Fil info
18:36Indre : La gendarmerie alerte sur les risques de la cybercriminalité -> https://t.co/uVQ86yzlIE
18:34Indre : La « Berrichonne de l'Indre » monte à Paris ! -> https://t.co/HdmkRrKrC1
18:13Coulounieix-Chamiers : « La plus grande cause, c’est de faire société » -> https://t.co/MVStFkNLXU
17:29Argenton-sur-Creuse : Une nouvelle clinique vétérinaire dédiée au bien-être animal -> https://t.co/wL2yKR7vlz
17:29Le Magny : Rudy Rübel ranime l'hôtel- restaurant du bourg -> https://t.co/WCPMFnCRXl
17:04Sarlat-la-Canéda : Containers enterrés : une petite révolution pour l’usager -> https://t.co/h2pv9p7FyV
16:56Corrèze : Un mandat pour redonner du tonus -> https://t.co/bvnVIVU0kR
16:44Tulle : Solidarité -> https://t.co/hehRVi2g2x
16:34Tweet de L'Echo Haute-Vienne () L'Echo Haute-Vienne () a tweeté : # - -V… https://t.co/iYMMLmM52I
16:03Marsac-sur-l'Isle : Elles en ont toujours sous le capot -> https://t.co/jHXANXC9ce
15:07Périgueux : Beynac, Bourdeilles, Vendoire : mauvais temps pour le bitume -> https://t.co/ByDJnuup8R
14:48Dordogne : Cupidon du Vern, tombeur du Salon -> https://t.co/O4anY1bmds
09:36RT : Immersion dans le Périgord, au cœur de la préparation de l'ex-champion d'Europe du 3000 mètres steeple,… https://t.co/9dQmiLjNSd
08:52France : Le monde maritime s’invite à la BFM -> https://t.co/K9V652dbOU
08:49Région : "Pas de TGV pour les ploucs" de Bernard Cubertafond, universitaire -> https://t.co/Zv1ccZEEQw
08:36# # - -Vienne : L’hommage de la CGT Energie à Gérard Pelaudeix -> https://t.co/2NQValiDOt
07:57# # - -Vienne : SNCF, le coût de l’externalisation sur l’emploi et la sécurité -> https://t.co/z7qqajBQvm
07:51# # - -Vienne : L’avis d’expulsion des Gilets jaunes des Casseaux expire aujourd’hui -> https://t.co/sGt2m3q49t
07:49Région : Protéger les troupeaux et la biodiversité -> https://t.co/CpF8fTzZKr
07:46Dordogne : Tribunal de Grande Instance de Périgueux, rendre un avenir possible -> https://t.co/zwe3HsXSDv

L'avenir des secours d'urgence se décide en Creuse

Assises nationales santé, secours et territoires

 

