Fil info
22:02# # - -Vienne : «Je lis, j’élis» : les coups de cœur des enfants dévoilés -> https://t.co/gu16a1kCD7
21:56# # - -Vienne : Agriculteurs, acteurs de l’énergie renouvelable -> https://t.co/5bBGSNSrKW
21:53# # - -Vienne : La Conf’87 invite les députés à s’engager pour une autre PAC -> https://t.co/SEcFTMPrHL
21:49Région : Gare de Limoges, disparus et cachés depuis 40 ans, des décors Art déco retrouvés -> https://t.co/DdSJ7JDFRH
21:46France : Se reconnaître coupable, le premier pas -> https://t.co/WSTYedMhNu
18:55Indre : Radio France : l’appel du 18 juin massivement suivi -> https://t.co/Y7UbklKoBb
18:52Indre : Grève du Bac reconduite -> https://t.co/ng4AVSnXzR
18:47Châteauroux : Accueil à la mairie : ce qui va changer -> https://t.co/e8ssTcrfFv
18:10RT : Non, BFMTV ne se trompe pas en convertissant 1,69 franc (de 1973) en 1,50 euro (de 2018), contrairement à ce qu'aff… https://t.co/C4qP6volvj
18:08RT : 🇫🇷 | Le 23 mars 2018 à Trèbes, le lieutenant-colonel BELTRAME s'est sacrifié pour que vivent des i… https://t.co/WAf8WvUUHG
17:55RT : Un ours polaire affamé a été repéré en périphérie de la ville industrielle de Norilsk, dans l'Arctique russe, en tr… https://t.co/DjLrDEVXR3
17:54RT : Un limougeaud participe ce soir à l’émission présentée par Samuel Etienne. Nous lui souhaitons bonne chance 💪 https://t.co/j38kI50LGJ
17:54RT : Le directeur de l’Humanité, sera en direct sur notre page à 18h, il donnera des info… https://t.co/YHtLRimefk
16:54Marquay : Recueil de fonds pour restaurer l’église -> https://t.co/KkmxI011pP
15:40Coulounieix-Chamiers : Jour de fête pour les enfants -> https://t.co/KAM6R3WoBD
15:00RT : Après près de 36 heures de garde à vue, le postier a été libéré sans qu’aucune charge soit retenue co… https://t.co/FEfoIgHpm0
14:13RT : La 2ème séance plénière du conseil municipal des enfants de la Ville de se déroulera ce samedi à partir de… https://t.co/rzFat27dB1
14:12Périgueux : Pas de vacances pour la colère -> https://t.co/kylBrSMpP7
13:34RT : Dehors et prêt à continuer à nous battre pour gagner cette grève ! Juste merci à toutes et tous du fond de mes trip… https://t.co/dP3VfwMGnt
13:34RT : Après près de 36 heures de garde à vue, le postier a été libéré sans qu’aucune charge soit retenue co… https://t.co/FEfoIgHpm0
13:30RT : |Concerts d'artistes 100% locaux vendredi 21 juin dès 15h à la Chapelle de la Visitation. Au progr… https://t.co/8RJcqD7nwF
13:29RT : Tout le monde se souvient de mots du gouvernement « grâce au privé les petites lignes seront sauvées ». Les masquen… https://t.co/ryyDZlxRN9
11:24Sigoulès : La cantine bio et local décroche le plus haut label Ecocert -> https://t.co/5wn1Tw9rGx
11:18Bergerac : C’est parti pour la navette gratuite en cœur de ville -> https://t.co/yvs0jMJEpr
10:16RT : La est en vigilance jaune aux . Soyez prudents lors de vos déplacements, adaptez votre cond… https://t.co/FHI1xVT9T3
07:53# # - : 285 randonneurs réunis pour la trisomie 21 -> https://t.co/nfHR8EvDXv
07:51# # - -Vienne : Au collège Renoir, on demande plus de moyens -> https://t.co/DTF74yE1vb
07:49# # - -Vienne : Jour de philo pour le bac, jour de grève pour les professeurs -> https://t.co/zwHsbKaeiR
07:48# # - -Vienne : L’école de Saint-Pardoux occupée -> https://t.co/4dWbKLLRpP
07:45# # - -Vienne : Claude Virole reçoit la médaille d’honneur de la protection judiciaire de la jeunesse -> https://t.co/gyliXQIN19
07:43# # - -Vienne : Vingt ans pour relayer la mémoire -> https://t.co/BH1pKEaS8o
07:41Région : Deux semaines pour apprendre à s’engager... -> https://t.co/BbbXJIa8eP
07:38Région : Handicap, une application numérique inédite en France -> https://t.co/c6ai7QkEW5

Des cheminots privés de travail

