Fil info
07:41# # - : En mémoire des crimes perpétrés par l’Etat français -> https://t.co/YJ7g2cSia1
07:37# # - -Vienne : Limoges Métropole signe pour le déploiement de la fibre -> https://t.co/nfzSHSe7mP
07:35# # - -Vienne : Caisses à savon pour la Sainte-Madeleine -> https://t.co/0NEE2OZrFq
07:33Région : Nouvelle-Aquitaine, la ressource en eau une priorité absolue -> https://t.co/SrkJ3sv670
07:30Région : Visite privée chez Sarah Caryth -> https://t.co/mTlAFI1Jp3
20:45Tulle : Bobo Matondo a été expulsé | L'Echo https://t.co/VPSbyRDkni via
18:48Dordogne : En mémoire de ceux de la BAL -> https://t.co/LUkmeQ8UxN
18:05Lurais : Humour et récup à l'affiche -> https://t.co/n8om9aNZFD
17:58Châteauroux : A un mois du stage-festival, Darc accélère les préparatifs -> https://t.co/DI9tWf1nm0
17:55Indre : Une réserve d’arbres à visiter -> https://t.co/r9KDCwroAF
17:44 La fameuse Cliotiris !
17:23France : De Rugy emporté par le homard https://t.co/jAG7ou9dx2 via
17:02Terrasson-Lavilledieu : Conseil municipal : acheter du foncier, pour quoi faire ? -> https://t.co/tjTv7N8HNz
16:59Sarlat-la-Canéda : Sarlat se met à l’heure du Festival de Théâtre -> https://t.co/V5UMa5HWsm
16:52RT : François à fraudé le fisc et enfreint les règles de l'. En France, quand on est un fraudeur fi… https://t.co/T7hshyJsWI
16:50RT : Payer ses cotisations à en utilisant son indemnité représentative de frais de mandat pour ensuite déduire ce… https://t.co/ggK91ow95O
16:49RT : François de Rugy a utilisé ses frais de mandat de député (non fiscalisés) pour 1) payer ses cotisations à EELV et 2… https://t.co/Mkzy2PvspZ
16:15 Corrèze : Il recherche les familles de Poilus français oubliés | L'Echo https://t.co/Ncw5tBRvOM via
15:44RT : À l’aube du 16 juillet 1942 débute à Paris la «rafle du Vél d’Hiv». Elle voit l’arrestation par surprise de plus de… https://t.co/Kiub0VSQTH
15:41RT : La Une de La Marseillaise du 16 juillet à retrouver en kioques ou en ligne ici 👉 https://t.co/CpONyPG6tHhttps://t.co/QcmFEfKLbY
15:38RT : Le train des primeurs Perpignan-Rungis, censé être supprimé cet été, circule-t-il à vide ? La réponse est oui. C’es… https://t.co/g3gp8GQJgG
15:24RT : DERNIERE MINUTE | Fragilisé par des révélations, François de Rugy présente sa démission https://t.co/Sb5wtrvOlt
15:24RT : Mood. https://t.co/AbVcKbPJr5
15:24France : Rugy emporté par le homard -> https://t.co/my5FpAob3P
15:24RT : donne la Légion d'honneur à l'ex-directrice de France․.. qui supprime 1.000 emploi… https://t.co/ZP8iTAsa8W
15:22RT : François vient de présenter sa démission. Nous lui avions envoyé hier soir des questions en vue de la publi… https://t.co/9g5nV5ynvh
14:33Dordogne : Le coup de gueule d’une prof en colère -> https://t.co/1S9MjqKUuV
14:16Corrèze : Cinq jours pour sublimer la matière -> https://t.co/kEeF8zxz1M
12:58 Tandis que chacun sait qu'il s'agit d'un modèle de Renault!
12:51RT : Et , c'est de la délation aussi ? Le travail d’investigation des journalistes permet de révéler la corrupti… https://t.co/dXQYGuk9Io
12:51RT : Le ministre écologie minimise sa responsabilité il plaide l’ignorance et le pardon concernant les repas somptueux s… https://t.co/LhGvOKS5R1
12:47RT : Un défilé du 14 juillet presque parfait https://t.co/MjPZIXUI9g
12:47RT : Sondage : 89% des hommes pensent que le clitoris est un modèle de Toyota https://t.co/FdUUwenjeF

