Fil info
18:36Indre : La gendarmerie alerte sur les risques de la cybercriminalité -> https://t.co/uVQ86yzlIE
18:34Indre : La « Berrichonne de l'Indre » monte à Paris ! -> https://t.co/HdmkRrKrC1
18:13Coulounieix-Chamiers : « La plus grande cause, c’est de faire société » -> https://t.co/MVStFkNLXU
17:29Argenton-sur-Creuse : Une nouvelle clinique vétérinaire dédiée au bien-être animal -> https://t.co/wL2yKR7vlz
17:29Le Magny : Rudy Rübel ranime l'hôtel- restaurant du bourg -> https://t.co/WCPMFnCRXl
17:04Sarlat-la-Canéda : Containers enterrés : une petite révolution pour l’usager -> https://t.co/h2pv9p7FyV
16:56Corrèze : Un mandat pour redonner du tonus -> https://t.co/bvnVIVU0kR
16:44Tulle : Solidarité -> https://t.co/hehRVi2g2x
16:34Tweet de L'Echo Haute-Vienne () L'Echo Haute-Vienne () a tweeté : # - -V… https://t.co/iYMMLmM52I
16:03Marsac-sur-l'Isle : Elles en ont toujours sous le capot -> https://t.co/jHXANXC9ce
15:07Périgueux : Beynac, Bourdeilles, Vendoire : mauvais temps pour le bitume -> https://t.co/ByDJnuup8R
14:48Dordogne : Cupidon du Vern, tombeur du Salon -> https://t.co/O4anY1bmds
09:36RT : Immersion dans le Périgord, au cœur de la préparation de l'ex-champion d'Europe du 3000 mètres steeple,… https://t.co/9dQmiLjNSd
08:52France : Le monde maritime s’invite à la BFM -> https://t.co/K9V652dbOU
08:49Région : "Pas de TGV pour les ploucs" de Bernard Cubertafond, universitaire -> https://t.co/Zv1ccZEEQw
08:36# # - -Vienne : L’hommage de la CGT Energie à Gérard Pelaudeix -> https://t.co/2NQValiDOt
07:57# # - -Vienne : SNCF, le coût de l’externalisation sur l’emploi et la sécurité -> https://t.co/z7qqajBQvm
07:51# # - -Vienne : L’avis d’expulsion des Gilets jaunes des Casseaux expire aujourd’hui -> https://t.co/sGt2m3q49t
07:49Région : Protéger les troupeaux et la biodiversité -> https://t.co/CpF8fTzZKr
07:46Dordogne : Tribunal de Grande Instance de Périgueux, rendre un avenir possible -> https://t.co/zwe3HsXSDv

L’Huma fixée sur son sort le 7 février

PRESSE

Le tribunal de commerce de Bobigny dira le 7 février s’il accepte le plan de redressement porté par le journal « l’Humanité ».
Jeudi prochain, les 200 salariés et les milliers de lecteurs de l’Humanité seront fixés sur leur sort. Le tribunal de commerce de Bobigny rendra son délibéré, la procédure de redressement judiciaire semblant privilégiée.
Le quotidien s’est déclaré en cessation de paiements la semaine dernière. Le nombre d’abonnés en hausse et les « bonnes ventes en kiosques » selon le directeur Patrick Le Hyaric, n’ont pas suffi à endiguer la baisse des recettes publicitaires, le recul des crédits de l’État au titre de l’aide à la presse et le refus des banques de s’engager alors même que le titre, indépendant, ne dispose du soutien d’aucun actionnaire susceptible
de le renflouer.
« Loin de sonner le glas de nos titres, cette audience résonne, pour nous, comme un appel à un sursaut collectif qui permette
de construire un modèle économique et éditorial innovant pour l’Humanité et tous ses titres », a estimé le SNJ du journal dans un communiqué. Ce sursaut est déjà en train de s’organiser.
Dans ses colonnes, le journal appelle à une « mobilisation exceptionnelle » des lecteurs, les invitant à organiser « collectes de fonds, débats, banquets de soutien, animations de rue, campagne pour faire découvrir [leurs] journaux ». Une soirée de soutien est également organisée le 22 février à la salle la Bellevilloise, à Paris.
Un appel au soutien auquel le Parti communiste s’est immédiatement associé, soulignant que « L’Humanité, composante historique du pluralisme de la presse française et des combats progressistes, ne peut compter que sur l’engagement de ses équipes, le militantisme, ses lectrices et lecteurs, ses amis ». Et auquel La Marseillaise s’associe également.
A.S.