Fil info
11:25RT : Au coeur de la revolution syrienne: Burning Country. Presentation avec Leila Al-Shami au MGT 26.04 21h https://t.co/u6PolgPAVH
10:35RT : Aux conférences de presse, l’ n’aime pas les questions qui fâchent. a demandé à plusieurs reprise… https://t.co/EmdPzLDPlE
10:34RT : Donc la suppression de l'ISF, c'est "pragmatique". Un cadeau de 33 euros par jour pour les 358 000 Français les pl… https://t.co/RJ9stHviQS
10:33RT : Une conférence de presse sans surprise https://t.co/YSvu6cPGJU
10:33RT : Vous avez tort de dire que est sourd. Il n'est pas sourd. Il entend. Le problème est qu'il n'entend que de… https://t.co/OuIXypL91c
10:33RT : C'est sympa de nous emprunter notre slogan, nous sommes communistes, donc partageurs. Je rêve mieux encore : que… https://t.co/lVjj5H4fY4
05:16 : Un planning familial rural dont l’utilité n’est plus à prouver https://t.co/sSWwZ0nll6 via
19:17Indre : La MSA Berry-Touraine à un an des élections internes -> https://t.co/EmRZJxR7Rd
19:02Région : Un planning familial rural dont l’utilité n’est plus à prouver -> https://t.co/XVqh7Gf2m7
18:55Châteauroux : Chœur et chants venus de Russie dimanche à Saint-André -> https://t.co/wPaBfPeVWw
18:45Indre : Le PCF veut convaincre les abstentionnistes -> https://t.co/QOI3EvQ73Z
18:27# # - -Vienne : Le développement de la fibre optique se poursuit sur le territoire de Limoges Métropole -> https://t.co/DdBYH6yIf5
18:26RT : devrait annoncer, dans ses conclusions du « grand débat », son intention de faire « travailler davantage »… https://t.co/NJS30ctbyU
18:24# # - -Vienne : Anne Frank, une histoire d’aujourd’hui pour ne pas oublier hier -> https://t.co/DDQeqqZvu3
18:20RT : « Est-ce que depuis deux ans on a fait fausse route ? » s’interroge . Et là on a envie de dire : « b… https://t.co/EuBnR6N1z8
18:20RT : Pour le moment, il enfile tellement bien les perles qu'il y a de quoi remplir toutes les vitrines de la Place Vendôme...
18:20Samedi, c'est l'ouverture de la pêche du brochet. Hauts-viennois, voisins proches et même touristes en quête de sec… https://t.co/rZuogHCjcs
18:18France : Opéra de Limoges: on revisite la musique de Bach -> https://t.co/3ljG8uALHk
18:07Région : Encourager le tourisme vert -> https://t.co/JUcJWfN6kJ
17:00Le plan d’action, check ! La partenaire, check ! Ne reste que la préparation physique, en bonne voie, et qu’un peu… https://t.co/eMlRQgAwHJ
16:57RT : Le 26 mai, mettons un carton rouge à Macron. Mettons un bulletin rouge, celui de . https://t.co/zwKiMRzyOt
16:55Périgueux : La SNC au service de l’emploi -> https://t.co/7hMcQav05C
16:50Boulazac : Un nouveau timbre célébrant la grotte de Lascaux -> https://t.co/T0YRnEOFVF
16:45Pour ceux qui aiment, Chimène Badi sera à l'espace culturel E. Lelcerc, demain dès 16h. Le public est invité.
15:57Châtillon-sur-Indre : Une semaine magique à Poudlard avec l’accueil de loisirs -> https://t.co/lXc93O8AR3
15:56Argenton-sur-Creuse : Un auteur « préhistorique » à la Maison de la Presse -> https://t.co/f8PoYa5mVT
15:55La Châtre : Soixante exposants et Anaïs Delva attendus à la foire-exposition -> https://t.co/yNDpSn0VIJ
15:44Montignac : Le 8e art à l’honneur à Montignac -> https://t.co/309rQBfHRy
15:42Trélissac : L’engagement d’un homme de bien -> https://t.co/pN2XV7nlpj
12:33RT : De nouveau réunis L’au-delà n’aura jamais été aussi classieux truculent épicurien et stylé https://t.co/J2dERXsnYu
12:30RT : De nouveau réunis L’au-delà n’aura jamais été aussi classieux truculent épicurien et stylé https://t.co/J2dERXsnYu
12:30RT : Près de 1000 personnes, Bravo ! C'est tout simplement le plus grand meeting du à depuis 1… https://t.co/w9FZVYnR4u
12:29RT : Salut l’artiste ! Passe le bonjour à NOIRET et ROCHEFORT... Ils sont désormais ensemble nos Grands Ducs et on les p… https://t.co/yaKY3NndGV
12:26RT : “J’ai la patate” entame avec bonne humeur ce dernier mois de campagne. Via . https://t.co/MFR1ucQRKl
12:26RT : . avait crevé l'écran lors du débat de France 2, il veut aujourd'hui redonner de l'oxygène au PCF. ⬇️ B… https://t.co/UCmakxP009
12:26RT : Européennes. Ian Brossat est politiquement bon, il est jeune et il est unitaire. Pourquoi s’étonner que sa campagne… https://t.co/8JJLwvadoE
12:25RT : ❤❤❤ https://t.co/pPgsCX7fz5

