Fil info
11:25RT : Au coeur de la revolution syrienne: Burning Country. Presentation avec Leila Al-Shami au MGT 26.04 21h https://t.co/u6PolgPAVH
10:35RT : Aux conférences de presse, l’ n’aime pas les questions qui fâchent. a demandé à plusieurs reprise… https://t.co/EmdPzLDPlE
10:34RT : Donc la suppression de l'ISF, c'est "pragmatique". Un cadeau de 33 euros par jour pour les 358 000 Français les pl… https://t.co/RJ9stHviQS
10:33RT : Une conférence de presse sans surprise https://t.co/YSvu6cPGJU
10:33RT : Vous avez tort de dire que est sourd. Il n'est pas sourd. Il entend. Le problème est qu'il n'entend que de… https://t.co/OuIXypL91c
10:33RT : C'est sympa de nous emprunter notre slogan, nous sommes communistes, donc partageurs. Je rêve mieux encore : que… https://t.co/lVjj5H4fY4
05:16 : Un planning familial rural dont l’utilité n’est plus à prouver https://t.co/sSWwZ0nll6 via
19:17Indre : La MSA Berry-Touraine à un an des élections internes -> https://t.co/EmRZJxR7Rd
19:02Région : Un planning familial rural dont l’utilité n’est plus à prouver -> https://t.co/XVqh7Gf2m7
18:55Châteauroux : Chœur et chants venus de Russie dimanche à Saint-André -> https://t.co/wPaBfPeVWw
18:45Indre : Le PCF veut convaincre les abstentionnistes -> https://t.co/QOI3EvQ73Z
18:27# # - -Vienne : Le développement de la fibre optique se poursuit sur le territoire de Limoges Métropole -> https://t.co/DdBYH6yIf5
18:26RT : devrait annoncer, dans ses conclusions du « grand débat », son intention de faire « travailler davantage »… https://t.co/NJS30ctbyU
18:24# # - -Vienne : Anne Frank, une histoire d’aujourd’hui pour ne pas oublier hier -> https://t.co/DDQeqqZvu3
18:20RT : « Est-ce que depuis deux ans on a fait fausse route ? » s’interroge . Et là on a envie de dire : « b… https://t.co/EuBnR6N1z8
18:20RT : Pour le moment, il enfile tellement bien les perles qu'il y a de quoi remplir toutes les vitrines de la Place Vendôme...
18:20Samedi, c'est l'ouverture de la pêche du brochet. Hauts-viennois, voisins proches et même touristes en quête de sec… https://t.co/rZuogHCjcs
18:18France : Opéra de Limoges: on revisite la musique de Bach -> https://t.co/3ljG8uALHk
18:07Région : Encourager le tourisme vert -> https://t.co/JUcJWfN6kJ
17:00Le plan d’action, check ! La partenaire, check ! Ne reste que la préparation physique, en bonne voie, et qu’un peu… https://t.co/eMlRQgAwHJ
16:57RT : Le 26 mai, mettons un carton rouge à Macron. Mettons un bulletin rouge, celui de . https://t.co/zwKiMRzyOt
16:55Périgueux : La SNC au service de l’emploi -> https://t.co/7hMcQav05C
16:50Boulazac : Un nouveau timbre célébrant la grotte de Lascaux -> https://t.co/T0YRnEOFVF
16:45Pour ceux qui aiment, Chimène Badi sera à l'espace culturel E. Lelcerc, demain dès 16h. Le public est invité.
15:57Châtillon-sur-Indre : Une semaine magique à Poudlard avec l’accueil de loisirs -> https://t.co/lXc93O8AR3
15:56Argenton-sur-Creuse : Un auteur « préhistorique » à la Maison de la Presse -> https://t.co/f8PoYa5mVT
15:55La Châtre : Soixante exposants et Anaïs Delva attendus à la foire-exposition -> https://t.co/yNDpSn0VIJ
15:44Montignac : Le 8e art à l’honneur à Montignac -> https://t.co/309rQBfHRy
15:42Trélissac : L’engagement d’un homme de bien -> https://t.co/pN2XV7nlpj
12:33RT : De nouveau réunis L’au-delà n’aura jamais été aussi classieux truculent épicurien et stylé https://t.co/J2dERXsnYu
12:30RT : De nouveau réunis L’au-delà n’aura jamais été aussi classieux truculent épicurien et stylé https://t.co/J2dERXsnYu
12:30RT : Près de 1000 personnes, Bravo ! C'est tout simplement le plus grand meeting du à depuis 1… https://t.co/w9FZVYnR4u
12:29RT : Salut l’artiste ! Passe le bonjour à NOIRET et ROCHEFORT... Ils sont désormais ensemble nos Grands Ducs et on les p… https://t.co/yaKY3NndGV
12:26RT : “J’ai la patate” entame avec bonne humeur ce dernier mois de campagne. Via . https://t.co/MFR1ucQRKl
12:26RT : . avait crevé l'écran lors du débat de France 2, il veut aujourd'hui redonner de l'oxygène au PCF. ⬇️ B… https://t.co/UCmakxP009
12:26RT : Européennes. Ian Brossat est politiquement bon, il est jeune et il est unitaire. Pourquoi s’étonner que sa campagne… https://t.co/8JJLwvadoE
12:25RT : ❤❤❤ https://t.co/pPgsCX7fz5

