Fil info
15:52Coulounieix-Chamiers : A la découverte des richesses du sous-sol -> https://t.co/QH6iQpzk1m
15:45Le Blanc : Une foire-expo en demi-teinte -> https://t.co/6Vq6hQvIvv
15:43La Châtre : Un petit nombre de délinquants exaspère tout le monde -> https://t.co/a3EjfuNANO
13:33Creuse : Le tabou du mal-être paysan | L'Echo https://t.co/36YQxxUAgf via
12:34 Ah trop bien ! Ils veulent toujours pas dire "autrice" par contre.
11:24 hummm...les pommes de terre sarladaises ma préféré, au marché du samedi!
10:44 😂😂😂
09:45RT : Région : Un trafic de cocaïne démantelé entre Limoges et Orléans -> https://t.co/MUO48zee2o
09:27Ma très chère collègue Marion (alias ) en couv' de 😍 Rocks ! 😍 (tu auras le droit… https://t.co/XrfuRoU50U
07:49# # - -Vienne : Enseignant, un métier formidable, une loi fort minable -> https://t.co/T7yo5LIqDU
07:47# # - -Vienne : Une nouvelle moto pour initier les adolescents à la prévention -> https://t.co/COYZ9blKIN
07:45# # - : La fête des 50 ans pour les Portugais de Limoges -> https://t.co/jRxC1qdPet
07:42Région : Un trafic de cocaïne démantelé entre Limoges et Orléans -> https://t.co/MUO48zee2o
07:40France : «Que le préfet apporte des réponses, il y a des pistes» -> https://t.co/QryUXyW6ZS
21:09Sympa la mention en couv & l’article sur en p.2 de du jour 🧡 Merci 👍 https://t.co/4PzomCGlY1
19:14RT : [] 🌲🌿🔥 Pour sécuriser et faciliter le travail des qui luttent contre les de , p… https://t.co/zzvyL0i1gb
18:22🔴 Dernier coup de manivelles pour les machines au centre de tri de Limoges ! Demain 6H c’est Poitiers qui traitera… https://t.co/pKeBLdqtY1
18:00RT : Quand ça veut pas, ça veut pas. Un candidat de la liste conduite par Nathalie sous le coup d'une enquête f… https://t.co/f3ggkcRsUq
17:58La Châtre : Berry nature environnement s'apprête à nettoyer nos paysages -> https://t.co/kQVDS7PhiK
17:57Argenton-sur-Creuse : Mariana Ramos, l’héritière de Cesária Évora à l’Avant-Scène -> https://t.co/EcN4pQQrQo
17:55Indre : Une BD pour démocratiser la téléassistance -> https://t.co/7XMPikuprM
17:54Indre : La double vie de Gilles Paris -> https://t.co/BwIz1BlF2D
17:40RT : Nathalie Loiseau : "Ce que j’ai hérité de mon père, c’est la détestation de l’extrême droite." Ouais enfin sauf qua… https://t.co/ha3gSXFwQ0
17:40RT : Réponses de : 1/ « Votre document est un faux » - On l’a authentifié. 2/ « Je n’en ai aucun souve… https://t.co/7hPANIsJGv
17:38RT : Nathalie Loiseau affirme qu'elle ignorait que LaREM était un parti de droite https://t.co/oabcQq70mt
17:37RT : Les sur la Croisette ! Bravo à pour la sélection de son film à la à C… https://t.co/AwkyIh31PN
17:37RT : Soutien à et à Mediapart face aux declarations outrancières de Mme . Et vive la presse libre e… https://t.co/vA8EmwLgqE
17:36RT : C'est le moment de se rappeler que nous fêtons aujourd'hui l'anniversaire du . Plus que jamais, on… https://t.co/tcuTjpFYkk

Denis Durand : « Une hausse du smic de 200 € net payée par les entreprises est possible »

ENTRETIEN

L’augmentation des salaires
et des pensions de retraite est au coeur des revendications portées par les gilets jaunes et la majorité des Français.
Les politiques publiques menées depuis des décennies ont toutes permis aux entreprises de tasser les rémunérations vers le bas.
Une autre politique est possible, comme le démontre Denis Durand, responsable de la section économique du PCF et ancien directeur adjoint de la Banque de France, qui préconise une augmentation du smic de 200 € net par mois.
La Marseillaise : L’une des revendications des gilets jaunes est l’augmentation du pouvoir d’achat pour les salariés et les retraités. Pourquoi cette urgence sociale et salariale ?
Denis Durand : L’une des caractéristiques de la mondialisation financière capitaliste qui s’impose dans le monde depuis quarante ans consiste à peser sur ce qui est nommé de façon impropre le coût du travail. La précarisation et la libéralisation du marché du travail ont pour objet et pour effet de rendre les salariés plus vulnérables vis-à-vis de leurs employeurs.
Ceci est vrai pour les emplois dont le statut juridique, au regard du droit du travail, n’est pas légal ou très limite, comme les temps partiels, l’ubérisation ou les auto-entrepreneurs. C’est vrai en France, en Europe, aux États-Unis. Les bas salaires rémunèrent les « mauvais » emplois pour lesquels les salariés ne sont pas couverts par un CDI, ni une convention collective, sans reconnaissance de leur qualification.
L’Allemagne en est un exemple. Il y a plus de pauvres qu’en France alors que le plein-emploi est proclamé.
La France est-elle un pays de bas salaires ?
D.D. : Oui, la France est un pays de bas salaires. Les politiques publiques, depuis plusieurs décennies, ont sacrifié l’industrie dans de nombreux secteurs et, du coup, nous nous retrouvons avec des emplois dans des secteurs où ils sont moins bien rémunérés, comme les services ou la restauration.
D’autre part, on a subi des politiques au nom de la baisse du coût du travail qui poussent les entreprises à pratiquer des bas salaires. L’exemple caractéristique est l’exonération de cotisations sociales payées par les patrons sur les salaires jusqu’à 1,6 fois le smic.
Comment imaginer un entrepreneur qui accepterait de payer un nouvel embauché au-dessus de ce seuil alors qu’il sait qu’il va payer les cotisations sociales patronales ?