Le service public sous condition

Société

Élisabeth Borne, ministre de la Transition écologique et solidaire, chargée des Transports, était hier en Dordogne. Après Mussidan, elle s’est rendue à Bergerac pour visiter les travaux de rénovation de la ligne ferroviaire Libourne-Bergerac entamés il y a tout juste un mois.

 

Une dizaine de Gilets Jaunes avait prévu un comité d’accueil pour la ministre. Très vite encerclés par les forces de l’ordre, ils n’auront pas eu le loisir de rencontrer cette dernière. C’est donc dans le plus grand calme qu’Elisabeth Borne a ainsi pu se rendre en gare de Bergerac afin d’inaugurer le lancement des travaux de la ligne ferroviaire entre Bergerac et Libourne. Neuf mois de chantier pour le remplacement de plus de soixante kilomètres de voies sont prévus sur cet axe. Les usagers font depuis le voyage par bus de substitution.

Et autant le dire, le service est loin de répondre aux attentes. Assurées par des compagnies privées de cars, les liaisons ne suffisent pas à la demande. Manque de places et retards sur les correspondances, le tout au même tarif que le Ter, ont réussi à créer de l’exaspération chez les voyageurs en ce tout premier mois de travaux. Mais de ces points là il n’en fut pas question ce jeudi avec la ministre, pas plus qu’avec la Sncf présente lors de cette cérémonie. Non, comme c’est souvent le cas dans ce genre de situation, l’heure est plutôt aux ronds de jambe. Il y a pourtant encore peu, ce dossier de rénovation cristallisait de nombreux griefs de la part des élus locaux.

Le président du département de la Dordogne, Germinal Peiro, et le maire de Bergerac l’évoqueront succinctement : « Le plan de financement de la Sncf pour cette rénovation prévoyait une participation des collectivités riveraines à la ligne », insiste ainsi Daniel Garrigue, « et un sentiment d’injustice, voire de révolte, a gagné les élus qui ont dû mettre la main à la poche sous peine de fermeture de la ligne, sans pour autant que ce soit leur champ de compétence ». Pour autant, tous les édiles présents se disent aujourd’hui fiers d’avoir pu contribuer au sauvetage de ce service public. Et ce ne sont de toute évidence pas les derniers qui devront être mis à contribution. « Les chif-fres peuvent donner le tournis», lâche Elisabeth Borne, « ce sont plus de quatre mille kilomètres de voies qui ont besoin de travaux dans notre pays ». La ministre assure ne pas vouloir voir pour seul horizon la fermeture de ces lignes, « elles ont de l’avenir, elles sont utiles. Mais ce n’est pas à Paris que l’on sait la réalité d’une ligne, des besoins auxquels elle répond ».

En ça, Elisabeth Borne veut associer les élus aux décisions. Mais pas seulement. En aparté, la ministre confie en effet vouloir bien plus que leur avis. « L’Etat va faire un geste extrêment fort en reprenant la dette de trente-cinq milliards de la Sncf. On ne peut plus laisser penser que la Sncf pourra assumer ces investissements. Sur ces lignes qui sont indispensables aux dessertes du quotidien, il faut savoir se mettre autour de la table. Et c’est cet engagement des territoires qui va nous aider à prioriser les lignes sur lesquelles l’Etat interviendra ».

Le message est clair : soit les collectivités mettent dans le pot commun, soit il ne leur restera que leurs yeux pour pleurer en voyant une fois de plus s’éloigner un service public faute d’engagement des responsables.