Fil info
07:43Région : Pas de justice environnementale sans justice sociale -> https://t.co/1YXHqy5mps
23:24Dans la brume d'un matin, la quiétude du patelin, vas subitement être troublée, par le passage éphémère du train, à… https://t.co/N3cs7thY5c
19:36Région : Pas de justice environnementale sans justice sociale -> https://t.co/UA5mJQ5Xuy
19:04Châteauroux : Une centaine de marcheurs pour le climat -> https://t.co/HZfjdm59wj
19:03Indre : Téléthon : 47 055 euros récoltés dans l’Indre au 36 37 -> https://t.co/8ZjSgzVifY
19:02Indre : Gilets jaunes : 500 sous la pluie -> https://t.co/BnP7ygfor3
18:43# # - -Vienne : Un espace dédié à la jeunesse -> https://t.co/zvhtWrDsQz
18:42Brive-la-Gaillarde : Une avenue à côté de la plaque pour la LDH | L'Echo https://t.co/iZEN0mUs2L via
18:42Corrèze : Des chutes d'eau extraordinaires au barrage du Chastang | L'Echo https://t.co/LaGqDYxpkx via
18:38# # - -Vienne : Un Téléthon marqué par la pluie et les mouvements sociaux -> https://t.co/rGqDu5mjBP
18:11Périgueux : La saison des truffes est ouverte -> https://t.co/d90ExcPOij
18:07Dordogne : La voiture de Jacqueline Dubois et celle de son époux incendiées -> https://t.co/AiizANR4TZ
18:07La Sainte-Barbe du centre de secours Maurice-Lebon à Guéret était l’occasion, outre la passation de commandement en… https://t.co/dMQzMy3oc5
18:01Dordogne : Les Gilets jaunes demandent à être enfin entendus -> https://t.co/HAF2OIwRUr
18:00Dordogne : Ils ont marché pour le climat -> https://t.co/w41a9zDeLV
17:57Sarlat-la-Canéda : La fin d’une époque pour Majuscule -> https://t.co/dTt7fRn2UJ
17:23France : Ligne Limoges-Ussel -> https://t.co/SJWMWJo3Uf
17:20# # - -Vienne : Des Gilets jaunes dans l’attente -> https://t.co/2Qab5JramC
17:09Région : La gare de Limoges «bouclée» -> https://t.co/Q30Xdy1YCS
17:00Région : Marche pour le climat: la gare de Limoges «bouclée» | L'Echo https://t.co/jacK0BRELN via
16:59Région : Marche pour le climat: la gare de Limoges «bouclée» | L'Echo https://t.co/4prmNAbd6v via
16:57Région : Marche pour le climat: la gare de Limoges «bouclée» | L'Echo https://t.co/1D2y4CGXUG via
16:56Région : Marche pour le climat: la gare de Limoges «bouclée» -> https://t.co/N3tyxfvUeh
16:47 ça vous dirait de soutenir un projet agricole et ? - > https://t.co/6A6WjbdUC2
14:37Dordogne : Le PCF au cœur des luttes -> https://t.co/H9VcVEashq