De la prison ferme requise contre les « 7 de Briançon »

PROCÈS DE GAP

Des peines allant de six mois de prison avec sursis jusqu’à quatre mois fermes ont été requises jeudi à Gap contre les « 7 de Briançon », poursuivis pour avoir aidé des étrangers à entrer en France. Les prévenus réfutent l’accusation, défendant une action de solidarité spontanée en réponse à l’extrême droite.
Manifestation « spontanée » ou aide à l’entrée irrégulière sur le territoire français ? Sur les vidéos diffusées dans la salle du tribunal correctionnel de Gap, on voit certains des sept prévenus tenter de forcer un barrage de gendarmerie à la frontière entre la France et l’Italie.
Pendant ce temps-là, plusieurs migrants profitent de la manoeuvre pour contourner le dispositif policier.
Pour comprendre la scène, il faut remonter au 22 avril, lorsque des militants de Génération identitaire décident de bloquer le col de l’Échelle – une action ultra-médiatisée, alors revendiquée par les militants d’extrême droite comme un geste patriote afin de « veiller à ce qu’aucun clandestin ne franchisse la frontière. » En réaction, près de deux cents personnes se rassemblent alors au col de Montgenèvre et organisent une grande marche de la solidarité jusqu’à Briançon.
À la barre, les prévenus ont souligné qu’en partant manifester de Clavière ce jour-là, leur intention n’était pas de faire passer la frontière franco-
italienne à des clandestins : « C’était la peste brune qui arrivait dans nos montagnes. Il était hors de question de ne pas répondre à ce qui rappelle les heures les plus sombres de notre histoire », affirme à ce sujet l'un des prévenus, Mathieu, âgé de 35 ans.
« L’objectif n’était en aucun cas de franchir la frontière avec des migrants. On voulait juste ne pas laisser Génération identitaire parader dans nos montagnes », abonde un autre prévenu, Benoît Ducos, 49 ans.
Mais ces arguments n’ont pas convaincu le procureur, Raphaël Balland. « À l’époque des faits, on a lu partout, sur les réseaux sociaux, dans la presse, que vous aviez organisé cette opération avec un objectif affiché : "Les identitaires veulent bloquer les migrants au col de l’Echelle. Eh bien, nous, on les a fait passer au col de Montgenèvre." Mais aujourd’hui, vous n’assumez pas votre action ! »
Pas de « délinquance solidaire », selon le procureur Le procès initial, prévu en mai, avait été reporté, le temps que le Conseil constitutionnel
statue sur le « délit de solidarité ». En juillet, les Sages ont tranché : une aide désintéressée au « séjour irrégulier » ne saurait être passible de poursuites, au nom du « principe de fraternité ». En revanche, l’aide à « l’entrée » sur le territoire français demeure cependant illégale.
Pour le procureur, les faits pour lesquels les prévenus sont poursuivis ne sauraient donc être assimilés à de la « délinquance solidaire ». S’il a renoncé à la circonstance aggravante de « bande organisée », il a finalement requis six mois avec sursis à l’encontre de cinq des prévenus
et douze mois, dont quatre fermes, pour les deux autres, qui étaient également poursuivis pour rébellion.
L’affaire est devenue symbolique dans un département où les migrants affluent depuis l’an dernier. D’après les décomptes de la police, pas moins de 850 manifestants sont venus afficher leur soutien aux prévenus sous les fenêtres du palais de justice. Le docteur Max Duez, un médecin de Briançon, a ainsi témoigné son soutien aux militants : « Avec la neige, trois migrants sont morts dans la montagne l’hiver dernier. S’il n’y en a pas eu plus, c’est grâce à ces gens-là. » Mais, pour la présidente, « le tribunal juge de faits précis, ceux du 22 avril. Et, ce jour-là, les migrants qu’on a aidés à passer la frontière n’étaient pas en danger ».
Le jugement sera rendu le 13 décembre.
G.T avec AFP

jordans for sale metallic silver