Fil info
15:23Plus fort que la aujourd'hui dans interview de David Gozlan secrétaire général de… https://t.co/79nrzhpJum
14:52 Pourquoi pas une interpellation avec mise en garde à vue, c'est grave ce que fait cette élue?
14:50Canicule: jeux d'eau à La Bastide (au square Manet aujourd'hui 14h-17h (jeunes ados), à l’accueil de loisirs pour l… https://t.co/n6Eko3M4qw
14:45Canicule : les déchèteries et la collecte changent d'horaires. Jusqu'au 30 juin, elles seront ouvertes de 7h à 14h.… https://t.co/giEMqLJmbl
14:30RT : En pleine canicule, refuse d’ouvrir un centre d’accueil pour les sans-abri. Le préfet a saisi en r… https://t.co/yrCYRMvS7g
14:26RT : L’urgentiste estime que les moyens restent insuffisants : "En 20 ans, plus de 100… https://t.co/ErsKo6qQmp
14:23 Beurk
14:22RT : Les urgences de Brive, en grève illimitée, chantent leur colère ! https://t.co/9zNXO14YiK
14:21RT : Excellente nouvelle ! Le tribunal a prononcé la relaxe. Les décrocheurs de portraits de ne sont pas… https://t.co/sEHlwK2cSK
14:19 Beurk
14:18RT : Flash : Il fait chaud.
14:17RT : Canicule: le brevet reporté de quelques jours https://t.co/5NUdHuOQm1
09:02# # - : On ouvre en diversités -> https://t.co/vuYZKk1dHp
08:58# # - -la-Poste : Un voyage de trois jours sur la côte Vermeille pour les anciens élèves -> https://t.co/jQZd1DZErQ
08:56# # - : Pétanque : les jeunes parfois déconcertants -> https://t.co/5VuWEkgK3m
08:54# # - : Ecole de jeunes pompiers : magnifique ! -> https://t.co/QY9XWoQdG8
08:50# # - -Yrieix-la-Perche : Retour ce jeudi des marchés festifs -> https://t.co/GCgPY0k4BE
08:49# # - -Yrieix-la-Perche : Initiation au foot à Jules-Ferry -> https://t.co/JhH7nar4IA
08:46# # - -Junien : EDF prodigue quelques petits conseils pour faire baisser sa facture d’énergie -> https://t.co/Mn30pLIBix
08:44# # - -Junien : La nouvelle zone de Boisse prête à accueillir les entreprises -> https://t.co/gp4dwsWjdA
08:26Bergerac : La Résistance et la déportation racontées aux écoliers -> https://t.co/mxAk0IA3lN
07:56# # - : Ici, on se prépare pour la 1re du festival du blues -> https://t.co/Cgwg7mmDl9
07:53# # - : La rivière n’est pas une poubelle -> https://t.co/MVI0dPxXtZ
07:50# # - -Vienne : Des œufs bio 24h/24 grâce au distributeur automatique -> https://t.co/LL3A9SoSWI
07:46# # - : Une saison estivale bien remplie : à vos agendas -> https://t.co/5O8my2IwnK
07:44# # - -Vienne : Faire rayonner la langue française aujourd’hui et demain -> https://t.co/0h94Hwa8dz
07:39# # - -Vienne : Isabelle Lescure élue à la tête de la fédération départementale du BTP -> https://t.co/Eqh1yQvCoh
07:37# # - -Vienne : Les agents de la CAF, CPAM et CARSAT dénoncent «la classification de la rigueur» -> https://t.co/R8HvsebLOh
07:35Région : Quatorze nouveaux contrats de territoire au conseil régional -> https://t.co/mQtMKNDCbN
07:32Région : Les CFA seront-ils sacrifiés ? -> https://t.co/U5CNiCD5ul
19:06Tulle : La suppression de huit tournées ne passe pas comme une lettre à La Poste ! -> https://t.co/9mnBLUUSwj
18:57Brive-la-Gaillarde : Coup de chaud sur les services publics -> https://t.co/mEVNF5xdun
18:56RT : - et sont dans cette semaine pour présenter https://t.co/9yuLDETB0Q
18:54RT : Inauguration dans le 14e d'une place Louise-Losserand. Femme, résistante, communiste, encore une dont https://t.co/XlALdNKBGP
18:48Dordogne : Les syndicats dénoncent la disparition des dernières trésoreries -> https://t.co/xrlssPGkvK
18:43Dordogne : Le département vote son premier budget participatif -> https://t.co/4VpkWydT1m
18:26Indre : Argenton accueille la première édition du Défi inter-associations -> https://t.co/mn4yMiwFQc
18:25Indre : Argenton accueille la première édition du Défi inter-associations -> https://t.co/VmcjC0GJVe
16:57Rosiers-d'Égletons : Incendie du chantier des futures serres à tomates : des réactions en chaîne -> https://t.co/5riBMj2s0O
16:35Sarlat-la-Canéda : Concours d’architecte au collège La Boétie -> https://t.co/shk4jyO5cU
16:07Indre : Une journée à Maillé, le village martyr -> https://t.co/gK4TaUVtqT
15:48Coulounieix-Chamiers : Les Izards, magnifique terrain de jeu -> https://t.co/EveM9ByToI
15:47Brantôme : « Tout ça pour ça ! » -> https://t.co/Kq5AaG1u59
15:47Brantôme : « Tout ça pour ça ! » -> https://t.co/fQikuK2Qgf

