Fil info
23:24Dans la brume d'un matin, la quiétude du patelin, vas subitement être troublée, par le passage éphémère du train, à… https://t.co/N3cs7thY5c
19:36Région : Pas de justice environnementale sans justice sociale -> https://t.co/UA5mJQ5Xuy
19:04Châteauroux : Une centaine de marcheurs pour le climat -> https://t.co/HZfjdm59wj
19:03Indre : Téléthon : 47 055 euros récoltés dans l’Indre au 36 37 -> https://t.co/8ZjSgzVifY
19:02Indre : Gilets jaunes : 500 sous la pluie -> https://t.co/BnP7ygfor3
18:43# # - -Vienne : Un espace dédié à la jeunesse -> https://t.co/zvhtWrDsQz
18:42Brive-la-Gaillarde : Une avenue à côté de la plaque pour la LDH | L'Echo https://t.co/iZEN0mUs2L via
18:42Corrèze : Des chutes d'eau extraordinaires au barrage du Chastang | L'Echo https://t.co/LaGqDYxpkx via
18:38# # - -Vienne : Un Téléthon marqué par la pluie et les mouvements sociaux -> https://t.co/rGqDu5mjBP
18:11Périgueux : La saison des truffes est ouverte -> https://t.co/d90ExcPOij
18:07Dordogne : La voiture de Jacqueline Dubois et celle de son époux incendiées -> https://t.co/AiizANR4TZ
18:07La Sainte-Barbe du centre de secours Maurice-Lebon à Guéret était l’occasion, outre la passation de commandement en… https://t.co/dMQzMy3oc5
18:01Dordogne : Les Gilets jaunes demandent à être enfin entendus -> https://t.co/HAF2OIwRUr
18:00Dordogne : Ils ont marché pour le climat -> https://t.co/w41a9zDeLV
17:57Sarlat-la-Canéda : La fin d’une époque pour Majuscule -> https://t.co/dTt7fRn2UJ
17:23France : Ligne Limoges-Ussel -> https://t.co/SJWMWJo3Uf
17:20# # - -Vienne : Des Gilets jaunes dans l’attente -> https://t.co/2Qab5JramC
17:09Région : La gare de Limoges «bouclée» -> https://t.co/Q30Xdy1YCS
17:00Région : Marche pour le climat: la gare de Limoges «bouclée» | L'Echo https://t.co/jacK0BRELN via
16:59Région : Marche pour le climat: la gare de Limoges «bouclée» | L'Echo https://t.co/4prmNAbd6v via
16:57Région : Marche pour le climat: la gare de Limoges «bouclée» | L'Echo https://t.co/1D2y4CGXUG via
16:56Région : Marche pour le climat: la gare de Limoges «bouclée» -> https://t.co/N3tyxfvUeh
16:47 ça vous dirait de soutenir un projet agricole et ? - > https://t.co/6A6WjbdUC2
14:37Dordogne : Le PCF au cœur des luttes -> https://t.co/H9VcVEashq

Attaqués, les Gilets jaunes pourraient se rassembler

Social

Le mouvement des Gilets jaunes ne faiblit pas, mais ses responsables dénoncent des pressions exercées sur eux par les pouvoirs publics pour qu’ils cessent la mobilisation, et rentrent dans le rang.

S’ils ont poursuivi leurs actions hier, les Gilets jaunes dénoncent des pressions qui auraient été exercées sur leurs porte-parole.
Actuellement, le mouvement se décline en divers endroits du département, avec des modalités différentes. Ainsi à Périgueux, les administrations sont en ligne de mire, à Mussidan, ce sont les officines de contrôle technique. Car ceux qui portent l’action se sont rendu compte qu’il n’existait que deux sociétés, en Europe, les pratiquant, et les cinq groupes les assurant en France leurs appartiennent.  « Ces contrôles sont déjà passés de 55 euros à 75 euros » dénoncent-ils. « Et nous avons découvert un projet prévoyant qu’en cas de problème grave sur la voiture, le contrôle technique pourra retenir la carte grise et immobiliser le véhicule. Comment fera-t-on pour la faire réparer ? »
Mais ce mouvement commence à cristalliser l’énervement des pouvoirs publics, et hier, la cinquantaine de Gilets jaunes réunis devant le palais de justice à Périgueux faisait état de « pressions exercées sur nous, des menaces d’amendes conséquentes, jusqu’à 15 000 euros. Cette intimidation a bien marché, mais c’est reculer pour mieux sauter. C’est un mouvement citoyen ». Sébastien était artisan, et a fini par jeter l’éponge : « Je travaillais de 6 h à plus de 20 h, sans compter le temps passé sur les devis, les factures... Une fois que j’avais payé toutes les charges, il ne me restait plus grand chose pour vivre. L’augmentation du gaz-oil, c’est encore un peu plus à payer». Jonathan est paysagiste, et affirme se battre « pour mes ouvriers, qui sont des amis. Nous avons été à l’école ensemble, mais dans un camion, il faut toujours un chauffeur. Alors je suis le chauffeur. J’ai trois salariés, et j’aurais besoin d’embaucher, mais les taxes que je paie pour mes trois employés équivalent aux salaires des deux qui font nécessité pour mon entreprise ». Ce groupe de Gilets jaunes, qui confie qu’une réflexion est engagée pour fédérer tous les manifestants dans une coordination départementale, partira samedi matin à Paris, participer à la manifestation nationale. Le départ est fixé à 2 h du matin, sur le parking situé à proximité du Jardin Pêcheur à Trélissac, devant Grand Frais.