à l’appel de la CGT, une cinquantaine de cheminots des départements du Limousin, d’Indre et du Lot a manifesté leur colère devant le siège limougeaud de la SNCF. Farouchement opposés à l’externalisation de leurs missions vers le privé, les cheminots entendaient bien interpeller leur directeur d’établissement. En vain.Arborant leur tenue orange, munis de leurs outils et de leurs drapeaux à l’effigie de la CGT, une cinquantaine de cheminots du secteur de Limoges (qui s’étend de l’Indre au Lot en passant par les trois départements du Limousin) a donné de la voix hier matin à Limoges. Déçus par l’absence de leur directeur d’établissement, les 50 cheminots sont allés perturber la circulation autour de la gare.Apprenant que la direction de leur établissement se préparait à «externaliser» la grande majorité des missions des cheminots qui travaillent sur la voie, la CGT a déposé un préavis de grève pour la journée d’hier. Dans le même temps, l’organisation syndicale appelait dans un tract «tous les cheminots à se rassembler en apportenant leurs outils de travail et des tenues de travail pour bien montrer au directeur d’établissement que l’externalisation ne peut et ne doit pas aller au delà de ce qui est déjà réalisé actuellement». Récemment, une journée de travail avait lieu à Limoges durant laquelle «un dirigeant national est venu expliquer à l’encadrement comment il fallait procéder pour externaliser notre travail. On voit bien la volonté de confier les choses au privé alors même que nous aurions les moyens» déplore Philippe Blanchon, cheminot et responsable CGT. Et ce projet d’externalisation, autrement de sous-traitance du secteur privé, est perçu par le syndicat comme «une attaque sans précédent contre les cheminots, menée par un cheminot. Notre dirigeant ouvre encore plus la porte aux entreprises privées : externalisation prévisible de 100% des investissements et de 25 à 30 % de la maintenance. Et ce n’est certainement qu’un début. Pire ce seraient des cheminots de l’établissement qui organiseraient l’externalisation et d’autres qui superviseraient les agents du privé !». En effet, «aux réunions, on nous a expliqué qu’il faut désormais passer du savoir-faire au savoir faire faire ! C’est écrit noir sur blanc» s’exlame Philippe Blanchon. Avant d’ajouter : «Est aussi écrit qu’au début il faudra savoir payer plus cher les entreprises extérieures, même si elles coûtent davantage que les cheminots !» Dans son communiqué, la CGT explique effectivement qu’«on nous parle de performance économique mais SNCF Réseau veut externaliser quel que soit le coût. La règle depuis cet automne est : "On sature les ressources du privé et ensuite on verra ce qu’on garde pour les cheminots". On fait appel à l’intérim alors que plus de 500 cheminots sont sans travail sur la Nouvelle-Aquitaine».Max travaille à Guéret sur la voie et s’occupe de la maintenance des rails, des traverses ou encore de la signalisation : «Nous sommes très inquiets de ces projets d’externalisation, surtout que le nombre de cheminots ne fait que baisser depuis de très nombreuses années. Et on sait très bien que le privé a une notion de rentabilité, qu’il n’est pas là simplement pour faire du service public mais avant tout pour gagner du pognon».La cinquantaine de grévistes avait donc des comptes à demander au directeur d’établissement du vaste secteur de Limoges. Sauf qu’il n’est jamais venu. «Seule la responsable des ressources humaines est allée à notre rencontre mais ce n’est pas elle qui décide. Lorsqu’elle arrivée au siège, nous étions déjà partis mais vu que son bureau était ouvert, nous lui avions mis tous nos outils dans son bureau, les appareils de mesure ou les clés. Mais nous n’avons rien dégradé» souligne le responsable syndical qui se rend bien compte que ça va être de plus en plus compliqué de «tenir les gars». Il rappelle néanmoins que les cheminots n’ont «rien contre les salariés du privé, tout le monde a droit au travail. Nous défendons simplement le nôtre, nos équipes territoriales, pour que les gens aient du travail sur leur territoire».