Fil info
18:15RT : La journée du 19 mars fait l'objet d'un préavis de grève. Rendez-vous sur l'info-trafic du site transport de la Rég… https://t.co/yYAIuL8GXt
18:15RT : Ian Brossat finalement invité le 4 avril sur France 2. On l'avait dit et redit !
18:13RT : Les chats communistes apprenant que est bien invité sur le 4 avril. https://t.co/ajLzbbD5hq
18:13RT : Le gvrmt a trouvé un fusible bien pratique. Remplacer un prefet incompétent par un autre tout aussi incapable qui n… https://t.co/dEcGBLdzmU
17:55Périgueux : Expliquer aux écoliers l’histoire des Harkis -> https://t.co/3OEFbFKlNT
17:53Chantérac : Restructurer les espaces -> https://t.co/dWxIFFQsK0
17:45RT : NOMINATION : Le vient d'annoncer que le , Didier Lallemand, va remplacer le… https://t.co/KhYusqmTxO
17:43RT : Merci à toutes et tous pour votre mobilisation. https://t.co/MZnKf27vvp
17:43Demain, manifestation à Limoges, à l'appel de plusieurs syndicats. Rassemblement à 10h30 carrefour Tourny.
17:41Le préfet de la région Nouvelle-Aquitaine Didier Lallement sera le futur préfet de police de Paris. L'annonce a été… https://t.co/Qube5H3DEy
15:42Périgueux : Quand les mots d’enfants deviennent poésie -> https://t.co/Q9d5cEpd8m
13:36Périgueux : De la préhistoire à aujourd’hui -> https://t.co/A8RQGgfebY
11:34France : Grand débat, le PCF formule dix propositions -> https://t.co/xLhTorwYFJ
11:00# # - : A la découverte de notre patrimoine autour de l’étang de La Crouzille -> https://t.co/oRJfKc1mE1
10:58# # - : La fête de la patate un rendez-vous annuel qui plaît -> https://t.co/SPbvPwJ6Zs
10:54# # - : La commune a souhaité la bienvenue aux nouveaux habitants -> https://t.co/q76CXKash4
10:52# # - : Un carnaval haut en couleurs -> https://t.co/LdyWvq8ZVM
10:49# # - Croisille-sur-Briance : Belle réussite du loto des écoles -> https://t.co/tjdrj17hSd
10:46# # - -Bonnet-Briance : L’école a participé à la semaine du jardinage -> https://t.co/zVUlD8mQQo
10:43# # - : Après-midi spectacle le 24 mars -> https://t.co/fkUPLAToKS
10:39# # - -Junien : Météorythmes ouvre sa scène -> https://t.co/XeNZZW0Kec
10:36# # - -Vienne : Un nouveau chapitre pour la «Journée du livre» à Saint-Martin-de-Jussac -> https://t.co/1jMrsty4Aj
10:32# # - : Solidarité : 3 mois de mobilisation qui ont permis d’aider Mathis -> https://t.co/50ArFVBs0f
10:29# # - : Le rugby va continuer sur la commune -> https://t.co/CCqCwQOHiM
10:27# # - : Un séjour à la montagne qui a ravi 48 jeunes -> https://t.co/rcq3hAkvIj
09:28Région : Deux journalistes menacées par un homme armé d'un couteau à Saint-Junien (87) | L'Echo https://t.co/GQvYxkuzTA via
08:30Ville-porte du des , est la première destination de la semaine de 👟👟 Emprunte… https://t.co/Cwj7gI6m1n
21:02 Je n'y suis jamais allé mais je vois des panneaux sur la route d'Eymoutiers au niveau de Aureil oui
20:20# # - -Vienne : Mercredi à Boisseuil, une vie acoustique -> https://t.co/qbQuqqQHg1
20:17# # - : Les 16 logements de la résidence Montmailler rénovés et adaptés -> https://t.co/kNoq6f0e72
20:14# # - : Chantecaille : la ferme bio permacole ouvre son gîte -> https://t.co/DWO7fD2OCe
20:12# # - -Vienne : Les Stylos rouges peinent à mobiliser -> https://t.co/TO8OLkovxP
20:08# # - : Métropole, une déchetterie nouvelle génération -> https://t.co/VIvjZllc0A
20:03# # - -Vienne : Marche pour le climat, 2500 personnes à Limoges -> https://t.co/HW6MsJsI7C
19:58Région : Limoges, nid de la psychogériatrie -> https://t.co/JuKXsWqnTb
19:55Région : Du nouveau dans la formation des conducteurs poids-lourds -> https://t.co/OCOgfCKuyk
19:07Indre : BASKET : Le Poinçonnet cueilli d’entrée par Sceaux -> https://t.co/60WKo4omb0
18:41Dordogne : Intrigues entre Arcachon et la forêt Landaise -> https://t.co/KIVRe0QfE8
18:38Trélissac : Les brasseurs de Dordogne partagent leur savoir-faire -> https://t.co/ADeusmcu7m
18:37RT : Cinq trains de la ligne Paris-Limoges bloqués à cause d’un colis suspect - France 3 Nouvelle-Aquitaine https://t.co/RJbNvkEWrM
18:32Terrasson-Lavilledieu : L’Etat et les élus locaux pas sur la même longueur d’ondes -> https://t.co/KtFrfPRfqb
18:30Sarlat-la-Canéda : Conseil municipal : clash à la mairie de Sarlat -> https://t.co/VYGnREecVR

Strasbourg sous le choc, le tireur du marché de Noël toujours recherché