Saint-Junien, l'avenir de l'hôpital semble s'éclaircir

Des élus, des militants de la CGT, des Gilets jaunes mais aussi des Saint-Juniauds simplement attachés à leur hôpital, c’est finalement le condensé des luttes que connaît ce territoire et de sa vie-même qui s’est déplacé à Bordeaux, hier, pour rencontrer le directeur de l’ARS et lui dire son inquiétude et sa détermination.

 

Roger Guilloumy a le sourire dans l’allée centrale du bus où il fait l’appel. L’élu communiste compte celles et ceux qui ont décidé de faire le déplacement à Bordeaux pour soutenir la délégation, menée par le maire de Saint-Junien, Pierre Allard, qui doit être reçue par l’ARS. Un agent CGT de l’hôpital discute avec Daniel et Johnny, deux Gilets jaunes. Pour Benoît, Gilet jaune lui aussi, ce déplacement est une évidence : «L’hôpital, c’est essentiel pour nous. Il rayonne jusqu’en Charente. On veut garder les services publics de proximité, il faut arrêter avec la rentabilité et l’argent, la santé ça ne peut pas être une question d’argent.» Bruno est aide-soignant et syndiqué à la CGT, pour lui, il faut entendre le malaise des personnels: «Nous sommes de moins en moins nom-breux, avec des patients qui ont des pathologies lourdes, ça ne peut pas continuer comme ça. Le soin c’est un métier qu’il faut faire correctement.» Dans les conversations ce sont bien ces questions, celle de la rentabilité, celle de la proximité, celle aussi du service public et de l’égalité qu’il implique entre les territoires, qui reviennent. Parmi les membres de la délégation, comme parmi les manifestants, chacun s’accorde également à réclamer le retour du service d’oncologie à Saint-Junien. Une question d’humanité comme l’explique une Saint-Juniaude qui a elle-même souffert d’un cancer, «quand j’étais malade, j’ai pu suivre ma chimiothérapie à Saint-Junien, je ne me voyais pas aller à Limoges» dit-elle.

Les conversations vont bon train, on se rencontre, on commente l’actualité, on parle du mouvement en cours. Ce déplacement et cette délégation à l’ARS font suite aux nombreuses mobilisations qui se sont déroulées à Saint-Junien depuis un an.

A l’arrivée à Bordeaux, ce sont des trombes d’eau qui accueillent les manifestants mais rapidement le soleil revient et les slogans retentissent. «Les gens sont des patients pas des clients» ou encore «la santé n’est pas une marchandise»... Ils disent clairement que c’est bien du mal de la concurrence et du profit que souffre le système de santé. La délégation arrive sous les applaudissements de la manifestation.

Pour Pierre Allard, les questions à aborder concernent bien entendu les effets désastreux de la tarification à l’activité, celle des spécialités, avec en point de mire ce retour rapide l’oncologie, et celle du personnel bien entendu. Dès son entrée dans la salle, le maire de Saint-Junien remet au directeur de l’Agence Régionale de Santé, Michel Laforcade, les 14.000 signatures que la pétition pour l’hôpital a recueillies, dans la cité gantière et bien au-delà. La réunion commence et, devant l’entrée, un barrage filtrant s’organise. Un cortège, qui pourrait être celui du Premier ministre, Edouard Philippe, qui était à Bordeaux hier après-midi, est copieusement sifflé. Une heure plus tard, à la sortie de la délégation, ce sont de bonnes nouvelles qu’annonce Pierre Allard. En premier lieu, il confirme la volonté de l’ARS de voir l’oncologie revenir à Saint-Junien dès le premier semestre de cette année et l’hôpital conserver l’ensemble de ses spécialités. Dans un second temps il a annoncé la mise en place d’un pôle de cardiologie avec le CHU de Limoges. La question du personnel, donc du management, a également été largement évoquée.

Mission accomplie pour la délégation mais la mobilisation pour la santé publique et la soif de justice sociale sont toujours à l’ordre du jour.