Des petites mains précieuses

Société

C’est au détour d’une animation à la Quincaillerie numérique que l’atelier couture de l’ESAT du Masgerot s’est dévoilé. David et Christiane, deux des travailleurs handicapés de l’atelier entourés de Marie, leur monitrice parlaient de leurs travaux de création. Et pourquoi ne pas aller les voir en plein cœur de leur atelier ? Cela a été le cas un mardi matin. Tout à chacun peut le faire.
David et Christiane étaient bien sûr au rendez-vous comme Rolande. Il manquait Sylvie qui, au vu de son âge avançant, adapte ses heures de travail. «C’est une des priorités en ESAT, adapter le travail aux conditions physiques, morales des personnes accompagnées», précise Marie. Christiane, elle, travaille encore à mi-temps suite à un problème d’épaule et de sciatique.  L’atelier couture, elle y est depuis 7 ans après avoir œuvré en milieu ordinaire dans la restauration. Rolande est là depuis 4 ans et David est arrivé il y a seulement trois ans mais a vite pris ses marques au milieu de ces femmes.
Les activités sont diverses et si chacun a sa spécialité, ils font un peu  de tout. Une grosse partie de leur travail est dédiée aux réparations des tenues de pompiers venant des différents centres de secours de la Creuse. Et ce matin là, tous en ont une entre les mains. Un accroc est à colmater sur un bas de pantalon, David s’attelle à réparer  une épaulette de veste. Pas le plus facile. Ils recousent aussi les bandes réfléchissantes, revoient les «fermetures Eclair»...  avec une spécificité, «tous les matériaux sont anti feu», précise Marie. Le travail est difficile, «on ne peut pas toucher la membrane», notent les trois travailleurs.
Rolande, elle, s’occupe beaucoup des retouches, que ce soit pour les particuliers ou pour les professionnels comme la ville de Guéret, Enedis, les infirmières libérales...   «C’est la petite main de l’atelier», confie Marie. L’idée pour eux est de penser à faire la réparation de la meilleure qualité qu’il soit.
Outre le public qui peut donc venir les voir, ils accueillent régulièrement lors de chantiers-écoles des jeunes d’institut médico-éducatif (IME) qui vont devoir se positionner sur un métier ou sur un autre et avec David, Sylvie, Rolande et Christiane, ils découvrent donc la couture.
Cet atelier ce n’est pas seulement des retouches et des réparations. Quand leur emploi du temps le permet, ils confectionnent, imaginent, créent différents objets. Pour Rolande, c’est plutôt les choses en éponge comme les essuie-mains et autres bavoirs. Christiane apprécie la création de tabliers. Créer, c’est aussi le «truc», la passion de David. Ensemble, ils ont créé leur tenue pour le spectacle de fil en arts réalisé avec d’autres établissements spécialisés. David a également imaginé des sacs à main, tous plus jolis les uns que les autres. La couture est pour lui «une roue de secours» avant d’aller travailler dans la vente. Car à côté de cette activité, ils mènent avec l’aide des conseillères un projet personnalisé.
En parlant projet, l’atelier couture devrait déménager prochainement  vers l’ancien Joué club, avenue du Maréchal-Leclerc avec la blanchisserie afin d’avoir un accueil globalisé mais aussi une vitrine pour présenter tout ce qu’ils font.  
Autre projet, ouvrir encore davantage l’atelier et pourquoi pas au sein de la Quincaillerie numérique où est installée une brodeuse numérique. Le partenariat est en cours de construction.

*L’atelier est ouvert du lundi au vendredi, toutes les informations au 05.55.41.86.00.

Le chiffre

4
C’est le nombre de personnes travaillant à l’atelier couture de l’ESAT APAJH du Masgerot à Saint-Sulpice-le-Guérétois. David, Christiane, Rolande et Sylvie sont encadrés par Marie, monitrice d’atelier.

Quelques repères

L’apajh
L’Association pour adultes et jeunes handicapés (APAJH) de la Creuse a été créée en 1971. Aujourd’hui elle accueille et accompagne 700 personnes en situation de handicap dans ses 17 établissements et services et  son siège.
L’ESAT Du Masgerot
Il s'agit d’un des 17 établissements gérés par l’APAJH. C’est un établissement privé à but non lucratif. Il a ouvert ses portes en 1982 et compte aujourd’hui une centaine de travailleurs handicapés encadrés par une trentaine de salariés.
L’ESAT a plusieurs ateliers : blanchisserie, conditionnement, espaces verts, abattoir et couture.  
Infos
Les Ateliers du Masgerot, 8, Le Masgerot,23000 Saint-Sulpice-le-Guérétois.  05 55 41 86 00 ou mail :esat.lam@apajh23.com.