

Des petites mains précieuses

Société

C’est au détour d’une animation à la Quincaillerie numérique que l’atelier couture de l’ESAT du Masgerot s’est dévoilé. David et Christiane, deux des travailleurs handicapés de l’atelier entourés de Marie, leur monitrice parlaient de leurs travaux de création. Et pourquoi ne pas aller les voir en plein cœur de leur atelier ? Cela a été le cas un mardi matin. Tout à chacun peut le faire.
David et Christiane étaient bien sûr au rendez-vous comme Rolande. Il manquait Sylvie qui, au vu de son âge avançant, adapte ses heures de travail. «C’est une des priorités en ESAT, adapter le travail aux conditions physiques, morales des personnes accompagnées», précise Marie. Christiane, elle, travaille encore à mi-temps suite à un problème d’épaule et de sciatique.  L’atelier couture, elle y est depuis 7 ans après avoir œuvré en milieu ordinaire dans la restauration. Rolande est là depuis 4 ans et David est arrivé il y a seulement trois ans mais a vite pris ses marques au milieu de ces femmes.
Les activités sont diverses et si chacun a sa spécialité, ils font un peu  de tout. Une grosse partie de leur travail est dédiée aux réparations des tenues de pompiers venant des différents centres de secours de la Creuse. Et ce matin là, tous en ont une entre les mains. Un accroc est à colmater sur un bas de pantalon, David s’attelle à réparer  une épaulette de veste. Pas le plus facile. Ils recousent aussi les bandes réfléchissantes, revoient les «fermetures Eclair»...  avec une spécificité, «tous les matériaux sont anti feu», précise Marie. Le travail est difficile, «on ne peut pas toucher la membrane», notent les trois travailleurs.
Rolande, elle, s’occupe beaucoup des retouches, que ce soit pour les particuliers ou pour les professionnels comme la ville de Guéret, Enedis, les infirmières libérales...   «C’est la petite main de l’atelier», confie Marie. L’idée pour eux est de penser à faire la réparation de la meilleure qualité qu’il soit.
Outre le public qui peut donc venir les voir, ils accueillent régulièrement lors de chantiers-écoles des jeunes d’institut médico-éducatif (IME) qui vont devoir se positionner sur un métier ou sur un autre et avec David, Sylvie, Rolande et Christiane, ils découvrent donc la couture.
Cet atelier ce n’est pas seulement des retouches et des réparations. Quand leur emploi du temps le permet, ils confectionnent, imaginent, créent différents objets. Pour Rolande, c’est plutôt les choses en éponge comme les essuie-mains et autres bavoirs. Christiane apprécie la création de tabliers. Créer, c’est aussi le «truc», la passion de David. Ensemble, ils ont créé leur tenue pour le spectacle de fil en arts réalisé avec d’autres établissements spécialisés. David a également imaginé des sacs à main, tous plus jolis les uns que les autres. La couture est pour lui «une roue de secours» avant d’aller travailler dans la vente. Car à côté de cette activité, ils mènent avec l’aide des conseillères un projet personnalisé.
En parlant projet, l’atelier couture devrait déménager prochainement  vers l’ancien Joué club, avenue du Maréchal-Leclerc avec la blanchisserie afin d’avoir un accueil globalisé mais aussi une vitrine pour présenter tout ce qu’ils font.  
Autre projet, ouvrir encore davantage l’atelier et pourquoi pas au sein de la Quincaillerie numérique où est installée une brodeuse numérique. Le partenariat est en cours de construction.

*L’atelier est ouvert du lundi au vendredi, toutes les informations au 05.55.41.86.00.

Le chiffre

4
C’est le nombre de personnes travaillant à l’atelier couture de l’ESAT APAJH du Masgerot à Saint-Sulpice-le-Guérétois. David, Christiane, Rolande et Sylvie sont encadrés par Marie, monitrice d’atelier.

Quelques repères

L’apajh
L’Association pour adultes et jeunes handicapés (APAJH) de la Creuse a été créée en 1971. Aujourd’hui elle accueille et accompagne 700 personnes en situation de handicap dans ses 17 établissements et services et  son siège.
L’ESAT Du Masgerot
Il s'agit d’un des 17 établissements gérés par l’APAJH. C’est un établissement privé à but non lucratif. Il a ouvert ses portes en 1982 et compte aujourd’hui une centaine de travailleurs handicapés encadrés par une trentaine de salariés.
L’ESAT a plusieurs ateliers : blanchisserie, conditionnement, espaces verts, abattoir et couture.  
Infos
Les Ateliers du Masgerot, 8, Le Masgerot,23000 Saint-Sulpice-le-Guérétois.  05 55 41 86 00 ou mail :esat.lam@apajh23.com.

Nike Air VaporMax Plus Active Fuchsia 924453-603 Release Date