C’est une première en France, et c’est la Creuse qui a été choisie pour l’organiser : les premières assises santé, secours et territoires auront lieu les 14 et 15 mars prochain à La Souterraine. Portées par la fédération nationale des sapeurs-pompiers de France (FNSPF), elles sont organisées par l’Union départementale des sapeurs-pompiers de la Creuse et le SDIS23 (Service départemental d’incendie et de secours).
C’est un peu un perdu pour un gagné qui a désigné la Creuse comme organisatrice de cet événement national. «Au départ, nous avions sollicité la FNSPF pour l’organisation du congrès national des pompiers à La Souterraine, le projet était bien parti mais on a échoué en finale devant Vannes. ça a été la douche froide mais on a échoué de très peu, seulement quatre voix d’écart sur 42, alors pour rester sur la dynamique la Fédération nous a proposé un sujet qui réunit tous les gens concernés par le secours d’urgence à la personne», se souvient le colonel Frédéric Delcroix, directeur du SDIS.
L’organisation des assises santé, secours et territoires est donc confiée aux pompiers creusois. «Ce sont les premières, nous n’avions pas de repère, mais on a décidé de relever le défi, on a trouvé un nom. L’objectif est de rassembler les SDIS, mais aussi tous ceux autour, les urgentistes, le Samu, les médecins, les médecins libéraux, les ambulanciers privés, les professionnels du maintien à domicile et du relevage, tous ces sujets qui retombent sur les pompiers mais dont ce n’est pas la mission : il faut en débattre», explique le colonel Delcroix.
Les professionnels, mais aussi les élus des territoires sont donc attendus pour deux jours de plénières et d’ateliers, mais aussi le grand public. «tous ceux qui aujourd’hui ont envie de dire quelque chose, les parlementaires, élus des régions, des départements, les maires... même les particuliers qui ont un message à faire passer», invite le colonel Delcroix.
Ces assises se veulent donc un lieu commun pour toutes les écoutes, où six thèmes seront développés en plénière et en ateliers : aménagement et attractivité en termes d’installation ; offre de soin ; autonomie et maintien à domicile ; les apports potentiels de la télémédecine et des pratiques avancées ; la gestion des appels de secours d’urgence et d’assistance ; l’adaptation de la réponse opérationnelle. Des exposants seront également présents pour parler de leur matériel, et des techniques existantes qui peuvent aider les professionnels.
Ces assises sont pour le SDIS l’occasion d’organiser un événement national qui mettra en lumière la Creuse. Accueil creusois, soirée creusoise, «c’est un rendez-vous culturel, mais aussi gastronomique et touristique», assure le colonel Delcroix, qui espère attirer entre 1.000 et 2.000 personnes à La Souterraine (1). Attirer des personnes qui n’auraient jamais mis le pied sans ça, sur des thématiques qui les intéressent, et espérer des retombées économiques et touristiques. Avec l’avantage d’un accueil atypique, pour l’hébergement notamment, entre gîtes, chambre d’hôtes et petits hôtels, «montrer qu’on peut passer un bon moment sans forcément avoir un grand complexe hôtelier pour organiser», vante le colonel Delcroix.
«La France est à l’avant-garde dans l’organisation de la sécurité civile, on a un modèle particulier où on fait à la fois le feu et le secours à la personne, et on fonctionne sur du volontariat», précise le colonel Delcroix. D’où l’intérêt d’organiser ces assises afin de peaufiner les axes et orientations pour les vingt ou trente ans à venir, et quels moyens peuvent être mis en place, en terme de financement et de coordination. Toutes les pistes de réflexion seront consignées dans un document qui sera remis lors de la clôture à une autorité gouvernementale, «selon l’actualité le président ou le premier ministre, car c’est à ce niveau-là que le débat doit se tenir, c’est interministériel».  
Une réflexion nationale qui sera basée en Creuse, à La Souterraine donc, de par sa proximité avec les grands axes routiers (A20 et RN145), la gare et l’aéroport de Limoges. Les assises en elles-mêmes se dérouleront à Yves-Furet et au loft juste à côté, avec certains ateliers répartis dans les locaux de Trace de Pas juste en face.

(1) Un site est d’ores et déjà ouvert pour les inscriptions ou pour tout renseignement : www.lasouterraine2019.fr

Programme

jeudi 14 mars
- 9h - 12h : carrefour de l’innovation technologique.
- 9h - 10h30 : plénière sur l’aménagement et l’attractivité des territoires en terme d’installation. - 10h30 - 12h : plénière sur l’offres de soins : qui pour soigner nos territoires ruraux.
- 14h - 15h30 : plénière sur l’autonomie et maintien à domicile.
- 15h - 16h : atelier délégations de geste.
- 15h30 - 17h : plénière sur les apports potentiels de la télémédecine.
- 16h - 17h : atelier sur la télémédecine.
- 18h : accueil creusois.
- 20h : soirée creusoise.
Vendredi 15 mars
- 9h - 10h30 : plénière sur l’adaptation de la réponse opérationnelle.
- 9h - 10h : atelier sur la maison médicale : la clé du succès.
- 10h - 11h : atelier H.A.D., dépendances, fin de vie.
- 10h30 - 12h : plénière sur la gestion des appels de secours d’urgence et d’assistance.
- 11h - 12h : atelier la vie du libéral en territoire rural.
- Dès 14h : accueil des autorités, rendus des travaux, clôture.