Fil info
21:00Indre : Ian Brossat, tête de liste PC aux Européennes, demain dans l’Indre -> https://t.co/s2mM7rZ8bC
20:58Indre : E. Macron face à l’entreprise -> https://t.co/tYGEyi80Kx
19:38Région : Vie et mort d’un club sportif: quand trop, c'est trop! | L'Echo https://t.co/QmzR1p5h55 via
18:52RT : [🏆🗳 Mobilisation Générale !!!] On est une nouvelle fois en liste pour les ! Alors on a besoin de votre so… https://t.co/oi8EpoZCNU
18:10RT : Lors de sa commission permanente qui s'est tenue aujourd'hui, le conseil régional de Nouvelle-Aquitaine a voté une… https://t.co/unwgDAWjIP
18:10RT : 🎊👉FESTIVAL AUX CHAMPS 👍😊 Rendez-vous JEUDI 21 FÉVRIER à 16H pour découvrir les premiers noms !!! 💥CONCOURS 💥 Ga… https://t.co/1HVVlDkLDX
17:22Dordogne : Jean-Philippe Granger dans un fauteuil pour six ans -> https://t.co/RVSvJjYYIS
17:22Lors de sa commission permanente qui s'est tenue aujourd'hui, le conseil régional de Nouvelle-Aquitaine a voté une… https://t.co/unwgDAWjIP
17:02Sarlat-la-Canéda : Le grand débat débouchera-t-il sur du concret ? -> https://t.co/57px26e5G1
16:21RT : Compte rendu du SNUipp87 du Cden de ce jour : 14 classes fermeront et 8 ouvriront en septembre 2019… https://t.co/vBbKW6b112
16:21Après le CDEN de ce matin : rien de nouveau concernant le projet de carte scolaire présenté hier et publié dans notre édition de ce jour.
16:00Trélissac : La commune s’engage dans le sport sur ordonnance -> https://t.co/WRGi8arfLO
15:56RT : : stéphane ostrowski attaque le aux prud’hommes
15:48 ce n'est qu'un début....continuons le....
15:31Argenton-sur-Creuse : Victoire des défenseurs de la gare ! -> https://t.co/755BJMTeaz
14:38RT : C'est bien beau de vouloir CHANGER LE MONDE. ✊🌏✊ Mais y a un moment, on peut pas boire son CAFÉ dans un Ché Gu… https://t.co/HliiWSFUTZ
14:13RT : Alain Juppé, premier homme politique condamné à entrer au https://t.co/o69hV4IkTS
14:10Neutralisation de la voie de droite entre les échangeurs n°37 « Boisseuil » et n°28 « Grossereix » sur l’autoroute… https://t.co/mdkj3AbYks
14:07Dordogne : Incertitudes sur l’avenir de Condat -> https://t.co/mruMxrPUAb
13:51 en vidant les etangs, il y a une serie a produire tellement il y avait de curieux qd chichi etait roi,
12:56Tulle : Le téléfilm « Meurtre en Corrèze » recherche des figurants -> https://t.co/PLUWz4NzoX
12:37Région : Vie et mort d’un club sportif: quand trop, c'est trop! | L'Echo https://t.co/lObLn8tbDH via https://t.co/izT1fh7mXG
12:16RT : Tous unis contre toutes les formes de racisme et d'antisémitisme rdv lundi 18 février à 18h devant l'école Simone… https://t.co/qu7utpT8b8
12:00Tous unis contre toutes les formes de racisme et d'antisémitisme rdv lundi 18 février à 18h devant l'école Simone… https://t.co/qu7utpT8b8
11:29 C'est que ce n'est pas le débat que vous cherchiez mai… https://t.co/ezvpCqvKVk
10:40RT : France : Le tribunal administratif annule l’arrêté d’expulsion de l'artiste René Bokoul -> https://t.co/yOyh2s8UBP
09:59RT : France : Le tribunal administratif annule l’arrêté d’expulsion de l'artiste René Bokoul -> https://t.co/yOyh2s8UBP
09:41Région : Gibo fait la tête à la fac -> https://t.co/mrEwm78VQj
09:39Région : Les étudiants au service de la prévention routière -> https://t.co/g6H587qvTD
09:37# # - -Vienne : 14 fermetures de classes au lieu de 17 , encore trop pour les syndicats -> https://t.co/6OXHYQjAe6
09:35# # - -Vienne : Fermeture du PADE : recul de l’accès au droit des étrangers -> https://t.co/ManYacVHdi
09:32# # - -Vienne : Limoges Métropole, investir et préserver l’avenir -> https://t.co/X0nvPHLEcP
09:29France : Le tribunal administratif annule l’arrêté d’expulsion de l'artiste René Bokoul -> https://t.co/yOyh2s8UBP
07:49# # - -Vienne : Cambriolages : les auteurs interpellés et emprisonnés -> https://t.co/d6WCOzXfbK
07:48France : Dans l'Indre, Macron prend le pouls des ruraux -> https://t.co/FHPVLx50cX

