Fil info
15:23Plus fort que la aujourd'hui dans interview de David Gozlan secrétaire général de… https://t.co/79nrzhpJum
14:52 Pourquoi pas une interpellation avec mise en garde à vue, c'est grave ce que fait cette élue?
14:50Canicule: jeux d'eau à La Bastide (au square Manet aujourd'hui 14h-17h (jeunes ados), à l’accueil de loisirs pour l… https://t.co/n6Eko3M4qw
14:45Canicule : les déchèteries et la collecte changent d'horaires. Jusqu'au 30 juin, elles seront ouvertes de 7h à 14h.… https://t.co/giEMqLJmbl
14:30RT : En pleine canicule, refuse d’ouvrir un centre d’accueil pour les sans-abri. Le préfet a saisi en r… https://t.co/yrCYRMvS7g
14:26RT : L’urgentiste estime que les moyens restent insuffisants : "En 20 ans, plus de 100… https://t.co/ErsKo6qQmp
14:23 Beurk
14:22RT : Les urgences de Brive, en grève illimitée, chantent leur colère ! https://t.co/9zNXO14YiK
14:21RT : Excellente nouvelle ! Le tribunal a prononcé la relaxe. Les décrocheurs de portraits de ne sont pas… https://t.co/sEHlwK2cSK
14:19 Beurk
14:18RT : Flash : Il fait chaud.
14:17RT : Canicule: le brevet reporté de quelques jours https://t.co/5NUdHuOQm1
09:02# # - : On ouvre en diversités -> https://t.co/vuYZKk1dHp
08:58# # - -la-Poste : Un voyage de trois jours sur la côte Vermeille pour les anciens élèves -> https://t.co/jQZd1DZErQ
08:56# # - : Pétanque : les jeunes parfois déconcertants -> https://t.co/5VuWEkgK3m
08:54# # - : Ecole de jeunes pompiers : magnifique ! -> https://t.co/QY9XWoQdG8
08:50# # - -Yrieix-la-Perche : Retour ce jeudi des marchés festifs -> https://t.co/GCgPY0k4BE
08:49# # - -Yrieix-la-Perche : Initiation au foot à Jules-Ferry -> https://t.co/JhH7nar4IA
08:46# # - -Junien : EDF prodigue quelques petits conseils pour faire baisser sa facture d’énergie -> https://t.co/Mn30pLIBix
08:44# # - -Junien : La nouvelle zone de Boisse prête à accueillir les entreprises -> https://t.co/gp4dwsWjdA
08:26Bergerac : La Résistance et la déportation racontées aux écoliers -> https://t.co/mxAk0IA3lN
07:56# # - : Ici, on se prépare pour la 1re du festival du blues -> https://t.co/Cgwg7mmDl9
07:53# # - : La rivière n’est pas une poubelle -> https://t.co/MVI0dPxXtZ
07:50# # - -Vienne : Des œufs bio 24h/24 grâce au distributeur automatique -> https://t.co/LL3A9SoSWI
07:46# # - : Une saison estivale bien remplie : à vos agendas -> https://t.co/5O8my2IwnK
07:44# # - -Vienne : Faire rayonner la langue française aujourd’hui et demain -> https://t.co/0h94Hwa8dz
07:39# # - -Vienne : Isabelle Lescure élue à la tête de la fédération départementale du BTP -> https://t.co/Eqh1yQvCoh
07:37# # - -Vienne : Les agents de la CAF, CPAM et CARSAT dénoncent «la classification de la rigueur» -> https://t.co/R8HvsebLOh
07:35Région : Quatorze nouveaux contrats de territoire au conseil régional -> https://t.co/mQtMKNDCbN
07:32Région : Les CFA seront-ils sacrifiés ? -> https://t.co/U5CNiCD5ul
19:06Tulle : La suppression de huit tournées ne passe pas comme une lettre à La Poste ! -> https://t.co/9mnBLUUSwj
18:57Brive-la-Gaillarde : Coup de chaud sur les services publics -> https://t.co/mEVNF5xdun
18:56RT : - et sont dans cette semaine pour présenter https://t.co/9yuLDETB0Q
18:54RT : Inauguration dans le 14e d'une place Louise-Losserand. Femme, résistante, communiste, encore une dont https://t.co/XlALdNKBGP
18:48Dordogne : Les syndicats dénoncent la disparition des dernières trésoreries -> https://t.co/xrlssPGkvK
18:43Dordogne : Le département vote son premier budget participatif -> https://t.co/4VpkWydT1m
18:26Indre : Argenton accueille la première édition du Défi inter-associations -> https://t.co/mn4yMiwFQc
18:25Indre : Argenton accueille la première édition du Défi inter-associations -> https://t.co/VmcjC0GJVe
16:57Rosiers-d'Égletons : Incendie du chantier des futures serres à tomates : des réactions en chaîne -> https://t.co/5riBMj2s0O
16:35Sarlat-la-Canéda : Concours d’architecte au collège La Boétie -> https://t.co/shk4jyO5cU

Fusillade à Strasbourg: "du sang et des douilles" sous les illuminations de Noël

Fusillade à Strasbourg: "du sang et des douilles" sous les illuminations de Noël 
 
 "Un monsieur par terre, du sang et des douilles de balles", c'est ce qu'a vu Mouad, en sortant de son restaurant du centre-ville de Strasbourg, plongé en quelques minutes dans la stupeur et le silence après une fusillade mardi soir sur le marché de Noël.
 