« Augmenter le Smic ne détruit pas d’emplois »

 
Économiste à l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE), Henri Sterdyniak est membre des économistes atterrés qui, demain, organisent un débat à Paris sur les questions posées par le mouvement des gilets jaunes. Parmi elles : l’augmentation des salaires, en particulier du Smic, fragiliserait-elle les entreprises ou relancerait-elle l’économie ? Bien vu quand la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, vient justement d’affirmer qu'« augmenter le Smic détruit des emplois ».
La Marseillaise : Comment Pénicaud peut-elle affirmer que l’augmentation du Smic détruit des emplois ?
Henri Sterdyniak : Parce qu’il y deux points de vue chez les économistes. Certains pensent que quand le Smic augmente, les pauvres consomment plus et donc relancent l’économie. Comme on l’avait vu dans les années 1969 /1970, quand le Smic avait été fortement augmenté après les manifestations de 1968, permettant une augmentation de la consommation ayant fortement relancé la machine. Mais il y a aussi les économistes dominants qui ne cessent de dire, "attention si on augmente le Smic, on n’embauchera plus de gens peu qualifiés". Un discours repris par Muriel Pénicaud.
Mais, au-delà de la théorie, qu’en est-il dans la réalité ?
H.S. : Dans la réalité, quand le Smic augmente, on ne détruit pas d’emploi. Peu d’entreprises licencient car ces gens sont indispensables. Le Smic peut augmenter, vous aurez toujours besoin d’employés pour vous servir votre hamburger, pour vérifier vos bagages dans les aéroports, pour nettoyer les bureaux tôt le matin ou tard le soir, pour refaire les chambres dans les hôtels entre deux clients… Car ce sont eux qui sont payés au Smic.
Depuis des années, le Smic n’augmente pas et c’est sans effet sur l’emploi. Comment ce discours peut-il perdurer ?
H.S. : Il perdure car il s’accompagne d’un autre propos : "si ça ne marche pas, c’est qu’on n’en a pas fait assez". Pas assez désindexé le Smic, pas assez cassé le droit du travail… Bref, qu’il faut faire plus.
Le mouvement des gilets jaunes montre que c’est toute la politique salariale qui est en cause ?
H.S. : La politique salariale et sociale, il suffit de regarder le sort fait aux retraités pour s’en convaincre. C’est toute la France des classes populaires qui connaît un malaise, celles qui gagnent entre le Smic et deux fois le Smic et qui constituent la masse des Français car elles n’ont pas connu de hausse du pouvoir d’achat depuis dix ans alors que, dans le même temps, les dépenses contraintes augmentaient.
Que pensez-vous de l’idée d’une prime ?
H.S. : C’est une stratégie pour sortir de la crise : demander au patronat d’être sympa en donnant une somme qui ne sera déboursée qu’une fois, non taxée, et qui permettra d’alléger le mécontentement : un cadeau, les gens rentrent chez eux et on oublie l’histoire. Non seulement rien ne garantit que le patronat soit d’accord mais je ne pense pas que les gilets jaunes soient dupes de la manoeuvre.
Plus fondamentalement, cette proposition de prime recoupe celle du patronat : remettre en cause la protection sociale, faire passer l’idée que pour que les salaires augmentent, il faut que les cotisations baissent. C’est ce qu’a déjà enclenché le gouvernement avec la suppression des cotisations sociales et la baisse de la CSG. C’est évidemment extrêmement dangereux. Car si les gens ont l’impression que leur pouvoir d’achat augmente, cela va se répercuter : les retraites vont baisser, tout comme les prestations familiales, celles pour la maladie…
Entretien réalisé par Angélique Schaller
 
Légende photo: Les économistes atterrés, dont Henri Sterdyniak, organisent un débat demain sur les questions posées par les gilets jaunes. Parmi lesquelles, la hausse du Smic.

Mercurial Superfly low