Fil info
07:40Région : Les label E3D remis à des établissements scolaires -> https://t.co/egLLy1Mxgl
07:37# # - : Les Tambours du Bronx en concert samedi -> https://t.co/lwli5iD41s
07:35# # - -Vienne : Librairie occitane Un concert avant l’exposition -> https://t.co/hLxN7Ro5qt
07:33# # - -Vienne : La Résistance des «petites gens» contée par des objets du quotidiens -> https://t.co/cm7fDQ5y6n
07:31# # - -Vienne : Le Conseil départemental tire à boulets rouges sur le gouvernement -> https://t.co/tcLv05hf19
07:28Région : Le PNT Périgord-Limousin favorise la biodiveristé -> https://t.co/Q4dkylCGy4
06:24Bardou : Le blessé longtemps prisonnier de sa voiture -> https://t.co/TbQ80nCPt8
23:10Périgueux : La culture occitane se porte (très) bien -> https://t.co/MBTP9MyAXL
22:23Nontron : La Dordogne perd René Dutin -> https://t.co/OjbH5onrFt
20:15Chamberet : Le village accordéon -> https://t.co/wAaMdVF4Z9
20:10 vous êtes tellement mignons... 7 milliards de vies humaines, une terre qui dégueule de nos rejetons, et vous...
19:41RT : Cérémonie de l'arbre de la Paix à Malemort, le 10 octobre 2019 https://t.co/DZCjrLCujC
18:36Sarlat-la-Canéda : Le projet d’abattoir de volailles grasses est en bonne voie -> https://t.co/ZD8PMJIqLK
18:33RT : Droit de retrait : deux inspecteurs du travail mettent en garde la . Un juste rappel à la loi. L’entrave du d… https://t.co/poQYanFPJg
14:03À lire avec attention. c’est une idée à travail… https://t.co/r9JM3uYj62
13:46Boulazac : Matthieu Ricard et Alexandre Jollien à Boulazac -> https://t.co/QfJ02ReLsH
13:44Merci à pour cette mise en lumière des activités du ! Un club avec des enfants qui viven… https://t.co/ITA7UL2gpZ

Etudiants étrangers, la sélection par l'argent!

Université

À compter de la rentrée 2019, les frais d’inscription à l’université pour les étudiants non européens vont augmenter. Une réforme annoncée par le Premier ministre en novembre dernier, présentée comme une «stratégie nationale d’attractivité des étudiants internationaux.» Des universités renâclent comme celle de Limoges. 

À l’université de Limoges, le choc produit à l’annonce de la mesure est proportionnel à la hausse des frais : brutal. Pour Samir Malem, étudiant algérien inscrit en master 2 sémiotique et stratégies, cette annonce subite est un acte «discriminatoire» et source d’incertitude pour l’avenir. Titulaire d’un master anglais en Algérie, ce dernier est non boursier comme la plupart des étudiants africains. Ses ressources principales viennent de son activité d’enseignant d’anglais dans le privé, à raison de quatre heures par semaine et de quelques heures effectuées en tant qu’arbitre au district de Limoges. Et de s’insurger : «On a déjà dû payer le billet d’avion, payer pour les frais de visa et justifier nos ressources avec au moins 7 000 euros sur notre compte bancaire comme garantie et maintenant les frais vont être multipliés par 16 !»

Une augmentation qui obéit à une logique de «rentabilité économique» non bénéfique pour l’université française qui va «perdre pas mal de cerveaux», selon ses camarades Souleymane Drame étudiant sénégalais en master 2 manager territorial et Mohamed Bakkali étudiant marocain en master 2 sémiotique et stratégies, le financement de leurs études est une source de stress quotidien à laquelle va s’adjoindre une autre à la rentrée prochaine. Même s’ils apprécient le cadre de vie unique à Limoges et son coût abordable, ils regrettent un manque d’accompagnement et une offre de travail à laquelle les étrangers accèdent difficilement en dépit de candidats qualifiés.

Un grand nombre de ces étudiants étrangers comptent sur leurs familles pour subvenir à leurs besoins tous les mois. «Nos parents nous aident énormément, ils font beaucoup de sacrifices pour que l’on puisse faire nos études ici» expliquent les deux étudiantes en master 1 santé publique Katia Mansour et Chaima Chebil, avant d’ajouter «quand cela arrivera, on pense qu’on sera obligées de retourner chez nous car les études ne seront plus accessibles pour nous ici».

Faisant partie de la «stratégie d’attractivité du gouvernement», l’impact de la mesure gouvernementale se fera ressentir différemment par les étudiants étrangers en fonction de leur pays d’origine et de leurs milieux sociaux.

Yilin Luo, étudiante chinoise en 3e année de LEA concède le caractère «brusque» de cette hausse, celle-ci ne devrait selon elle, ne constituer en aucun cas un frein quant à l’intérêt des étudiants chinois à poursuivre leurs études en France. «Certes les frais d’inscriptions seront plus élevés, mais le coût des études reste moindre par rapport aux frais qu’exigent les universités américaines», explique-t-elle.

Alain Célérier, directeur de l'université de Limoges estime que ce n’est pas la solution idéale et que les universités françaises doivent trouver un autre moyen pour arriver aux objectifs économiques fixés.

De leur côté, les étudiants étrangers rencontrés saluent cette position et espère qu’elle va se généraliser partout en France.

Massil Choubane

Air Max 20K T8 Shoes