Fil info
18:36Indre : La gendarmerie alerte sur les risques de la cybercriminalité -> https://t.co/uVQ86yzlIE
18:34Indre : La « Berrichonne de l'Indre » monte à Paris ! -> https://t.co/HdmkRrKrC1
18:13Coulounieix-Chamiers : « La plus grande cause, c’est de faire société » -> https://t.co/MVStFkNLXU
17:29Argenton-sur-Creuse : Une nouvelle clinique vétérinaire dédiée au bien-être animal -> https://t.co/wL2yKR7vlz
17:29Le Magny : Rudy Rübel ranime l'hôtel- restaurant du bourg -> https://t.co/WCPMFnCRXl
17:04Sarlat-la-Canéda : Containers enterrés : une petite révolution pour l’usager -> https://t.co/h2pv9p7FyV
16:56Corrèze : Un mandat pour redonner du tonus -> https://t.co/bvnVIVU0kR
16:44Tulle : Solidarité -> https://t.co/hehRVi2g2x
16:34Tweet de L'Echo Haute-Vienne () L'Echo Haute-Vienne () a tweeté : # - -V… https://t.co/iYMMLmM52I
16:03Marsac-sur-l'Isle : Elles en ont toujours sous le capot -> https://t.co/jHXANXC9ce
15:07Périgueux : Beynac, Bourdeilles, Vendoire : mauvais temps pour le bitume -> https://t.co/ByDJnuup8R
14:48Dordogne : Cupidon du Vern, tombeur du Salon -> https://t.co/O4anY1bmds
09:36RT : Immersion dans le Périgord, au cœur de la préparation de l'ex-champion d'Europe du 3000 mètres steeple,… https://t.co/9dQmiLjNSd
08:52France : Le monde maritime s’invite à la BFM -> https://t.co/K9V652dbOU
08:49Région : "Pas de TGV pour les ploucs" de Bernard Cubertafond, universitaire -> https://t.co/Zv1ccZEEQw
08:36# # - -Vienne : L’hommage de la CGT Energie à Gérard Pelaudeix -> https://t.co/2NQValiDOt
07:57# # - -Vienne : SNCF, le coût de l’externalisation sur l’emploi et la sécurité -> https://t.co/z7qqajBQvm
07:51# # - -Vienne : L’avis d’expulsion des Gilets jaunes des Casseaux expire aujourd’hui -> https://t.co/sGt2m3q49t
07:49Région : Protéger les troupeaux et la biodiversité -> https://t.co/CpF8fTzZKr
07:46Dordogne : Tribunal de Grande Instance de Périgueux, rendre un avenir possible -> https://t.co/zwe3HsXSDv

Surenchère des USA contre Maduro

VENEZUELA

Des sanctions contre la compagnie pétrolière vénézuélienne : la dernière trouvaille des Américains.
Alors que l’opposant autoproclamé de Maduro, Juan Guaido, appelle à manifester aujourd’hui « pour exiger des forces armées qu’elles se mettent du côté du peuple », puis samedi, « pour accompagner le soutien de l’Union européenneetl’ultimatum »,lesÉtats-Unis ont encore fait monter la pression contre le président élu du Venezuela.
Dans la nuit de lundi à mardi, Washington a annoncé des sanctions contre la compagnie pétrolière vénézuélienne PDVSA, accusée d’être « un véhicule de corruption », lui interdisant de faire du commerce avec des entités américaines et gelant ses avoirs à l’étranger. Et John Bolton, conseiller à la sécurité nationale de la Maison Blanche, d’aller jusqu’à exhorter l’armée et les forces de sécurité vénézuéliennes à accepter la transition « pacifique, démocratique et constitutionnelle » du pouvoir.
« Un chemin illégal »
« Le sang qui peut couler au Venezuela sera sur vos mains, Donald Trump », a riposté dans la foulée Nicolas Maduro sur la télévision nationale. Puis de dénoncer à l’occasion d’une cérémonie pour accueillir les diplomates vénézuéliens de retour au pays après la rupture des relations diplomatiques entre Caracas et Washington : « Les États-Unisontdécidéaujourd’hui  reprendrelechemindevolerl’entreprise Citgo [raffineur américain, filiale de PDVSA, Ndlr] au Venezuela, c’est un chemin illégal.»
Illégale est également le qualificatif employéparleKremlin, hier, pour condamner l’intervention américaine. « Les autorités légitimes du Venezuela considèrent ces sanctions comme illégales et nous nous joignons totalement à ce point de vue », a déclaréauxjournalistesleporteparole du Kremlin, Dmitri Peskov, accusant les États-Unis de « concurrence déloyale » et d’« ingérence flagrante ». En Europe, la France, l’Allemagne, Le Portugal, l’Espagne, les Pays-Bas ont pris l’initiative pour envoyer un ultimatum à Maduro mais demain et après-demain, ce seront tous les ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne qui vont se réunir sur ce sujet à Bucarest. Une nouvelle réunion du groupe de Lima -qui rassemble tous les gouvernements conservateurs d’AmériqueduSudetleCanadaest programmée pour lundi à Ottawa. Enfin, le chef de l’ONU, Antonio Guterres a exprimé lundi devant la communauté caribéenne (Caricom, qui regroupe plusieurs états anglophones des Caraïbes) son opposition à « l’ingérence étrangère dans les affaires intérieures des États » et son combat « pour le respect de la souveraineté ». De concert avec les chefs d’État de la Caricom, ils ont « offert leurs bons offices pour faciliter le dialogue entre les parties en vue de trouver une solution négociée à la crise », selon un communiqué de presse. Se faisant, Guterres a répété le discours porté par sa secrétaire générale adjointe aux affaires politiques, Rosemary DiCarlo, lors de la séance de l’ONU consacrée samedidernierauVenezuela, soulignant « la nécessité de parvenir à une solution politique ». Un discours peu audible dans le brouhahaprovoquéparlesÉtats-Unis.
A.S.