Fil info
10:31RT : Départ des équipages limougeauds participant au 4L Trophy devant la mairie de Limoges. https://t.co/p6Ei3UQra6
10:18Départ des équipages limougeauds participant au 4L Trophy devant la mairie de Limoges. https://t.co/p6Ei3UQra6
09:20A méditer sur le travail de l'ombre des milliers de bénévole...dans une société transformée. https://t.co/WvV2nydflC via
23:24 Tellement vrai ! Et triste...
22:42A lire et à méditer: Que vaut une association de bénévoles dans une société qui promeut l’individualisme, le «je pa… https://t.co/ZUpeipEpgl
20:28notre communiqué sur l' et le dans l ' aujourd'hui https://t.co/6ChbCQK4k5
19:58Périgueux : Grosse mobilisation contre la haine et les racismes -> https://t.co/U2RwAQ8i6J
19:14Région : Vie et mort d’un club sportif: quand trop, c'est trop! | L'Echo https://t.co/BzKlvfJ5fM via
18:19Le Blanc : Un chèque pour le Secours populaire -> https://t.co/F7fTiGPw9h
18:18Bélâbre : La Comédie bélâbraise rigole en famille -> https://t.co/zx8EuH26Ts
18:17La Châtre : Chantal Goya a enchanté petits et grands -> https://t.co/fTxaqCSl3C
18:15Indre : Appel à témoin -> https://t.co/QhzYi1g2dU
18:15Indre : La région sera bien représentée au salon de l’agriculture -> https://t.co/lLuf3D2Ly1
17:49Face au mécontentement social grandissant, la CGT met en place les mardis de l'urgence sociale. Premier rassembleme… https://t.co/tm7c2QaZsX
17:17RT : L’appel du Barreau pour les rassemblements républicains du 19 février. https://t.co/ZMpHg1kAPw
17:11# # - -Vienne : Une centaine de harpistes du monde entier attendus à Limoges -> https://t.co/yQqMoCOxbi
17:08# # - -Vienne : «En Israël, nous allons droit dans le mur» -> https://t.co/Zs5YCA1on4
17:06# # - -Vienne : Toujours plus de droits humains à défendre -> https://t.co/ep5v1Yd9XO
15:57Région : Plus de trente ans de prestige -> https://t.co/WFDMdoJxZ2
15:45Périgueux : Le vivre ensemble passe par le respect -> https://t.co/g5aoBcWOgl
15:16 Avec L'Echo, j'espère aussi !!!
15:02Disparition de Joseph Akouissonne - France 3 Nouvelle-Aquitaine https://t.co/NnFyGaLQ4C
14:47RT : Fier de mon journal préféré. https://t.co/kQN5TphI73
14:21RT : 🚨⚠️ [FLASH-INFO] Intervention en cours à , rue des Dahlais ⏩ EVITEZ CE SECTEUR et FACILITEZ LE PASSAGE DE… https://t.co/e8a5tv1876
13:35 Votre pizzeria-épicerie fine italienne ouverte à l'année au coeur de Belvès en Périgord Noir https://t.co/dnKTGWPRDC

Attaqués, les Gilets jaunes pourraient se rassembler

Social

Le mouvement des Gilets jaunes ne faiblit pas, mais ses responsables dénoncent des pressions exercées sur eux par les pouvoirs publics pour qu’ils cessent la mobilisation, et rentrent dans le rang.

S’ils ont poursuivi leurs actions hier, les Gilets jaunes dénoncent des pressions qui auraient été exercées sur leurs porte-parole.
Actuellement, le mouvement se décline en divers endroits du département, avec des modalités différentes. Ainsi à Périgueux, les administrations sont en ligne de mire, à Mussidan, ce sont les officines de contrôle technique. Car ceux qui portent l’action se sont rendu compte qu’il n’existait que deux sociétés, en Europe, les pratiquant, et les cinq groupes les assurant en France leurs appartiennent.  « Ces contrôles sont déjà passés de 55 euros à 75 euros » dénoncent-ils. « Et nous avons découvert un projet prévoyant qu’en cas de problème grave sur la voiture, le contrôle technique pourra retenir la carte grise et immobiliser le véhicule. Comment fera-t-on pour la faire réparer ? »
Mais ce mouvement commence à cristalliser l’énervement des pouvoirs publics, et hier, la cinquantaine de Gilets jaunes réunis devant le palais de justice à Périgueux faisait état de « pressions exercées sur nous, des menaces d’amendes conséquentes, jusqu’à 15 000 euros. Cette intimidation a bien marché, mais c’est reculer pour mieux sauter. C’est un mouvement citoyen ». Sébastien était artisan, et a fini par jeter l’éponge : « Je travaillais de 6 h à plus de 20 h, sans compter le temps passé sur les devis, les factures... Une fois que j’avais payé toutes les charges, il ne me restait plus grand chose pour vivre. L’augmentation du gaz-oil, c’est encore un peu plus à payer». Jonathan est paysagiste, et affirme se battre « pour mes ouvriers, qui sont des amis. Nous avons été à l’école ensemble, mais dans un camion, il faut toujours un chauffeur. Alors je suis le chauffeur. J’ai trois salariés, et j’aurais besoin d’embaucher, mais les taxes que je paie pour mes trois employés équivalent aux salaires des deux qui font nécessité pour mon entreprise ». Ce groupe de Gilets jaunes, qui confie qu’une réflexion est engagée pour fédérer tous les manifestants dans une coordination départementale, partira samedi matin à Paris, participer à la manifestation nationale. Le départ est fixé à 2 h du matin, sur le parking situé à proximité du Jardin Pêcheur à Trélissac, devant Grand Frais.