Fil info
18:46Châteauroux : La Banque de France pour une bouchée de pain -> https://t.co/dXJTOwS5SN
18:41RT : Notre maison brûle regarde l' et tente de faire oublier qu'il a validé l'accord UE-Merco… https://t.co/VbZVVraRbs
18:30Montgivray : Deux jours auprès des agriculteurs -> https://t.co/f1hifxaiSV
16:51 C'est triste......très triste
16:48Le jeune Tristan a été retrouvé mort en fin de matinée par les gendarmes. D'importants moyens avaient été engagés p… https://t.co/4oB5Qe6mER
15:59Sarlat-la-Canéda : Les Musicales : splendide partition à deux -> https://t.co/uGRZcLuSUS
13:26Le Lardin-Saint-Lazare : Dans le Sarladais, il percute un piéton... et poursuit sa route -> https://t.co/PbPfiKGMAT
12:04RT : | A partir du 26/08, circulation interdite sur la RD 54 en raison de travaux de réhabilitation du barr… https://t.co/f9BPI4XDKC
12:03RT : Toile sous les étoiles : projection gratuite du film "Le sens de la fête" demain soir quartier du Sablard 👉… https://t.co/XK3HYLVfMb
11:57# # - -Vienne : Appel à témoin après la dispartition d'un mineur -> https://t.co/ypw55Tmk1l
08:02Bergerac : Mais ce qu’il va faire chaud, et jusqu’à Périgueux -> https://t.co/KhBlaoNhCR
07:36# # - : L’été une période propice aux chantiers -> https://t.co/pi2HoJbemY
07:33# # - -Vienne : L’opérette fait son festival -> https://t.co/VvELKj8ODX
07:31Région : La bataille de Fatima et son bébé pour obtenir un endroit où dormir -> https://t.co/bcVaVd1HCv
07:28Région : Le futur version arts du cirque -> https://t.co/zW3WQxMwtO
06:41La Bachellerie : Dans l'accident, la voiture se retrouve sur le toit -> https://t.co/MgcYpQDRZl
23:23Villamblard : Une... étoile dans le Bergeracois -> https://t.co/YBWF18vM9i

Etudiants étrangers, la sélection par l'argent!

Université

À compter de la rentrée 2019, les frais d’inscription à l’université pour les étudiants non européens vont augmenter. Une réforme annoncée par le Premier ministre en novembre dernier, présentée comme une «stratégie nationale d’attractivité des étudiants internationaux.» Des universités renâclent comme celle de Limoges. 

À l’université de Limoges, le choc produit à l’annonce de la mesure est proportionnel à la hausse des frais : brutal. Pour Samir Malem, étudiant algérien inscrit en master 2 sémiotique et stratégies, cette annonce subite est un acte «discriminatoire» et source d’incertitude pour l’avenir. Titulaire d’un master anglais en Algérie, ce dernier est non boursier comme la plupart des étudiants africains. Ses ressources principales viennent de son activité d’enseignant d’anglais dans le privé, à raison de quatre heures par semaine et de quelques heures effectuées en tant qu’arbitre au district de Limoges. Et de s’insurger : «On a déjà dû payer le billet d’avion, payer pour les frais de visa et justifier nos ressources avec au moins 7 000 euros sur notre compte bancaire comme garantie et maintenant les frais vont être multipliés par 16 !»

Une augmentation qui obéit à une logique de «rentabilité économique» non bénéfique pour l’université française qui va «perdre pas mal de cerveaux», selon ses camarades Souleymane Drame étudiant sénégalais en master 2 manager territorial et Mohamed Bakkali étudiant marocain en master 2 sémiotique et stratégies, le financement de leurs études est une source de stress quotidien à laquelle va s’adjoindre une autre à la rentrée prochaine. Même s’ils apprécient le cadre de vie unique à Limoges et son coût abordable, ils regrettent un manque d’accompagnement et une offre de travail à laquelle les étrangers accèdent difficilement en dépit de candidats qualifiés.

Un grand nombre de ces étudiants étrangers comptent sur leurs familles pour subvenir à leurs besoins tous les mois. «Nos parents nous aident énormément, ils font beaucoup de sacrifices pour que l’on puisse faire nos études ici» expliquent les deux étudiantes en master 1 santé publique Katia Mansour et Chaima Chebil, avant d’ajouter «quand cela arrivera, on pense qu’on sera obligées de retourner chez nous car les études ne seront plus accessibles pour nous ici».

Faisant partie de la «stratégie d’attractivité du gouvernement», l’impact de la mesure gouvernementale se fera ressentir différemment par les étudiants étrangers en fonction de leur pays d’origine et de leurs milieux sociaux.

Yilin Luo, étudiante chinoise en 3e année de LEA concède le caractère «brusque» de cette hausse, celle-ci ne devrait selon elle, ne constituer en aucun cas un frein quant à l’intérêt des étudiants chinois à poursuivre leurs études en France. «Certes les frais d’inscriptions seront plus élevés, mais le coût des études reste moindre par rapport aux frais qu’exigent les universités américaines», explique-t-elle.

Alain Célérier, directeur de l'université de Limoges estime que ce n’est pas la solution idéale et que les universités françaises doivent trouver un autre moyen pour arriver aux objectifs économiques fixés.

De leur côté, les étudiants étrangers rencontrés saluent cette position et espère qu’elle va se généraliser partout en France.

Massil Choubane

Air Max 20K T8 Shoes