L'auteur de l'attaque, qui a fait trois morts et treize blessés mardi soir à Strasbourg, est toujours en fuite mercredi, traqué dans une ville sous le choc après une attaque meurtrière contre son marché de Noël. "Le tireur est toujours recherché. Il a failli être pris hier soir (...) mais s'est volatilisé" après des échanges de tirs avec des policiers, a expliqué le maire de Strasbourg, Roland Ries, sur Europe 1. L'homme de 29 ans, fiché "S" (pour Sûreté de l'État) pour radicalisation islamiste, a ouvert le feu mardi peu avant 20H00 en trois points du centre historique de Strasbourg dans des rues commerçantes au milieu du célèbre marché de Noël de la ville, qui attire chaque année deux millions de touristes. Un nouveau bilan provisoire communiqué mercredi matin par la préfecture faisait état de trois personnes tuées, huit blessés graves et cinq blessés légers. "Certains ont eu une balle dans la tête", a également indiqué Roland Ries, sur BFMTV. Selon le maire de la capitale alsacienne, les victimes sont principalement des hommes, dont un touriste d'origine thaïlandaise. Près de 420 policiers sont mobilisés - sécurité publique, CRS, PJ, Raid, Raid Bièvres, BRI, SDAT et police scientifique. Il "ne peut être exclu" que le fuyard soit passé en Allemagne, a indiqué le secrétaire d'État Laurent Nuñez, ajoutant qu'un "bouclage des frontières a été assuré, ainsi "qu'un bouclage périmétrique autour de la ville de Strasbourg". Le parquet de Paris a ouvert une enquête pour "assassinats, tentatives d'assassinats en relation avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs terroriste criminelle". "La motivation terroriste n'est pas encore établie", a estimé mercredi matin M. Nuñez sur France Inter, invitant "à la plus grande prudence" sur la qualification des faits. - Boule au ventre -L'assaillant est "un individu connu en droit commun pour beaucoup de délits autres que liés au terrorisme, il n'a même jamais été connu pour des délits liés au terrorisme", a indiqué M. Nuñez. "Il a fait plusieurs séjours en prison et c'est à l'occasion de ces séjours en prison qu'a été détectée une radicalisation mais dans la pratique religieuse, jamais de signe de passage à l'acte", a précisé le secrétaire d'État. Selon une source proche du dossier, il devait être interpellé mardi matin par les gendarmes dans une enquête de droit commun mais a échappé à cette arrestation. Blessé par une patrouille de soldats de l'opération Sentinelle, il a par deux fois échangé des coups de feu avec les forces de sécurité mais est parvenu à s'enfuir, a encore expliqué Christophe Castaner. Des opérations de police ont également eu lieu mardi soir dans le quartier du Neudorf, au sud du centre-ville, mais sans conduire à son arrestation. Mercredi matin, la circulation avait repris dans cette zone, ont constaté des journalistes de l'AFP. - Urgence attentat -Dans le centre-ville de Strasbourg, qui avait été bouclé et évacué jusqu'à 02H00 du matin, la place de la cathédrale, point névralgique du marché de Noël, était encore quasi déserte vers 07H30. Les camions poubelle et de livraison circulaient comme tous les matins. "On a eu la boule au ventre en partant (travailler ce matin à Strasbourg) parce qu'on fait le centre-ville. On ne sait pas comment ça va se passer", s'inquiétait Cathia, livreuse habitant à Erstein au sud de Strasbourg, présente dans une des rues ensanglantées la veille. À quelques pas de là, place Kléber, au pied de l'emblématique sapin de Noël resté illuminé toute la nuit, les employés municipaux salaient le sol gelé, tandis que quelques policiers armés étaient présents dans le centre de la ville ainsi que plusieurs équipes de télévision. Etudiant en médecine, Antoine, 20 ans, avait "du mal à croire que c'est arrivé ici". "On n'arrive pas à coller l'idée d'une telle violence à côté de lieux qu'on fréquente tous les jours. On a du mal à imaginer l'après, car on a jamais vécu ça. C'est une première fois à Strasbourg, une ville assez paisible". Le marché de Noël restera fermé mercredi, les drapeaux mis en berne et les spectacles annulés. Les écoles, collèges et lycées seront ouverts pour les élèves ne pouvant pas être gardés par leurs parents. Le gouvernement a porté le niveau du plan Vigipirate à "urgence attentat", niveau maximum du plan Vigipirate. La France vit sous une menace terroriste élevée depuis la vague d'attentats jihadistes sans précédent qui a fait 246 tués depuis 2015. Cette année, deux attaques avaient déjà frappé le pays: l'une au couteau le 12 mai à Paris, faisant un mort et dont l'auteur, Khamzat Azimov, avait grandi à Strasbourg. Le 23 mars, à Carcassonne et à Trèbes (Aude) Radouane Lakdim avait tué quatre personnes.