Thyroïde : 4 113 patients demandent des comptes

PROCÈS

Les malades de la thyroïde ont-ils été suffisamment informés sur le changement de formule de leur traitement Levothyrox commercialisé par le géant de l’industrie pharmaceutique Merck ? La justice a commencé, hier, à aborder le volet civil de ce dossier exceptionnel.
C’est un dossier exceptionnel car il regroupe 4 113 personnes et c’est un dossier exceptionnel par les questions posées », a lancé au début de sa plaidoirie l’avocat des plaignants, Me Christophe Lèguevaques, du barreau de Toulouse.
Cette action collective, lancée le 24 octobre 2017, vise à faire reconnaître un « défaut d’information » de la part du fabricant allemand du traitement Merck, dont le siège français est à Lyon. Et aussi un « préjudice d’angoisse » des plaignants, qui réclament chacun une indemnité de 10 000 euros.
« J’accuse Merck de savoir que le changement de formule allait avoir des conséquences néfastes, de faire peu de cas des malades et de privilégier les intérêts financiers de ses actionnaires sur les malades », a plaidé Me Lèguevaques.
L’audience, organisée dans un centre de congrès à Villeurbanne (Rhône) en raison du très grand nombre de requérants, a commencé par une « exception d’incompétence » soulevée par un des avocats de Merck, Me Jacques-Antoine Robert. Celui-ci a estimé que l’affaire devait être renvoyée devant le tribunal de grande instance, seul habilité à se prononcer sur les préjudices corporels, réfutant le « préjudice moral pur », plaidé par la partie adverse devant le tribunal d’instance. « Depuis le début, nous disons que le sujet ce n’est pas le médicament mais l’information autour du médicament », a rétorqué Me Lèguevaques. L’affaire fait par ailleurs l’objet, au pénal, d’une information judiciaire contre X instruite par le pôle santé du TGI de Marseille.
Mise sur le marché au printemps 2017, une nouvelle formule du Levothyrox, prescrit contre l’hypothyroïdie et fabriqué par le laboratoire Merck Serono, filiale du groupe allemand, a été incriminée par quelque 31 000 patients victimes d’effets secondaires (fatigue, maux de tête, insomnies, vertiges, etc.).
Le laboratoire affirme qu’un plan de communication « extrêmement large » consistant en l’envoi de « 300 000 communications par courrier, fax et mail, auprès de 100 000 professionnels de santé » avait été engagé au moment du lancement en France de la nouvelle formule.
« Maux de tête constants, crampes, forte fatigue... »
Dans la salle, quelque 200 plaignants, en majorité des femmes, assistent à l’audience.
« Tout allait bien entre 1991 et 2017 », pour Véronique Caute, 48 ans, patiente venue du Lot-et-Garonne, qui a ressenti avec le Levothyrox nouvelle
formule des « maux de tête constants, des crampes, de la forte fatigue », ainsi qu’une rapide prise de poids. « J’ai besoin qu’on nous reconnaisse comme victimes », a estimé cette conseillère en insertion professionnelle, qui souhaite « aller jusqu’au bout de la procédure ».
Le récit de Corinne Lefranc, comptable de 52 ans, est quasi similaire : « Une grosse fatigue et de la déprime » subitement au printemps 2017. Après s’être procuré dans un premier temps l’ancienne formule à l’étranger, Mme Lefranc a changé de médicament, Merck n’étant désormais plus en situation de monopole en France. « Je ne veux plus entendre parler de Merck », a-t-elle dit.
Au total, trois millions de patients prennent ce médicament en France (premier marché mondial) et 2,5 millions de malades utilisent la nouvelle formule, selon Merck.