"On a descendu tout le monde à l'intérieur, à la cave. Ils sont tous enfermés dedans", a raconté à l'AFP Mouad, 33 ans, restaurateur d'une rue adjacente, une heure après les faits. Quand il est sorti de son établissement, il a vu "un monsieur par terre, du sang et des douilles de balles". Des clients lui ont dit avoir "vu quelqu'un avec une arme" courir.
 
"On était place Kléber, il était environ 20H00. J'ai entendu des coups de feu et il y a eu un affolement, on a couru dans tous les sens", explique pour sa part Fatih. Dans sa fuite, il a aperçu trois blessés au sol dans une rue commerçante, à quelques mètres de l'imposant sapin illuminé, érigé en plein centre-ville pour le marché de Noël.
 
"On a commencé à voir les policiers avec les boucliers, ils s'éparpillaient, ils criaient +dégagez, dégagez+, ils cherchaient" l'auteur en fuite, poursuit le jeune homme devant un barrage de policiers.
 
Entré par le pont du Corbeau, l'un des ponts qui accèdent au centre historique de Strasbourg, où des chalets de bois, proposant vin chaud et produits locaux, attirent des touristes venus du monde entier, un homme fiché S, âgé de 29 ans, a ouvert le feu dans plusieurs rues du centre-ville, avant de réussir à prendre la fuite.
 
Le dernier bilan, dressé par la préfecture à 03H30, faisait état de trois personnes tuées, cinq blessés graves et six blessés légers.
 
En l'espace de quelques minutes, la foule présente dans les allées illuminées de la métropole alsacienne a été évacuée par les forces de l'ordre, les restaurants barricadés, le centre-ville bouclé et évacué.
 
Devant le café "Les Savons d'Hélène", à une dizaine de mètres du restaurant de Mouad, un homme allongé sur le sol, recouvert d'une couverture de survie, est secouru par des agents et entouré par des proches, a constaté un journaliste de l'AFP.
 
Rapidement évacué dans une ambulance des pompiers, il saigne abondamment à hauteur du visage. Seuls les sirènes d'un ballet incessant de voitures de police et d'ambulances rompent le silence qui s'est abattu sur le centre-ville.
 
Sur la place Kléber, habituellement effervescente à deux semaines des fêtes de Noël, un point de regroupement des victimes a été installé, avant d'être levé en milieu de soirée une fois l'ensemble des victimes évacuées vers les centres hospitaliers de Strasbourg.
 
- Confinement levé -
Juste après la fusillade, les forces de l'ordre ont demandé aux rares passants présents et aux habitants du centre-ville de "se mettre à l'abri".
 
"On a été confiné dans un restaurant. Le restaurateur a eu des consignes. Il nous a tous emmenés dans le fond de la salle. On a éteint toutes les lumières", a raconté Michèle, fonctionnaire, qui dînait dans une rue à proximité du lieu des coups de feu.
 
Vers 01H30 mercredi, les personnes confinées dans les restaurants et bâtiments du centre-ville ont commencé à être évacuées, tout en étant fouillées avant de quitter le périmètre du centre.
 
Le confinement de l'île centrale de Strasbourg a été levé à partir de 02H00.
 
La rue des Grandes Arcades, où l'attaque s'est notamment passée, restait en partie bloquée par des rubalises avec des policiers armés en empêchant l'accès. Quelques véhicules de pompiers étaient toujours sur place.
 
Dans les rues du centre-ville quasiment désertes au milieu des illuminations de Noël, quelques personnes rentraient chez elles ou dans leurs hôtels, après avoir été bloquées pendant des heures.
 
En pleine nuit, un bouquiniste remballait son étal abandonné en début de soirée. "J'étais allé chercher mon véhicule vers 19H40 et là, on m'a dit que je ne pouvais plus passer. J'ai entendu mais je n'ai rien vu", a-t-il raconté à l'AFP.
 
Dans un tweet, la police du Bas-Rhin a conseillé d'éviter le quartier du Neudorf, au sud du centre-ville. C'est dans ce quartier, survolé jusque tard dans la nuit par un hélicoptère, que se serait retranché l'assaillant.
 
Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour "assassinat, tentative d'assassinat en relation avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs terroriste criminelle".

Nike Hypervenom Phantom III Low